Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Necromantia

Crossing the Fiery Path

LabelBlack Lotus
styleBlack Metal
formatAlbum
paysGrèce
sortiejanvier 2004
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Formé en 1989, Necromantia est aujourd’hui un vrai pilier de la scène Black Metal grecque. Quelle bonne idée de la part de Black Lotus - actuel label de Necromantia -, d’avoir rééditer les premiers opus de ce combo, en remontant jusqu’au Crossing the Fiery Path, qui lui, serait à l’origine sorti chez Osmose Productions en 1993.
Pour ceux qui ne connaissent pas encore Necromantia, ne vous laissez pas convaincre par l'hideuse pochette du disque (foutre dieu, mais qu’elle est laide), car le contenu du CD reste tout de même relativement intéressant.

Sur Crossing the Fiery Path, Necromantia nous offre un Black Metal occulte qui a certainement bien du faire son effet lors de sa sortie en 1993. Du Black Metal doté de quelques éléments très peu ordinaires et qui se révèle être pour le moins surprenant. La partie vocale de Morbid sur cet album est une partie vocale agréable à écouter... typiquement Black, et qui n’a rien de plus basique. Les guitares ne sont, selon moi, pas assez mises en avant. Elles sonnent parfois bien Black, parfois bien Heavy, et les riffs sont généralement accrocheurs. Certains riffs sont réellement excellents, mais d’autres n’ont rien de sensationnels. On a des solo de guitare aux influences néo-classiques, ce qui s’avère être très surprenant contenu du fait que Necromantia reste un groupe de Black. Autre point assez étonnant, Necromantia fait usage d’une basse à 8 cordes - c'est ce qui en partie de l'originalité de ce groupe -, ce qui n’est pas sans surprendre lorsque l'on tombe sur “Last Song for Valdezie” et son solo de basse qui dure bien cinq bonnes minutes. Par ailleurs, le son est franchement sympathique. C’est une sorte de son de cave qui donne à la voix une consonance différente. Les paroles et les cris résonnent, et disons que ce son lui donne sacrement plus d’ampleur.
Toutefois, Crossing the Fiery Path dispose de facettes qui me plaisent beaucoup moins, comme son côté kitsch qui va d’ailleurs bien avec la pochette, les plages atmosphériques pompeuses qui tournent au ridicule - “The Vampire Lord Speaks” qui serre d’introduction à l’album en est un exemple parfait, ou encore la fin du titre “The Warlock
L’album se ferme sur une BONUS TRACK, une reprise d’Omen...

Pour termine là-dessus, Crossing the Fiery Path est un album intéressant du fait qu’il était, à la base, sorti en 1993, ce qui fait de lui un album soi-disant “culte”. Necromantia est un vieux groupe de Black Metal, et il faut dire que ce deuxième opus reste quand même sympathique à écouter...

01. The Vampire Lord Speaks …
02. The Warlock
03. Last Song For Valdezie
04. Unchaining The Wolf (At War …)
05. Les Litanies De Satan
06. Lord Of The Abyss
07. Tribes Of The Moon
Bonus Track:
08. Death Rider (Omen Cover)

Les autres chroniques