Live reports Retour
jeudi 26 septembre 2019 - S.

Misþyrming + Darvaza + Vortex of End @ Chambéry

Le Brin de Zinc - Chambéry

S.

Voilà un amuse-bouche plus que savoureux, en attendant le Ravenous Altar Festival du 2 octobre prochain, puisque l’équipe organisatrice accueille trois formations de haute volée : les Islandais de Misþyrming, les Italo-Norvégiens de Darvaza et les Français de Vortex Of End. Ces groupes ont programmé une petite tournée européenne de dix dates depuis la mi-octobre, dont deux prévues dans l’Hexagone. La petite salle du Brin de Zinc, près de Chambéry, est ce soir transformée en champ de bataille. Pour avoir vu les trois combos sur scène en début d’année à Bruxelles, je sais très bien à quoi m’attendre... d’où ma certaine excitation doublée d’impatience lorsque les lumières s’atténuent, synonyme de début des hostilités. Il est 21 heures.

 

Vortex of End est une formation française créée il y a une quinzaine d’années, officiant dans un registre Black/Death. Le quatuor a sorti en mai dernier son troisième album, “Ardens Fvror”, chez Osmose Productions. C’est donc tout naturellement que le groupe est venu défendre ses nouvelles compositions ce soir. Pour les avoir déjà vu deux fois récemment sur scène, je sais qu’ils ne sont pas là pour faire des compromis.

Les quatre musiciens imposent de leur présence, tant sur le plan musical que visuel, avec leurs torses nus, musclés et ensanglantés. La particularité du groupe est d’avoir une alternance au niveau des chanteurs, ce qui crée un certain dynamisme. Sur les huit titres proposés, la moitié provient du dernier opus. Si honnêtement en version studio Vortex of End ne me transcende pas plus que ça, il en est tout autre sur les planches, tant leur prestation dégage une énergie folle et autoritaire. Une belle entrée en matière.

Setlist :

Goatphalanx
Voracious Egregore
Fvlgvr.Lvx.Terror
Winds of Adversity
Transvbstantiation
Black Blood Kapala
Ov Dancing Snakes And Circling Crows
Venomous Triangle

 

 

Darvaza est le projet commun de deux figures du Black Metal underground : l’Italien Omega, membre d’un nombre incalculable de projets (Kult, Deathrow, Chaos Invocation…) et le Norvégien Wraath, lui aussi plutôt actif (One Tail one head, Dark Sonority, Ritual Death…). Ils sont accompagnés de musiciens de session pour leur tournée : je reconnais notamment Bornyhake à la batterie (leader de Borgne) et Davide Gorrini à la guitare (Frostmoon Eclipse). Tout comme Vortex of End, j’ai eu l’occasion de les voir par deux fois ces deux dernières années, je n’en garde que de bons souvenirs. Ce projet n’a pourtant pas une discographie importante, avec seulement trois EP, mais le groupe peut s’enorgueillir d’être des bêtes de scène, surtout grâce à son chanteur fantasque, à la personnalité forte.

Sans grande surprise, le quintet nous délivre une véritable leçon de Black Metal. Les titres sentent le soufre avec cette aura malsaine qui émane du plateau. Wraath, comme à son habitude, fusille du regard le public, pourtant acquis à la cause du groupe. L’un des guitaristes descend même jouer dans la fosse pour accentuer la provocation. Côté compositions, c’est encore du tout bon avec des morceaux à la fois mélodiques et old school, je pense en particulier à Fearless Unfeard He Slept : mid-tempo, lancinant et envoûtant. Encore un set de haute volée de Darvaza.

Setlist :

A Hanging Sword
Derelict of Passion
Towards the Darkest Mystery
The Barren Earth
Fearless Unfeard He Slept
Gospel of Hate
The Silver Chalice

 

 

La scène Black Metal islandaise a le vent en poupe ces dernières années, grâce à ses nombreuses formations officiant sur les terres de l’occulte : Svartidauði, Sinmara, Naðra, Wormlust...et bien sûr Misþyrming, la tête d’affiche de la soirée. La bande de Reykjavík est ici pour présenter son deuxième album “Algleymi”, paru chez Norma Evangelium Diaboli au printemps dernier. Différent de leur première réalisation en terme d’approche, le rendu n’en était pas moins bon. J’ai bien hâte de (re)découvrir en live Misþyrming, puisque leur prestation à Bruxelles en début d’année avait été totalement massacrée par le son.

Sous des lights épileptiques, les Islandais entament leur set avec l’excellent “Orgia”, morceau surpuissant introduisant leur dernier opus. Je trouve le son un peu trop fort, ce qui a tendance à noyer les mélodies dans le brouhaha. Ce petit souci semble avoir été résolu au cours de leur prestation puisque la suite me paraît plus audible. Curieusement, sur la droite de l’estrade, on retrouve Wraath à la basse. Il semble faire l’intérim en l’absence de Gústaf Evensen, membre habituel à ce poste.
Sur les huit titres proposés, six sont issus de leur dernier album. Si je leur trouve moins de finesse dans l’exécution, comme en témoignent les nombreux pains çà et là, ils conservent malgré tout leur puissance. Les temps morts sont en effet plutôt rares, l’atmosphère en devient même asphyxiante tant l’intensité est permanente. Un show de bonne facture.

Setlist :

Orgia
Með svipur á lofti
Söngur heiftar
Ísland, steingelda krummaskuð
Allt sem eitt sinn blómstraði
...af þjáningu og þrá
Alsæla
Algleymi

 

 

Merci à l’équipe du Ravenous pour avoir accueilli une affiche d’une telle qualité et merci aux groupes pour leurs excellentes prestations.

Revivez une partie de la soirée avec 5 vidéos :

Photos