Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

End.

The Never Ending Whirl Of Confusion

LabelAutroproduction
styleMetal polyrythmique et intense
formatAlbum
paysFrance
sortieoctobre 2005
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Qui a dit qu’internet renfermait les gens sur eux-mêmes ? C’est peut-être le cas pour de nombreux exemples, mais pas pour celui de la musique (qui plus est underground). Les petits groupes français ou non peuvent désormais avoir un impact beaucoup plus important qu’auparavant. Ce n’est plus un problème pour une jeune formation toulousaine pour toucher un amateur parigot de musique anticonformiste. Tiens, ça tombe bien, c’est mon cas et celui de End.. En effet, j’avais découvert ce groupe il y a presque un an et voilà que le groupe contacte l’équipe d’U-zine pour une petite chronique. C’est parti donc pour une petite review...

End. (le point n’est pas une erreur) est le genre de groupe underground qui a tout d’un grand. Même si « The Never Ending Whirl Of Confusion » n’est que leur premier effort, quand on entend les quatre morceaux présents, on en serait presque à se demander si cette formation n’a pas cinq voire dix années d’expérience derrière elle.
La première chose qui surprend est bien sûr la production de cet opus. Tout simplement titanesque. Rarement une démo aura aussi bien sonné. Rarement une démo aura dégagé autant de puissance. Rarement une démo aura eu une production aussi percutante. La raison ? Le Conkrete Studio, ou l’un des studios français les plus prometteurs. Déjà responsable du son d’Otargos, de Recueil Morbide ou d’Eternal Majesty, le studio signe ici un coup de maître. Il donne toute la dimension nécessaire à cet opus. D’ailleurs, quand notre principale influence s’appelle Meshuggah, on a intérêt à assurer derrière.
Exécutant un métal lourd, polyrythmique, avec des riffs puissants et syncopés, End. propose quatre titres d’une maturité étonnante. En ajoutant un petit côté Lamb of God pour les rythmiques et Strapping Young Lad ou Sybreed pour la puissance des titres, les membres vont droit au but. Basée sur des paroles pertinentes (Mère Nature y est pour beaucoup), la musique des toulousains est en plus aussi intéressante sur le fond que sur la forme.

Comme je vous le disais, « The Never Ending Whirl Of Confusion » a tout d’un grand album du genre. Il ravira sans problème les fans de Meshuggah, qui verront tout sauf un clone de leur tendre et chère formation. Merci tout de même au Conkrete Studio, sans qui cette démo serait loin de sonner aussi magistralement. Mais au fait, qui a dit que la France n’avait pas une scène capable de rivaliser avec les plus grands de la scène internationale?

1. Absolutely Nothing
2. Desensitized
3. Beyond the Senses
4. Enigma of the Unknown