Live reports Retour
samedi 30 avril 2016 - S.

Himinbjorg + Dux + Allobrogia

Brin de Zinc - Chambéry

S.

Dévoué au Black Metal

Alors qu’il fait un froid de canard en cette fin avril, allons trouver un peu de chaleur dans l’antre du Brin de Zinc de Chambéry, lieu de cérémonie de la troisième édition de la Dark Night, organisée par The Burning Raven Prod. C’est avec un quasi sold-out que va se dérouler cette soirée, le public s’étant mobilisé pour accueillir les trois groupes locaux programmés : Allobrogia, Dux et Himinbjorg.

 

Allobrogia

Sans tarder, entrons dans le vif du sujet, avec les camarades d’Allobrogia, un nom à la résonance toute particulière ici-même, dans la capitale Savoyarde. Après un album studio (Sapaudiae Nostra, 2013) et un EP (Catugnatos Rèvolta, 2014), le quintet remet le couvert avec sa toute nouvelle réalisation, « Sonnocingos », fraîchement sortie sous la bannière d’Asgard Hass. Les Chambériens nous avaient déjà dévoilés quelques titres lors de leur précédent concert à Grenoble en octobre dernier, mais c’est ce soir en quelque sorte leur release-party officielle, dans leur fief. Les cinq musiciens vont donc nous envoyer leur Black Metal revanchard, teinté d’influences pagan. Celles-ci se font sentir au travers des plans rythmiques et de quelques mélodies épiques, mais surtout par un chant clair se superposant à la voix Black d’Heruforod, interprété soit individuellement par le guitariste Avgruun, soit en duo avec le bassiste Furthass. C’est très probablement sur ce point que le groupe devra travailler, les parties de voix claires sont encore hésitantes, pour ne pas dire désaccordées ou cacophoniques (la faute aux retours ?), notamment sur « Sol Invictus », alors que niveau composition ce titre est juste une tuerie. Mise à part cette ombre au tableau, la copie rendue par Allobrogia est plus qu’honorable, avec le mystique et troublant « Alban Eilir », le guerrier « Imbolc » et la traditionnelle reprise de Mgla « Further down the Nest I » ; l’influence des Polonais se traduit d’ailleurs dans leur jeu (j’ajouterais également Gorgoroth, par moment). Merci pour ce set intense !

 

Setlist :
Intro
Alban Eilir
En Ran
Imbolc
Sapaudiae Nostra
Sonnocingos
Mouth of Leviathan (Behexen Cover)
Dyâblyô
Sol Invictus
Further Down The Nest I (Mgla Cover)

 

Dux

Passons sans plus attendre au second groupe, les Lyonnais de Dux, que j’avais pu voir en ouverture du Black Arts Ceremony III, en 2014. Le trio n’a pas changé d’un iota, si ce n’est un album de plus au compteur (« Carnations »), avec le guitariste au cure-dent, et le vocaliste/bassiste au blouson de cuir. Les musiciens vont nous envoyer une dizaine de titres de Black Metal old school aux influences Heavy/Speed par moment, mais toujours dans un esprit Rock’n’Roll. C’est dynamique et percutant, tout du moins au début, puisque j’avoue avoir décroché à partir de la moitié du set, la faute à une certaine redondance. Il faut dire que la salle s’est vidée des deux tiers assez rapidement, sans doute parce que l’univers de Dux n’a rien de pagan, contrairement à Allobrogia et Himinbjorg. Autre hypothèse crédible : l’appel des diots servis par les organisateurs à l’extérieur. Malgré tout, pour ce qui me concerne, le show fut plutôt plaisant.

 

Setlist :
Carnations
Carapace
Black Metal is dead
Le fruit de vos entrailles est maudit !
Vintras
La chair maque l’esprit
Les canons de la transcendance
L’humaine condition
Magie du Vril (+ Eternité)
Vieux cuir usé
Vanité

 

Himinbjorg

Ah mes chers amis d’Himinbjorg. C’est la quatrième fois que je les vois en l’espace de trois ans (prochainement une cinquième avec le warm-up du Ragnard Rock). Ils font clairement partie de mes groupes de cœur, surtout en live, tant il se dégage une véritable aura lorsque les musiciens entrent en action. Le public ne s’y est pas trompé ; clairsemée quelques minutes avant, la foule s’est densifiée avant que les premières notes ne retentissent. C’est sur la solennelle introduction du dernier album que démarre le show, donnant le ton au déferlement guerrier qui va suivre une heure durant. Dix hymnes de Pagan Black Metal vont nous être distillés par le groupe, composé de Fred au chant/basse, tête-pensante du projet depuis ses débuts il y a vingt ans déjà, Quentin à la guitare, enchainant son second set après avoir œuvré pour Allobrogia à l’ouverture de la soirée, Sven à la deuxième guitare, qui n’est manifestement pas descendu de sa Bretagne pour faire de la figuration, et enfin l’infatigable Xavier derrière les fûts. Comme d’habitude, la magie opère dès les premiers instants, aux mélodies inspirées, répond la puissante voix du leader, accompagnée ci et là des chants clair et growlé de ses deux acolytes. La première moitié du set est essentiellement composée des titres du dernier album Wyrd, notamment les excellents The sword of dignity et Initiation, tandis que la seconde partie fait la part belle aux classiques du groupe, en particulier le trio ravageur Destin de sang / In the Haze of the Summer Solstice's Fires / Rising. D’ailleurs, l’ambiance monte d’un cran devant de tels morceaux vindicatifs, il se crée une certaine animation dans l’assemblée, agitation allant jusqu’à renverser le micro, sous le regard amusé de Fred. Point positif à noter, contrairement à leurs précédentes prestations, les quelques passages d’instruments traditionnels sont bel et bien présents, sous la forme de samples, comblant cette absence que j’avais notée par le passé.
Enfin, après la traditionnelle reprise d’Impaled Nazarene, l’assistance bénéficie de deux titres bonus, dont l’instrumental Valaskjàslf, épilogue d’un show mémorable. Une setlist parfaite, des musiciens passionnés et des compositions efficaces, Himinbjorg a encore prouvé ce soir qu’il s’agit d’une formation taillée pour la scène, tant il se produit quelque chose de spécial, un feeling si particulier. Bravo les gars.

 

Setlist :
Intro – Call of the being
The sword of dignity
What was…
Circle of warriors
Initiation
Destin de Sang
In the Haze of the Summer Solstice's Fires
Rising
The Horny and the Horned (Impaled Nazarene cover)
Death of a king (rappel)
Valaskjàslf (rappel)

 

Merci aux groupes, aux organisateurs et à tous les acteurs de cet événement !

Revivez la soirée avec quelques vidéos des différents groupes :

Photos