Live reports Retour
dimanche 29 janvier 2017 - S.

Khors + Selvans + Triste Terre (Chambéry)

Brin de Zinc - Chambéry

S.

Dévoué au Black Metal

En ce début d’année 2017, nos amis de Rising Moon Production ont entrepris une petite tournée européenne avec leurs deux poulains Khors et Selvans, baptisée Ragnard Winter Nights. Neuf dates sont programmées à travers six pays : Italie, Suisse, Allemagne, Belgique, Espagne…et bien sûr la France où trois escales sont prévues. Ce dimanche 29 janvier, il s’agit de la première d’entre elles, sur les terres savoyardes de Chambéry, dans la traditionnelle salle du Brin de Zinc. Pour les épauler, ils peuvent compter sur l’asso locale Under Black Horizons.

Avant que les hostilités ne commencent, nous avons le droit à un temps d’échange improvisé sur scène, où Zahaah (Himinbjorg) joue l’animateur en compagnie de Jurgis (Khors) et d’un traducteur. Il est question de quelques réflexions philosophiques sur le cheminement spirituel du leader de Khors. Intéressant, même si le public a réservé un accueil timide. L’expérience mérite toutefois d’être renouvelée à l’avenir.

Triste Terre

Sur les coups de 20 heures, ce sont les Lyonnais de Triste Terre qui ouvrent le bal. Ils ont remplacé Natus Deprosis qui, à mon grand regret, ont dû décliner leur participation en raison de problèmes de santé d’un de leurs membres. C’est donc un projet qui m’est totalement inconnu devant moi, bien qu’ayant déjà vu le leader ici-même avec Treacherous, en mai dernier. C’est sous la forme d’un duo que se présente Triste Terre : un vocaliste-guitariste, et un autre guitariste « lead ». Tout le reste est samplé (boite à rythme, clavier…). Si durant les premières secondes je suis plutôt positivement surpris par l’aspect chaotique de leur Black Metal, je vais vite déchanter tant leur musique devient cacophonique. Leur concept musical est assez particulier, une guitare de fond assure un mur sonore lourd et dramatique, avec une voix remarquablement puissante et efficace. Jusque-là, rien d’anormal. Mais c’est surtout cette seconde guitare dont je peine à trouver la pertinence. Mise en avant, elle restitue des « mélodies » qui ne se marient pas du tout au reste, l’impression d’avoir deux groupes de deux styles différents qui se produisent en même temps. Ajoutons à cela une certaine linéarité dans les différents morceaux…le cocktail parfait pour décrocher du set. Quand je pense au flot occulte qu’aurait pu nous envoyer Natus Deprosis…Bref, pas convaincu.

Setlist :
I
IV
V
VI
Amen
Transcendance

 

Selvans

Changement de décor avec l’entrée sur scène de Selvans. J’avoue ne pas totalement accrocher à leurs albums, auxquels je reproche un certain manque de relief, bien que les compositions soient intéressantes. Néanmoins, leur prestation au Ragnard Rock Festival de juillet dernier m’avait pour le moins impressionné. C’est alors assez confiant que j’aborde leur set de ce soir. Il ne me faut guère de temps pour m’immerger dans leur univers puisque dès les premières notes de « Lupercale », me voilà déjà acquis à leur cause. Leur Black Metal se veut épique et conquérant, ce genre de musique qui te prend les tripes. Contrairement à la formation précédente, tout est cohérent, organique et dense, avec un vocaliste, Luca, se révélant être un véritable frontman en occupant bien la scène, à la différence de ses acolytes, entre sa gestuelle et tout le décorum associé (masque de loup, crâne en guise de pendentif, ossement en guise de baguette de tambour…). Comme bien souvent ici, le groupe bénéficie d’un excellent rendu sonore, tous les instruments sont audibles, même les samples en arrière-plan. Aux titres intenses, font écho d’autres plus mid-tempo, comme « O Clitumne ! » et son prenant interlude, exaltant l’Italie traditionnelle, dont la mélodie est reprise par la suite à la guitare…grandiose. Selvans est définitivement taillé pour la scène. Excellent show.

Setlist :
Lupercale
Hirpi Sorani
O Clitumne!
Clangores Plenilunio
Pater Surgens

 

Khors

Tout comme Selvans, c’est un peu une part du précédent Ragnard Rock Festival qui revit devant nous ce soir, les Ukrainiens étaient eux aussi présents à Simandre-sur-Suran en juillet dernier. Ce dimanche, c’est l’occasion de les voir « indoor », dans un cadre plus intimiste. Il faut dire que leur Black Metal atmosphérique et mélodique s’y prête volontiers. Leur musique, à la croisée d’un Drudkh et Nokturnal Mortum, se révèle contemplative, onirique, voire introspective pour celles et ceux qui parviennent à s’immerger totalement dans leur univers. La bande à Jurgis va nous interpréter six morceaux de leur répertoire, piochés ci et là dans leur riche discographie. Pour mon plus grand plaisir, le quatuor va jouer « Asgard’s shining », dont le côté haletant et combattif me fait toujours un petit effet. En revanche, le dernier titre en rappel, trop mou, aura quelque peu fait retomber la mayonnaise. C’est probablement là le seul reproche que je peux faire.

Setlist :
Intro + Black Forest's Flaming Eyes
Dead Birds Valley
Asgard's Shining
My Cossack Way
Following the Ways of Blood
Raven's Dance
(Rappel)

 

Merci à tous les acteurs de cette belle soirée.

Revivez une partie de l'événement avec 5 vidéos :

Photos