Live reports Retour
mercredi 2 novembre 2005 - U-Zine

Gorgoroth + 1349

Nouveau Casino - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

A la base, j'étais venue à ce concert pour 1349, et uniquement pour eux. Mais je dois dire le show que nous a préparé Gorgoroth m'a bien surprise.

Les portes du Nouveau Casino se sont ouvertes à 20h00, et le concert aurait normalement débuté à 20h30. Il m'a déjà fallut du temps pour trouver le bon métro, et puis pour trouver le Nouveau Casino tout court, puisque c'est la toute première fois que j'y mettais les pieds. Ce qui fait qu'il était déjà 20h45 lorsque je suis entrée dans la (petite) salle, où les gens étaient tellement nombreux que le publique formait une sorte de masse compacte. C'était donc assez dur de se frayer un chemin vers l'avant...

Alors maintenant, imaginez ma déception à la fin du concert quand j'ai compris - et oui prend du temps - que j'ai probablement raté le passage où 1349 jouaient "Beyond the Apocalypse"... Mais je n’omettrai pas de préciser que j'ai largement eu ce qu'il me fallait pendant qu'ils jouaient. Entre "Nekronatalenheten" - qu'ils ont commencé à jouer à mon arrivée - "Chasing Dragons", "Airwass-Aeon", "I am Abomination", ou encore "Sculptor of Flesh" ; j'ai pu jouir des meilleurs titres de 1349.
Cependant, j'ai tout de même trouvé ça un peu dommage que le groupe n'a pas joué de vrais vieux titres - ou du moins je ne les ai pas reconnu, ce qui est une possibilité vu la qualité du son médiocre qu'on a eu ce soir là. Là tout de suite j'aurais pensé à "True Violent Passion", ou "Chaos Preferred". C'est fâcheux, je n'ai rien entendu de ceux là. Pour en revenir au son, c'est à cause de celui-ci que ce soir, tout les morceaux joués par le groupe sonnaient à peu près pareil. C'était regrettable d'entendre si mal les passages importants à la guitare, et les petits détails de la musique qui me font tant aimé tel ou tel titre de 1349. Les coups de Frost à la batterie couvraient tout le reste...
D'autre part, je dois avouer qu'avant d'arriver au Nouveau Casino j'étais emballée à l'idée de voir à l'oeuvre le membre le plus important du groupe ; Frost. Il était malheureusement caché par cette immonde chose - tiens, c'était censé être quoi d'ailleurs... - que vous pourrez voir sur les photos.
Enfin bref, excepté ces petits détails là, la prestation était excellente. Au final, j'ai trouvé ça énorme.

Quand les membres de 1349 sont partis, j'ai réussi tant bien que mal à me trouver de la place devant la scène - où j'ai pu savouré plus en profondeur le spectacle qui s'offrait à nous. Après ceci, on a du attendre un certain temps et dans une fumée profonde qui venait se mélanger à la fumée de cigarette déjà présente, avant que ceux que tous attendaient se ramènent sur scène. Tous avaient le visage peint, tous avaient une attitude true et faisaient des têtes du genre "je suis un gros méchant" (wesh), et Gaahl avait même le visage recouvert de sang - qui par ailleurs s'est plus tard dans la soirée mélangé avec son corpsepaint et avec sa sueur... (cool hein?) bonne appétit. C'était bien Gorgoroth, et c'était vraiment génialissime. Encore une fois, j'ai trouvé ça dommage que ce son était tellement à chier parce que c'était parfois dur de reconnaître quel titre était en train de passer. Même les chants claires de Gaahl ne s'entendaient que trop mal.
Sinon, les gens présents ce soir là étaient très réceptif à leur musique, pas étonnant. Durant chaque passage important, chaque morceaux cultissime, c'était la folie dans le publique - attention aux coups de pieds volants... Je n'ai pu nommer que certains titres que j'ai entendu ce soir là, "Blood Stains the Circle" où c'était la panique totale, "Revelation of Doom", Bergtrollets Hevn", "Possessed".

J'ai toujours moyennement aimé ce que je possède de Gorgoroth, mais là - malgré ce son - c'était pittoresque, et mémorable. Qu'ils soient remerciés.