Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Insomnium

Ephemeral

LabelCentury Media
styleDeath metal mélodique
formatAlbum
paysFinlande
sortieseptembre 2013
La note de
U-Zine
9.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Dans l’attente de leur prochain album qui sortira courant 2014, Insomnium nous offre un EP pour l’automne intitulé Ephemeral. Composés de quatre titres dont trois instrumentales, les finlandais continuent de nous emmener dans leur univers death mélodique dont on ne se lasse pas.

Le titre Ephemeral, seule chanson de l’EP, démarre sur un riff très basique accompagné de touches de claviers tout en légèreté. Avec ces refrains un peu catchy, le tout est un peu convenu et on est vite assez embarrassé de constater que la seule chanson de cet EP sonne creux. Le premier titre composé avec Markus Vanhala, leur nouveau guitariste, n'est pas très emballant. En tout cas, ce titre n’est pas vraiment représentatif de la qualité des productions d’Insomnium par le passé.

A l’inverse les trois autres titres de l’EP The Descent, The Emergence et The Swarn sont de belles instrumentales acoustiques. Dans la lignée du titre Decoherence de leur dernier album One For Sorrow, le groupe nous offre trois titres relaxants, calmes, propices à la méditation diront certains. En tout cas, l’effet est assuré avec un son de guitare des plus appréciables et une atmosphère assez planante qui monte en pression au fil des titres. Il n’est pas certain que tous ces titres trouveraient leur place dans un album long (LP) d’Insomnium, c’est donc d’autant plus appréciable de pouvoir en bénéficier de cette façon. Surtout, les fans auront reconnu que ces titres sont présents sur le documentaire récemment diffusé par Insomnium.

A l’écoute de ces différents titres, on comprend tout à fait la présence d’une pochette noire et bleue. La musique y est en effet froide, tranchante avec des atmosphères assez aériennes. Une ode au voyage.

Vous l’aurez compris, cet EP n’est un « must have » que pour les fans du groupe, qui apprécieront très certainement Ephemeral pour ses titres acoustiques, mais certainement pas pour son titre éponyme. Les autres seront surement déçus car non seulement cet EP n’est pas représentatif de la discographie des finlandais, mais il ne comporte surtout que quatre titres pour une durée de 12 minutes.

Et dire qu'Ephemeral sera présente sur le prochain album du groupe...

1. Ephemeral
2. The Descent
3. The Emergence
4. The Swarm

Les autres chroniques