Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Beneath The Massacre

Evidence Of Inequity (MCD)

LabelGaly Records / Adipocère
styleBrutal death technique
formatAlbum
paysUSA
sortiemai 2005
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Beneath The Massacre. Voici un groupe qui a su se faire une forte renommé parmi les fans de brutal death technique en un seul MCD. Et quel MCD ! « Evidence Of Inequity » est une offrande à la brutalité et à la complexité faite par des Québécois aux compétences surnaturelles.

L’entrée en matière se fait par l’ultra brutal "Comforting Prejudice" et ses 2 minutes 30. Et dès les premières notes, on se rend compte que Beneath The Massacre ne blague pas quand il évoque le mot technicité. Depuis leur découverte, je n’ai jamais découvert une autre formation maîtrisant aussi bien la rapidité d’enchaînement des accords. Même si les groupes de grindcore barrés valent eux aussi leurs pesants de cacahuètes question vélocité, avec BTM, c’est autre chose. Tout à l’air tellement carré et précis que chaque note semble s’enchaîner machinalement enlevant ainsi presque toutes traces de démonstration technique. Christopher Bradley, l’unique guitariste, possède un niveau technique plus qu’impressionnant à mes yeux. Il domine tous les morceaux et s’occupe de mettre personnellement une claque à tous ceux qui osent poser l’oreille sur un morceau de ce MCD.
Mais dans un groupe comme celui-ci, impossible de n’avoir qu'un seul membre d’excellent. Il en va donc de même pour le reste des membres. La batterie mène effectivement la cadence sachant placer un gravity blast ou une mosh part au moment opportun. Le début de "Comforting Prejudice" m’a marqué à vie grâce à la brutalité qui s’en dégage : accompagné de Elliot Desgagnés (chant), le batteur nous crucifie sur place avec un gravity blast de toute beauté qui est pour moi le passage musical le plus brutal que je connaisse (je sais que ça fait con à dire mais jetez-y une oreille, vous comprendrez ce que je veux dire !).
La voix du chanteur est, elle, commune pour le style mais reste ultra efficace. La basse, quant à elle, suit à merveille le niveau imposé par la guitare. Elle brille plus d’une fois sur ce « Evidence Of Inequity ». Ce sera malheureusement moins le cas sur le premier album des Québécois, « Mechanics of Dysfunction », où la basse sera plus mise en retrait à mon grand regret.
Mais, lors des premières écoutes, j’avais trouvé que les mosh parts étaient parfois peut-être un peu trop poussés et présentes. En effet, il est rare pour un groupe de brutal death d’avoir des mosh parts aussi lourdes et lentes. Cependant après des dizaines écoutes, ce défaut devient presque une qualité ! Cela permet de respirer entre deux assauts de technicité. Répit qui ne sera pas de refus...

La technicité de Beneath The Massacre mêlée à une brutalité sans détour vous liquéfiera le cerveau, mais ce sera pour notre plus grand plaisir. Les 17 minutes d’« Evidence Of Inequity » se dégustent du début à la fin. Ayant intégré plusieurs influences à leur brutal death (hardcore, death mélodique), cet MCD se digère facilement malgré la complexité omniprésente. Suite à cette perle, le groupe a sorti un premier album début 2007 qui n’atteignit pas le niveau de ce chef d’œuvre. Peut-être que le second sera le bon ?! A posséder d’urgence pour tous les amateurs de death technique.

1. Comforting Prejudice
2. Profitable Killcount
3. Totalitarian Hypnosis
4. Regurgitated Lullaby For The Born Dead
5. Nevermore

Les autres chroniques

Album

févr. 2020 Gazag

Beneath The Massacre

Fearmonger