Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Insomnium

In The Halls Of Awaiting

LabelCandlelight
styleDeath metal melodique
formatAlbum
paysFinlande
sortieavril 2002
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Ah les années 2000! L'entrée dans le nouveau millénaire n'a pas joué joué en faveur du Death Melodique donc les grands noms (Soilwork, In Flames ou Dark Tranquillity) n'ont fait que décliner pour n'être aujourd'hui que l'ombre d'eux même (même si c'est moins vrai pour le dernier) en mélangeant modernité, mélodie et simplicité. Fallait-il tourner la page du Death Melodique proche de la nature pour MeloDeath futuriste et robotique ? Je ne le pense pas. Cependant, tout le monde a choisi de suivre In Flames et consorts dans leur évolution. Heureusement, certaines formations prennent tout le monde à contrepied en proposant un Death Melodique Old School comme Insomnium.

Jeune formation débutante à l'époque, Insomnium offre une musique naturelle et mélancolique dans la tradition finlandaise avec un son particulier que l'on ne retrouve que dans les sorties de ce pays(Swallow The Sun en sait quelque chose). D'aucuns voient en Insomnium un groupe qui n'a rien apporté à la scène et qui ne fait que reprendre les pontes du genre, tout particulièrement Dark Tranquillity. Peut être n'ai-je pas la culture suffisante pour juger de cela mais il faudra que l'on m'explique pourquoi car qu'avec son son particulier, Insomnium se distingue des autres groupes. Cette mélancolie accouplée à un souci d'accrocher et de beauté sont incomparables et seront présent sur chacun de leur albums dans le futur.

In The Halls Of Awaiting se distingue surtout par son approche moins violente. Même si la double pédale est un élément majeur de la musique, le groupe développe moins de plans Thrashy. L'approche est bien plus dans un esprit Heavy mettant vraiment en avant la beauté des mélodies quitte à rendre l'album moins facile d'accès mais qui, du coup, tiendra incontestablement sur la durée. Néanmoins, la musique d'Insomnium reste particulièrement intense avec des titres de la trempe de « Song Of The Storm » ou « Black Waters ». Elle montre aussi sa profondeur sur des titres mid tempi que sont « Shades Of Deep Green », « Medeia » et surtout le titre éponyme véritable chef d'œuvre de Death Melodique. Un morceau de plus de dix minutes à la structure digne d'Opeth avec de belles et pertinentes apparitions du clavier. Celui-ci n'est d'ailleurs jamais mis en avant au détriment des guitares comme c'est souvent le cas dans le cas dans le Death Melodique moderne.

Pour moi, c'est simple, le travail de compositions est si bien fait que je ne vois aucun temps mort sur cet album. Tout le monde aura ses titres préférés mais il n'y a aucun morceau faible que l'on serait tenté d'éliminer. Cela fait plus d'un an que j'ai découvert cet album et je me le passe encore régulièrement tant je le trouve génial. Quand le Folk rencontre le Death Metal, quand la mélancolie s'allie avec la fougue, il y a des ravages assurés.

Groupe sous estimé, Insomnium a signé avec In The Halls Of Awaiting ce que je pense être le meilleur album de pur Death Melodique de la décennie. Aucune autre sortie du genre n'aura su me convaincre comme elle a su le faire. Saura t-elle faire de même avec vous ? Je le pense sincèrement.

« What a cruel world left for me to roam alone
These journeys are filled with craving, these moments with loss »


1. Ill-Starred Son
2. Song of the Storm
3. Medeia
4. Dying Chant
5. The Elder
6. Black Waters
7. Shades of Deep Green
8. The Bitter End
9. Journey Unknown
10. In The Halls of Awaiting

Les autres chroniques