Articles Retour

Pro-Pain | Studio Report

mercredi 27 juin 2012 - U-Zine
U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

 

Mercredi 27 juin, il est 20h lorsque j’arrive au Little Creek Studio, basé à Gelterkinden, petit village Suisse situé non loin de Bâle. Pour un mec qui vient du centre de Lyon, Gelterkinden est le genre typique d’endroit pour venir se ressourcer en vacances. Calme, les prairies bien vertes, pas de sécheresse en vue. Il fait pourtant très beau et très chaud.
Je suis accueilli chaleureusement par toute la team Pro-Pain, Gary, Marshall, Adam, et le petit nouveau Jonas. Ainsi que par V.O Pulver, guitariste/chanteur des cultissimes Gurd et pour l’occasion producteur, mais aussi par Peter, le stage-manager français de Pro-Pain.

L’ambiance est détendue, les gars me colle direct une bière entre les mains et Gary me propose d’entrée de jeu d’écouter l’album. Chose que j’accepte volontiers tu parles ! Mais me voilà un peu surpris au fond de moi. Je m’interroge ! Le groupe n’est arrivé en Suisse que depuis 10 jours à peine, l’album est déjà en boîte, mixé, et masterisé. Gary me confira plus tard que tout s’est passé tranquillement et impeccablement bien, un peu à l’image des sessions studios d’Act Of God, ou d’Age Of Tyranny. Pour l’anecdote, The Truth Hurts ou encore Round 6 ont été par contre de véritables cauchemars selon lui.

Gary est donc très satisfait de ce nouveau Pro-Pain qui compte aujourd’hui 2 nouveaux membres. Le batteur Rick Halverson a rendu son tablier l’an dernier et a été remplacé par Jonas Sanders, mais on notera surtout le départ pour raison médicales de Tom Klimchuck, bras droit inflexible de Gary Meskil durant les 20 premières années du groupe. C’est Adam Phillips qui est son remplaçant, un jeune guitariste de 32 ans et ami de longue date de Marshall Stephens, l’autre guitariste. Quand à Jonas Sanders, il a la particularité d’être très jeune lui aussi (25 ans) mais surtout d’être européen, puisqu’il vient de Belgique et plus précisément de Bruxelles. Jeunes certes mais c’est un batteur d’expérience. Pro-Pain est une machine bien huilée, Gary, lui, un leader d’expérience qui mène son bébé depuis 20 ans, à sa manière, en évitant tout contretemps impromptus. Son choix d’intégrer Jonas, n’est donc pas un choix par défaut. Et l’expérience studio lui a donné raison. Je me souviens de cette image où Gary me parlait avec admiration des prises batterie de Jonas, ce dernier dans le dos de Gary, Gary ne sachant pas que Jonas était juste derrière lui : ’Il a tout mis en boite en moins d’une journée, aucunes retouches n’a été nécessaire, tout ce qu’il a fait était parfait !’ . Parole d’évangile ! Gary n’est pas le genre de bonhomme à passer de la pommade pour rien. Lui, qui écument les scènes depuis 30 ans et qui a un carnet d’adresse long comme mon… bras !
Pour en savoir plus à son sujet, je vous laisse vous plonger dans les interviews de Jonas et de Gary élaborées ce jour là.
 

Pour en revenir à l’album, me voilà assis sur le siège de V.O qui fait face à sa console et ses écrans, la team au grand complet dans mon dos, le son à bloc (!) et c’est parti pour une quarantaine de minutes de pur régal.
A quoi peut-on s’attendre d’autre que du Pro-Pain ? Voilà une question intéressante. C’est vrai, à quoi d’autre ?! Mais j’ajouterai un bémol tout de même ! Contrairement à ce que beaucoup pensent et disent, Pro-Pain n’est pas le groupe d’un album réarrangé à chaque sorties. Certes, le groupe a un style qui lui est propre, mais ces remarquent viennent de personnes qui au final ne connaissent pas Pro-Pain ! Tous sont en fait très différents, il suffit juste de les écouter attentivement... Et puis, même si c’était le cas, qui reproche à Ac/Dc de faire du Ac/Dc et à Motörhead du Motörhead ?
Ce nouvel opus de Pro-Pain, 14ème du nom s’intitule donc Straight To The Dome et comporte 11 morceaux. Du Pro-Pain pur jus dont les fans de toujours vont se délecter. Malgré les changements de line-up, le groupe n’a en rien perdu de sa verve et de sa personnalité. On sent le groupe regonflé à bloc afin de montrer qu’il est toujours bel et bien là. L’album est puissant, intense, hargneux, toujours à la frontière du metal et du hardcore. Hardcore pour l’énergie et le groove qu’il dégage, avec des cœurs puissants. Et metal par certains aspects thrash voir heavy metal comme sur le titre Pure Hatred (si mes souvenirs sont exacts) ou encore ses nombreux solos de shredders tout droit sortis de la besace d’Adam qui s’avère être un vrai guitariste metal. Plus que Tom ne pouvait l’être en un sens.
Il est difficile de se faire une idée définitive et de tout retenir avec une seule écoute, tout s’enchaine très vite mais cet album est marquant. De nombreux titres risquent de faire très mal en live, là où le groupe prend définitivement toute son ampleur.
L’album s’achève par une sorte de surprise. Ce titre de clôture se nomme Zugabe!. Un titre surprenant après un album aussi burné. Beaucoup plus chantant, plus mélodique, je dirai même plus ‘festif’ ! Surprenant, certes, mais encore une fois, quand on connaît Pro-Pain on ne l’est pas vraiment. On sait de quoi le groupe est capable. Souvenez-vous du titre Every Good Boy Does Fine sur le premier album Foul Taste Of Freedom. Et bien Zugabe! s’inscrit totalement dans cet esprit.
Ce qui ressort également au final est donc l’emprunte que laissent les nouveaux membres, Adam et Jonas, sur ce témoignage studio. Comme je l’ai précédemment dit, cet album est un véritable album de Pro-Pain mais chacun a su y apporter sa touche, sa personnalité, et c’est en cela que cet album se révèle également intéressant.
La dernière chose que je voulais évoquer au sujet de cet album concerne la production. Absolute Power, le dernier album en date, marquait (enfin !) à mon sens l’arrivée du ’gros son’ dans Pro-Pain. Le groupe a toujours souffert de productions un peu ‘faiblardes’ tout au long de sa carrière, et c’est peut-être le seul reproche que l’on puisse lui faire. A ce niveau là, Absolute Power apportait quelque chose de neuf, et j’étais personnellement plus que ravi d’apprendre que Straight To The Dome allait subir le même sort. Au final c’est également une réussite. A force de diverses tournées communes Pro-Pain/Gurd durant ces 20 dernières années, V.O a appris à connaitre Pro-Pain et a encore une fois su le traiter comme il se doit.
Il va donc falloir faire preuve d’un peu de patience, puisque Straight To The Dome sera disponible le 9 septembre prochain, afin de coïncider avec la tournée Européenne du groupe.
 

La journée, même s’il est déjà tard, n’est pas terminée. Connaissant les loustiques j’avais prévu des munitions avec quelques bonnes bouteilles de mon pays, à savoir du Côte du Rhône. C’est donc un petit apéro vin rouge qui nous attend, et les bouteilles ne manquent pas. J’avais vu juste, mais niveau originalité je peux repasser ! L’ambiance est excellente, décontractée, pas mal d’anecdotes rigolotes fusent. Gary est une bible de la scène hardcore des 30 dernières années et il n’est jamais en manque d’histoires, comme vous pourrez d’ailleurs le constater dans l’entretien qu’il m’a accordé. Il nous donne quelques nouvelles de Tom, qui a priori se porte bien mieux que l’an dernier. Ce dernier souffre de la maladie de Crohn, grave maladie intestinale qui l’a contraint à quitter définitivement Pro-Pain l'an dernier.
Pour l'anecdote, Gary a croisé Tom très récemment. Ce dernier s'est laissé pousser une tignasse de type Jackson 5, ce qui a contraint Gary a marqué un long temps d'arrêt avant que Tom ne lui dise : 'Hey c'est moi, Tom!'... Quand on sait qu'ils se connaissent depuis 30 piges, ça fait quand même beaucoup rire...
 

 

Nous sommes ensuite conviés chez V.O et sa femme Inga pour un repas 100% végétarien excellent, le tout arrosé de divers rouges, bien entendu ! Nous voilà ensuite parti pour mater le match de foot. Oui ! C’est l’Euro, on est en Europe, V.O lui est fan de foot mais nos amis ricains semblent apprécier également. L’Espagne l’emporte sur le Portugal aux penalties. C’est alors, que la soirée bien avancée, je songe éventuellement à décoller. Mais ce n’est manifestement pas la fin de journée pour tout le monde. Il est minuit passé, le groupe décide de retourner au studio pour jouer quelques titres tous ensemble. En l’occurrence 2 reprises prévues pour figurer sur des compilations à venir très prochainement et sur la version limité du nouvel album. Du old-school en prévision, et un hommage à Adam Yauch avec le Egg Raid On Mojo des Beastie Boys et le Party In Paris de U.K Subs. Le groupe m’a laissé une totale liberté de mouvement pour faire quelques clichés et vidéos durant les répèts et les prises, dans ce tout petit local, et ce fut bien évidemment une expérience unique.
 

La nuit est bien avancée, tout le monde fatigue un peu. Après quelques petits verres et quelques discussions sympas, il est temps pour tout le monde de dormir, et pour moi de rentrer.

N’oubliez donc pas de surveiller la sortie du 14ème album de Pro-Pain, Straight To The Dome à paraître le 7 septembre, ainsi que la tournée en compagnie de Unidvided et Hemlock qui débute fin août et dont voici les dates :

30.08. Berlin – K17 (Germany)
31.08. Slany – Rock na Valniku (Czech Republic)
01.09. Bad Lauchstädt – Die Goethestadt Rockt Vol. II (Germany)
02.09. Pforzheim – Bottich (Germany)
03.09. Ulm – Beteigeuze (Germany)
04.09. Cham – L.A. Cham (Germany)
05.09. München – Backstage (Germany)
06.09. Lyss – KuFa (Switzerland)
07.09. Glauchau – Alte Spinnerei (Germany)
08.09. Bischoffswerda – Morbides Festival (Germany)
09.09. Minichovo Hradiste – Vostrov (Czech Republic)
10.09. Prague – Modra Vopice (Czech Republic)
11.09. Trebic – Klub-B (Czech Republic)
12.09. Havirov – Stolrana (Czech Republic)
13.09. Jena – F-Haus (Germany)
14.09. Roermond – Eci Cultuurfabriek (Netherlands)
15.09. Vorselaar – De Dreef (Belgium)
16.09. Drachten – Iduna (Netherlands)
18.09. Marburg – KFZ (Germany)
19.09. Cottbus – Galdhouse (Germany)
20.09. Hameln – Sumpfblume (Germany)
21.09. Essen – Endzeit Festival /Zeche Carl (Germany)
22.09. Bad Salzungen – Pressenwerk (Germany)

Pour ma part je tiens à remercier mon ami Greg et French Taste Of Freedom,Gary, Marshall, Adam, Jonas et Pete, mais aussi et bien sûr V.O et Inga Pulver pour le temps qu’ils m’ont accordé, leur gentillesse, et leur accueil chaleureux.

Rejoignez le fan club français et officiel de Pro-Pain sur Facebook et sur le site classique French Page Of Freedom.