Chronique Retour

Album

03/03/17 - S.A.D.E

Wiegedood

De Doden Hebben Het Goed II

LabelConsouling Sounds
styleBlack Metal
formatAlbum
paysBelgique
sortiefévrier 2017
La note de
S.A.D.E
8.5/10


S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Sorti en 2015, le premier volet de De Doden Hebben Het Goed, montrait déjà un groupe à l'identité musicale et visuelle marquée. Et si dès le premier album, Wiegedood parvenait déjà à être si solide, c'est évidemment lié aux parcours de ses membres : deux membres d'Oathbreaker (Wim Coppers et Gilles Demolder, respectivement batteur et guitariste) et un morceau d'Amenra (en la personne de Levy Seynaeve, chant/guitare). Des musiciens expérimentés donc, de retour avec ce De Doden Hebben Het Goed II que j'attendais avec curiosité.

Sans refaire la chronique du premier album, il s'en dégageait de très bons passages, mais parfois quelques moments un peu moins forts (parfois trop linéaires) qui l'empêchaient d'être pleinement satisfaisant à mon goût. Et si visuellement ce second volet repart sur les mêmes bases, avec une pochette construite sur le même mode que celle du premier album, musicalement certaines évolutions intéressantes voient le jour. Mais avant de détailler ça, restons un peu sur les similitudes, et elles sont assez nombreuses. Premièrement, le son. Toujours aussi acérées et froides, les guitares délivrent un son superbement Black, ça effiloche les tympans avec précision et acharnement, excellent. Côté voix, on reste également dans le même registre, cris écorchés et bilieux, les dernières secondes de Smeekbede étant sans aucun doute la meilleure illustration de mon propos. Enfin bien sûr, la construction de l'album : quatre morceaux pour un peu plus d'une demi-heure de musique, on reste grosso modo sur le même format. Pour résumer jusque-là, on a une pochette très similaire, un son plutôt calqué sur celui du premier volet, un chant travaillé de la même manière et une architecture quasi-identique. Évolution zéro me diriez-vous.

Et bien pas du tout. Les compositions proposées par Wiegedood sur ce deuxième album sont bien plus variées, surprenantes et mieux construites que celles du premier chapitre. D'une part, même si on reste dans un jeu de batterie assez régulier, il y a moins de très longues phases monoblastiques. On se retrouve donc avec plus de variations dans le rythme et donc dans la construction des titres. Les Belges gardent une approche relativement "Post" de leur Black Metal, mais de manière moins marquée et mieux amenée qu'auparavant. Les ruptures sur les guitares claires ne sont font plus de manière soudaine en milieu de morceau, mais plutôt en transition entre deux titres : l'effet n'est certes pas le même, mais de mon point de vue, cette approche est plus cohérente et donne plus de liant à l'ensemble de l'album. Et quand l'accalmie se fait en milieu de morceau (Cataract), c'est amené de manière moins soudaine et sur une durée bien plus réduite, offrant au passage purement Black qui suit une puissance redoublée.

Là où Wiegedood reste très talentueux, c'est bien sûr sur les parties plus mid-tempo. Construisant des mélodies hypnotiques et froides comme seul le Black Metal peut en faire, le groupe parvient à toucher au sublime sur ces passages où l'on respire un peu tout en sachant que la prochaine agression n'attend qu'un instant de faiblesse de notre part (CataractSmeekbede sur la partie centrale). Parmi les gros point forts de l'album, le titre éponyme figure en tête. Une première partie très Ambient ponctuée par des hurlements de type hostiles débouche sur un mid-tempo d'où émerge une atmosphère de rituel ancien, tempo ternaire, hypnotique et entraînant, qui nous amène vers quelque chose d'archaïque et primitif.

Maîtrisé d'un bout à l'autre, ce second album confirme tout le talent de Wiegedood. Plus agressif tout en gardant une touche atmosphérique, mieux construit et toujours aussi bien produit, De Doden Hebben Het Goed II dépasse son prédécesseur. Pour ceux qui avaient été conquis par le premier album, cette suite ne sera que plus délectable.



Tracklist de De Doden Hebben Het Goed II :
01.Ontzieling
02.Cataract
03.De Doden Hebben Het Goed II
04.Smeekbede

 

 

Les autres chroniques