Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Insomnium

Above The Weeping World

LabelCandlelight Records
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysFinlande
sortieseptembre 2006
La note de
U-Zine
10/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Pour un fan de Death mélodique, il est impossible de ne pas connaître Insomnium et d’en apprécier sa musique si profonde en émotion et en musicalité. Avec deux albums exceptionnels, Insomnium a su prouver qu’il avait son mot à dire dans cette scène surpeuplée par des groupes en manque d’originalité et d’inspiration. La caractéristique principale de ce groupe réside dans le fait que cette formation a su s’imposer avec un son personnel et des mélodies toutes plus envoûtantes les une que les autres. Evidemment, pour beaucoup de personnes, Insomnium reste encore un parfait inconnu pour diverses raisons comme le manque évident de promotion autour des albums précédents ou bien une distribution quasi inexistante chez nos disquaires. Malgré tout, nombreux sont les fans de la scène scandinave à vénérer ce groupe si talentueux et magique.

Après l’excellent Since The Day It All Came Down, sorti il y a de cela 2 ans, la formation légendaire made in Finlande revient enfin avec un nouveau prétendant nommé Above The Weeping World. Ce nouvel album aura été de loin, un des plus attendu de mon existence précaire où la musique est un élément fondamental de la vie sur terre …Mais en vain ! Comme vous l’aurez deviné, je ne suis pas ici pour vous exposer les détails de ma vie mais pour vous parler de ce nouvel album ô combien décisif pour Insomnium puisque celui ci, sera peut être celui de la reconnaissance vis-à-vis du grand publique.

Pour rentrer dans le vif du sujet, ce nouvel album nous propose 9 chansons de Death Mélodique traditionnel pure souche, avec des atmosphères nous plongeant à l’époque médiévale ou celtique (à vous de voir) grâce à ses mélodies majestueuses et envoûtantes au possible ! Le Insomnium que nous apprécions tant, est visiblement de retour et a de façon clair et nette, su évoluer à sa guise en intégrant de nouvelles structures à sa musique. Ainsi, vous retrouverez désormais des parties Thrash vraiment mises en avant sur certains morceaux, mais plus généralement utilisées pour les introductions afin de donner un effet plus percutant et incisif aux titres. Autre nouvelle structure, le côté progressif dans les morceaux bien plus en avant que par le passé. Si cet album contient uniquement 9 titres, vous savez désormais quelle en est sa raison.

Above The Weeping World est un grand album, plus les titres s’enchaînent, et plus la régularité est visible. Vous aurez la chance d’écouter l’excellente intro « The Gale », le tube « Mortal Share » ou bien le très envoûtant « Change of Heart ». Précédemment, je vous parlais de structures progressives. Le parfait exemple concernant ces dernières est sans nul doute le morceau nommé « Last Statement ». Avec une durée de plus de 7 minutes 30, ce morceau nous emmènes loin des sentiers battus, grâce à une structuration très riche où l’on retrouve des parties acoustiques très bien orchestrées, des passages émouvant, et un final digne des plus grandes bandes originales de films.

La patte Insomnium est omniprésente sur cet album, et justement, le fait de retrouver ces différents éléments déjà présents sur les albums précédents ex : (un air acoustique suivi du chant murmuré de Niilo Sevänen), peuvent plonger l’auditeur dans un sentiment de déjà vu et de déception lors des premières écoutes de ce nouvel album. Mais rassurez vous, cet album sera pour beaucoup de personnes dont moi, une galette appréciable à sa juste valeur après au moins plusieurs écoutes. D’ailleurs, les quelques parties Thrash totalement inédites sur ce nouvel album, peuvent en dérouter plus d’un, mais encore une fois, avec le temps, vous conviendrez que ces quelques éléments étaient visiblement les bien venues pour apporter un peu plus de fraîcheur aux compositions d’Insomnium.

Le combo Finlandais nous pond là un grand album synonyme de confirmation. Certes, la perfection n’est pas atteinte pour quelques raisons d’inégalités en matière d’émotion, mais je suis près à vous parier que Insomnium nous pondra son The Jester Race Dans très peu de temps. J’ajouterais également que Insomnium, par l’intermédiaire de ce nouvel album, nous pond un très grand album de Death Mélodique, rempli de sincérité et de talent. Tout simplement indispensable.


Track by Track :


01. The Gale : intro originale, The Gale signifiant la rafale pour les incultes, cette introduction plonge directement l’auditeur dans l’ambiance mélancolique que veut véhiculer le groupe.

02. Mortal Share : un peu dans la lignée du tube de l’album précédent «the day it all came down», ce titre est un très bon single.

03. Drawn to Black : une intro avenante, des mélodies efficaces, Drawn to Black est une belle démonstration de la maîtrise de Insomnium sur le plan musical.

04. Change of Heart : seul cette formation pouvait écrire un aussi joli titre. De l’émotion, du rentre dedans et maîtrise total encore une fois. Difficile de faire mieux.

05. At the Gates of Sleep : Une magnifique balade où majestueuses mélodies et innocents airs acoustique se prennent de complicité pour une ambiance des plus agréables.

06. The Killjoy : sous ses aires innocent, The Killjoy est une vraie petite bombe sexuelle.

07. Last Statement : Last Statement est un chef d’œuvre ni plus ni moins. Le côté progressif est justifié par la qualité des structures et des divers passages acoustiques. De loin un des titres les plus émouvant qui m’est été donné d’écouter.

08. Devoid of Caring: ce titre reprend avec succès l’idée de The Killjoy. De magnifiques nappes de synthé viendront ravir vos oreilles lors de la clôture du titre.

09. In the Goves of Death: dans la pure lignée des titres présents sur les albums précédent, ce morceau clôture adroitement l’album et reprend le thème de la pluie abordé dans le début de The Gale, magnifique!


1. The Gale
2. Mortal Share
3. Drawn to Black
4. Change of Heart
5. At the Gates of Sleep
6. The Killjoy
7. Last Statement
8. Devoid of Caring
9. In the Groves of Death

Les autres chroniques