Live report Retour
samedi 16 février 2013 - Schifeul

Malcuidant + Nirnaeth + Thornostrum + Adraste

Le midland - Lille

Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

http://img819.imageshack.us/img819/2955/malcuit.jpg


Y a des concerts comme ça dont on attend rien, on y va tout innocemment, histoire de sortir plutôt que rester chez soi et au final, on se prend une grosse taloche derrière les oreilles

Le concert commence avec Adraste et son Pagan Metal dans la veine de Belenos, les hooohoooohooo en moins, malgré quelques approximations, le concert passe nickel, bon ça bouge pas sur scène, mais c’est pas le but de la musique proposée, tant celle-ci tient à nous faire voyager et à revivre des batailles passé, et ce surtout à l’aide de la chanteuse qui ne se contente pas juste de présenter les titres des morceaux, mais nous sert aussi une courte explication d’une petite voix fluette qui détonne par rapport à son chant habituel, mais je préfère ça au mec qui beugle pour dire « bonjour, comment ça va ».

Après cette excellente mise en jambe, les Allemands de Thornostrum se préparent, le groupe mise fort sur le visuel et sort le grand jeu, grosse bougie rouge, chandelier bannière avec croix en os et ce même jusqu’au musicien, en plus des corpsepaints habituel, le chanteur porte un gantelet de fer à sa main gauche et le claviériste rabat sur son visage la capuche de sa bure de moine pour pas que l’on voit sa tête de prof de français. Alors que je m’attendais à m’emmerder un peu car je tiens pour certitude l’équation « black metal allemand = mega chiant », la taloche qu’ils me mirent ce soir me donna l’impression d’être un enfant qui reçoit un coup de cuillère en bois derrière la tête car il essaye de piquer des cookies dans la cuisine en loucedé car c’était putain de bon ! Leur musique fait mouche et prend toute une salle qui ne les connaissait pas et n’attendait rien d’eux à contrepied. Entre les morceaux le chanteur se force à s’exprimer en français (excellent au passage) et renforce le coté théâtral lors d’un interlude entre deux morceaux où il fit la transition, recroquevillé sur son retour, hurlant, chuchotant ou encore pleurant.

Les Nirnareth suivent donc et sont très attendus comme l’atteste la salle bien remplie (chose assez rare au Midland pour être soulignée) faut dire, ça fait plus de deux ans que Zigouille et sa fine équipe n’ont pas joué dans la région et de ce fait, ils vont sortir un show pas piqué des hannetons pour nous faire oublier cette longue attente on aura même droit à un nouveau morceau qui augure le meilleur pour la suite. Le public est clairement venu pour eux et ça se sent dans la réaction, celui-ci n’hésitant pas à donner de la voix ou agiter le poing quand il le faut. Retour gagnant pour les Lillois et gageons que la prochaine date du groupe soit pour bientôt et qu’on n’ait pas à attendre une si longue période pour revoir un des dernier représentants crédible du black metal dans la région.

Retour aux corpspaints avec Malcuidant, j’ai un album du groupe chez moi que j’ai du acheter a une distro dans un concert de BM suite aux recommandations du surement affable et sympathique vendeur, mais je ne m’étais pas plus que ça penché dessus. Bah la chose à été vite réparée après le concert tant celui-ci à envoyer le steak ! Des torches sur le devant de la scène permettent de poser une atmosphère propice au black metal froid et malsain du groupe, les riffs joués par un guitariste au regard possédé renforcent cette ambiance et avec l’aide du chant donne un peu de spleen sur certaines parties planantes. Les parties lugubres alternent avec les passages plus violents, il fait de plus en plus chaud, l’air devient suffocant à cause des torches et de la non ventilation, mais qu’importe ! On continue d’headbanger jusqu’au final de cet excellent concert.

De pures découvertes, 4 groupes excellents, un public nombreux et réactif, tous les ingrédients était là pour faire de cette soirée, pourtant pas gagnante sur le papier, une soirée black metal parfaite comme on n’en a pas eue depuis longtemps sur Lille.