Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Eyeless

The Game Of Fear

LabelSeason Of Mist
styleRythmique, Thrashcore
formatAlbum
paysFrance
sortiefévrier 2006
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Eyeless fait parti de ces fameux groupes de la scène Metal espoir française, on peut difficilement dire que le groupe ait peiné pour se faire un nom dès le départ. Avec la signature chez Sriracha Records en 2004, le groupe nous avait balancé en pleine face un excellent premier album intitulé Path of the Unknown, qui nous proposait à l’époque, un concentré de deathcore fort sympathique et headbanguant au possible ! Aujourd’hui, l’eau a coulé sous les ponts, le groupe s’est vu changer de line up de multiples fois, mais toutes ces péripéties et ces années de silence animées par seulement quelques dates par ci par là, font qu'aujourd’hui, le Eyeless que nous retrouvons, se veut plus conquérant que jamais et bourré de bonnes intentions. C’est d’ailleurs dans un premier temps avec la signature chez Season Of Mist, label plus conséquent que Sriracha concernant le marché international, que la bande de Montpellier semble avoir pris le départ le plus adéquat, afin de conquérir la scène Metal mondial avec ce tant attendu nouvel et second album !

Histoire de ne pas faire les choses à moitié, Eyeless s’est offert les services du désormais très célèbre producteur danois Tue Madsen. Ce choix s'est fait afin d’obtenir la meilleur alchimie possible concernant la nouvelle direction musicale que le groupe semble avoir opté pour ce fameux grand retour ! Et bien sachez que musicalement, comme vous le savez déjà, que les cinq bonhommes de la formation ont décidé de changer radicalement de style musical. Ici, fini le son gras et huileux de la première époque, ici, place à compositions plus modernes, plus accessibles, plus mélodiques, et surtout moins underground que par le passé ! Fred le chanteur, semble également avoir fait un gros travail sur le plan vocal, il possède désormais un timbre plus rock n’roll que par le passé et nous sert de grosses intonations hurlées plus techniques que jamais. Bien que techniquement, le groupe semble s’être amélioré sur le plan technique et professionnel, il n’en demeure pas moins évident que si le groupe vient tout juste de changer de style musical, qu’il s’agit là d’un premier effort loin d’être irréprochable quant à son contenu et à la globalité des compositions. Le constat est sans appel, après de multiples écoutes de The Game Of Fear, mon jugement reste mitigé mais positif néanmoins car même si le contenu reste assez conventionnel, il n’en est pas pour autant dénué de régularité. En effet on retrouvera de très bons morceaux à l’image du puissant « Serial Number » et sa très bonne structuration musicale mais également avec son refrain fort réussi, « Crafty Cradle Song » et son riff plus qu’entraînant et mélodique, « Enemy Inside of Me » et sa rythmique qui reste franchement dans le crâne durant un bon bout de temps, « Sample of Yesterday » qui reste pour sûr le titre le mieux composé de l’album. Je citerais également les excellents duo que sont « Cursed » avec Jacob Bredahl (Hatesphere) dans un premier temps, et « Crushing All My Enemies » avec en soutien vocal, Danny de Angel Crew & Deviate, qui est de loin un des meilleurs titres de l’album bien qu’il se démarque largement du reste, par sa forte sonorité hardcore.

Si cet album a un fort potentiel pour plaire à un large public, il n’en demeure pas moins évident qu’il s'agit là d’une musique loin d’atteindre un niveau de personnalité nécessaire. C’est bien composé, mais du début à la fin, on retrouve quasiment toujours les mêmes éléments musicaux. Le groupe gagnerait beaucoup à travailler l’ambiance plutôt qu’à persévérer dans un tel registre, à l’image de la très bonne sample qui vient couper la cadence dans « Serial Number » ; vous savez, cette fameuse sonorité arabique que l’on retrouve vers le milieu du morceau. Je ferais remarquer que Tue Madsen a signé ses meilleurs productions avec des groupes qui utilisaient beaucoup de samples et atmosphères diverses, je pense notamment à What Hell Is About de Dagoba ainsi qu’au dernier Dark Tranquillity. Au final on est satisfait qu’un groupe français atteigne un tel niveau sonore, mais la scène international en attend bien plus vis-à-vis d’un tel groupe. Les Eyeless approchent du but mais il en faudra plus s’ils veulent réellement marquer les esprits.

1. My Tale
2. Serial Numbers
3. Hate over me
4. Crafty Cradle Song
5. The Game of Fear
6. Enemies inside of me
7. Sample of Yesterday
8. Cursed
9. Experience
10. Crushing all my Enemies
11. Forgotten

Les autres chroniques

Album

sept. 2004 U-Zine

Eyeless

Path to the Unknown