Live reports Retour
samedi 29 octobre 2005 - U-Zine

Halloween Suxxx 2005

Son Art - Bordeaux

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

18h30 : Arrivée devant le Son'Art à Bordeaux et là, j'attends - comme d'habitude - une bonne heure avant d'entrer enfin dans la petite et sombre salle de concert. Quatre groupes de Black joueront ce soir, donc le true-boutonneux-black-métaleux et sa grognasse de gothopouf sont naturellement au rendez-vous. Les groupies qui sont prêtes à se faire baiser à la fin du concert et les péteux qui sont venus pour draguer sont présents également.

Je m'approche de la fiche et qu'est-ce que je vois ? Shemhamphorash : annulé. Diantre, le groupe que j'avais spécialement envie de voir ne jouera pas ce soir. Mais le passage du groupe espagnol sera remplacé par un autre groupe de Barcelone, Foscor. Alors on me dit que "Foscor en fait, c'est les membres de Shemhamphorash avec un membre en plus". Ok. J'entre dans la salle, à mes côtés sont étalés des marchandises plutôt intéressantes, et je m'approche de la scène.

Funerarium sont passés en premier. Les ayant déjà vus en concert la dernière fois qu'ils étaient passés à Bordeaux, je pouvais déjà prévoir - à peu près - comment ça allait se passer. Le chanteur, Gérald, était tout comme la dernière fois on ne peut plus présent. Sur scène, il était totalement déchaîné et emporte avec lui dans sa folie tout le publique. Les musiciens du groupe ont un niveau salutaire et je me souviens que la musique qu'ils ont joué ce soir était assez technique et efficace. Bref, le groupe marseillais enchaîne des titres d'un Black mélodique avec rage et le publique bordelais est à 100 % avec eux. En somme, la prestation était excellente, rien à ajouter.
C'était ensuite au tour du fameux groupe espagnol Foscor, qui a donc remplacé ce qui devait être "la cerise sur le gâteau de la soirée". Ca m'a permis de découvrir ; c'était malsain, froid, brutal, et très entraînant - du moins, en concert. Je revois encore les cheveux du guitariste - si longs qu'ils font mouiller tout les strings des gothopoufs présentes ce soir là - se coincer dans les cordes de sa guitare quand il headbanguait. La musique semblait assez intéressante, dommage que toute la partie vocale s'entendait si mal. Ceci durant tout le passage de Foscor. Je me rappelle aussi de ce même guitariste, Wilhkiem, qui avait fait un effort considérable pour parler français au publique de Bordeaux... Pour terminer leur show, le groupe a joué une bien bonne reprise de Mayhem, sauvagement acclamée par la foule - en exagérant un peu. C'était sûrement l'un des meilleurs moments de la soirée, toutes les personnes qui se situaient dans mon champ de vision headbanguaient.
Après une petite pause, ça a repris avec un nouveau groupe et j'ai du demandé à trois personnes différentes avant de savoir enfin quel était le groupe qui était en train de jouer. C'était Horresco Referens, et son "Lust Metal" dont j'avais déjà entendu parlé maintes fois... Leur musique, qualifiée comme sensuelle, m'a personnellement emmerdée. Mais ça avait l'air de plaire aux gens qui sont venus ce soir là. On y avait principalement découvert en concert un clip vidéo qu'ils ont produits tout récemment, je fais référence à "Purity of Sex".
Ensuite sont venus les parisiens de Olc Sinnsir. J'avais raté leur dernier passage à Bordeaux et c'était donc pour moi une bonne occasion de voir ce qu'ils donnent en concert. D'emblée, on pouvait remarquer que les musiciens avaient un niveau avantageux. Mais malgré la musique suffisamment violente qu'ils jouaient, le public semblait trop fatigué pour s'agiter... Sauf à quelques titres où c'était inévitable et dont je ne pourrais citer les noms et qui ont bien marqué la soirée. Et je dois dire qu'ils avaient carrément la classe... La musique froide et haineuse proposée par Olc Sinnir m'a vraiment donnée l'envie de découvrir le groupe plus en profondeur.
Après ceux-là, les quatre membres bordelais d'Otargos sont montés sur scène. J'avais déjà eu l'occasion de les voir en live une fois en compagnie de Destiny et de Furia et c'était plutôt bon. Ils ont joué quelques titres dont ceux qui proviennent du nouvel album, Ten-Eyed NEMESIS, et l'explosif "Codex 666" qui je me souviens a été accueilli avec enthousiasme par la publique. Leur passage s'est terminé avec une reprise d'Iron Maiden où ils ont une fois encore opéré avec noirceur et il n'est pas sans dire que le publique a été réceptif à celle-ci...
Finalement la soirée s'est terminée sur deux groupes dont l'un, Destinity qui se révèle être un groupe de Death / Black et l'autre, Psoriasis ; un groupe de Death.

Bilan de la soirée : cette ambiance créée avec la fumée et qui faisait cet effet de brume était excellente, et les groupes qui étaient présents ce soir ont été à peu près tous agréables à regarder en concert. Bravo.