Interviews Retour
vendredi 8 octobre 2010 - U-Zine

Frontal

Morgan (batterie) + Diego (chant)

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les frenchies de Frontal ont remporté le Metallian Battle qui les a propulsé sur la scène du prestigieux festival Wacken 2010 (retrouvez dans le numéro 61 de Metallian en kiosque actuellement, un article sur leur aventure allemande). Frontal, groupe à la réputation scénique grandissante, se devait d'être mis en avant dans nos pages. Morgan (batteur, à l'extrême gauche de la photo) accompagné de Diego (chant, à droite sur la photo) ont accepté de jouer le jeu de l'interview, et de nous présenter leur groupe, leur univers, leurs ressentis et bien évidemment leur actualité.
From France ladies and gentlemen : Frontal!

U-zine, Pec : Salut Morgan, présente nous tout d'abord Frontal et votre style musical, pour nos lecteurs qui vous découvriraient en lisant cette interview...
Morgan : Martyn (guitare) et moi avons monté Frontal peu de temps après nos années lycée, nous étions les éternels squatters de la fameuse salle musique (batterie complètement ruinée, ampli en mode saturation dégueulasse quoi que tu fasses... comme dans tous les lycées je crois). Nous avons fait venir Romain (guitare) en 2007, après notre année à la M.A.I. de Nancy, et là le projet a vraiment commencé à prendre de la gueule. Les deux guitaristes ont vite vu ce qu'ils pouvaient faire ensembles musicalement, et nous nous sommes séparés du chanteur et du bassiste de l'époque pour réétudier le projet à trois.
Nous nous sommes jurés de prendre le temps nécessaire pour trouver un Line-up efficace, avec des musiciens motivés et aussi déterminés que nous. Nous voulions faire un metal plus violent, déstructuré mais plus musical , peu importe, death, thrash, heavy.... ce qu'on voulait c'est éviter tous les plans trop utilisés dans ces styles et amener une couleur rock fusion voire jazz fusion dans nos morceaux, et que ça groove bordel !!!!
En 2008, Diego nous a rejoint, entraînant Jo, son bassiste de Swine Punch avec lui, deux musiciens au moins aussi motivés intègrent alors ce projet. Septembre 2008 le line-up est complet, et bien déterminé à envoyer le boulet.
Après un an de compo/répet, Diego a la bonne idée de nous dégotter notre premier concert : le 7 Juillet 2009, on ouvre pour Lamb Of God au Ninkasi Kao à Lyon; un an et 10 concerts plus tard, Frontal part au Wacken Open Air...

U-zine, Pec : Quels sont les thèmes que vous abordez dans vos lyrics, votre univers, en gros ce qui inspire la musique de Frontal?
Diego : Il n'y à pas un seul thème central, c'est d'abord la musique qui va inspirer un sentiment et être transposée en paroles qui abordent toutes sortes de thèmes. Il y a par exemple un morceaux (Inferno) inspiré de la divine comédie qui reprend le voyage de Danté en enfer Guidé par le poète Virgil. Dans le morceau, la musique et les paroles jouent le rôle de Virgil, c'est donc l'auditeur qui est amené en enfer par le biais de la musique et des paroles.
Mais des autres morceaux peuvent aborder des thèmes comme la Psychose et la mort (Psycopath Army) ou encore avoir un message "Hardcore" poussant l'auditeur à lutter pour ses convictions et persévérer dans ses ambitions (New Journey). Finalement on ne veut pas toucher des thèmes politiques, dans (Rise Above) par contre on sous-entend une critique de la société, et une volonté de passer au delà, d'où le nom du morceau.
 

U-zine, Pec : Vous avez participé et gagné le Metallian Battle Contest 2010, (qui permet à des groupes de nations différentes d'avoir la possibilité de jouer au Wacken, et de participer également lors de ce festival à un concours pour gagner endorsment, contrat et tournée...) qui vous a permis de représenter la France en Allemagne. Racontes nous un peu comment vous vous êtes retrouvés dans cette aventure.
Morgan : Nous ne sommes pas vraiment fans des tremplins et autres concours, mais nous avons quand même accepté de le faire, Diego était chaud , et ayant déjà joué au Wacken l'année d'avant avec Eths, j'ai vu la possibilité d'y retourner avec mon groupe. Nous avons rapidement appris les noms des 5 finalistes français, et c'est en voyant le notre que l'espoir d'aller jouer là-bas est vraiment né.
Beaucoup de gens nous ont encouragé et étaient présents le soir de la finale à Lyon. Inutile de décrire notre bonheur en entendant le Jury annoncer le gagnant du Metal Battle.

U-zine, Pec : Qu'est ce que ça fait de jouer au Wacken? (tu as déjà joué là bas avec Eths si je ne me trompe pas). Dis m'en plus sur cette expérience.
Morgan : Je crois que c'est quelque chose que tu ne peux pas trop imaginer tant que tu ne l'as pas vécu. J'ai joué au Wacken avec Eths en 2009, pour les 20 ans du Festival, je n'avais jamais mis les pieds dans un festival de cette taille même comme spectateur. L'orga est en béton armé, les metalleux sont là en masse pour soutenir le metal, il n'y a pas grand chose de mieux à faire l'été je crois.
J'ai vécu cette aventure avec Eths comme quelque chose de normal par rapport à la carrière du groupe, nous venions de jouer au Graspop Metal Meeting en Belgique et je ne l'ai pas vécu pareil en allant jouer là bas avec mes amis, notre groupe, notre projet tout frais... C'était juste exceptionnel de vivre ça une seconde année mais avec eux cette fois. C'est quelque chose que nous ne pourrons jamais oublié.

U-zine, Pec : Vous avez terminé troisième de ce Metal Battle 2010, pensiez vous avant ce contest que vous auriez une chance de gagner le Metal Battle (ça c'est joué à rien en terme de votes). Dans quel état d'esprit étiez vous avant de partir en Allemagne? Avez vous noué de sérieux contacts après cette expérience et quel bilan tirez vous de ce Metal Battle 2010?
Morgan : En gagnant le Metal Battle en France, nous étions d'accord pour dire que jouer au Wacken était déjà tellement énorme que nous n'avions pas besoin de plus pour avoir l'impression d'avoir gagné... Bon c'était des conneries, arrivé là-bas on voulait tout péter. Nous somme passés par tous les stades, nous pensions que le groupe Allemand aurait beaucoup plus de supporters que les autres groupes, puis nous avons pensé qu'on était les seuls à faire ce style de metal et que ça ferait la différence. En même temps on gardait en tête que le Wacken est le plus gros fest Heavy d'Europe, et qu'on n'aurait aucune chance de gagner avec notre musique déstructurée et bien loin des mélodies du Heavy.
Bien que déçus sur le coup, nous sommes très fiers d'avoir fini 3ème, nous avons eu beaucoup de contacts pour aller jouer au Portugal, Danemark, Espagne... Nous avons gagné beaucoup quoi qu'il arrive et nous ne perdrons jamais l'espoir d'y retourner un jour.

U-zine, Pec : Diego tu étais venu en famille au Wacken, ton frère avait parcouru quelques kilomètres pour l'occasion, non? Ce fut j'imagine une fierté et une émotion particulière pour toi comme pour tout le groupe?
Diego : C'était excellent d'avoir Chris et Marcelo (Les deux Boliviens) avec nous. Mon frère Chris à fait le déplacement pour le Wacken depuis les États Unis, c'était pour nous une expérience unique, ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas vu, et il était particulièrement content de nous voir, de nous rencontrer et de nous protéger (rires). Comme pour beaucoup de gens c'était son premier concert de Frontal et il est fier de ce qu'on à fait. Marcelo n'à pas hésité à se renseigner en Bolivie et il paraît que je suis le premier Bolivien à jouer au Wacken! Ce fût pour nous en tant que Boliviens une fierté de partager ces moments forts avec le groupe et tout le crew.

U-zine, Pec :Conseilleriez vous aux groupes français de s'inscrire à ce Metallian Battle Contest?
Morgan : Je ne peux que le conseiller vu ce que nous avons vécu là bas pendant une semaine. C'est une chance énorme de pouvoir jouer au Wacken, une poignée de français l'ont fait... et ça n'arrive pas qu'aux autres. Tu gagnes pas une guitare, ou un concert horrible où on te demandera de payer pour jouer... tu gagnes le droit de jouer dans un fest monstrueux... Un truc qui va te marquer à vie.
 

U-zine, Pec : Quels sont les groupes qui vous ont marqué lors de ce Wacken 2010?
Morgan : Nous ne sommes pas de grands fans de Heavy Metal, je sais que Diego, Martyn et Romain se sont pris une bonne giffle en allant voir Dispised Icon. C'était visiblement le groupe a ne pas manquer. Après vu les têtes d'affiches, qu'on aime ou pas, c'étaient très bon d'être là et de voir tous ces groupes. Je pense qu'on a pas vu la moitié de la programmation tellement ça joue de partout.

U-zine, Pec : Quelle est l'actualité de Frontal, préparez vous votre premier album? Et quels sont vos projets pour la fin de l'année et pour 2011, des dates de prévues?
Morgan : Nous sommes effectivement en pleine préparation du premier album de Frontal, nous sélectionnons un peu les dates que l'on nous propose jusqu'à la sortie de l'album, histoire de rester concentrés sur l'album. Pas de date de sortie pour l'instant, nous ne nous sommes pas mis de date limite, nous travaillons sans label pour l'instant donc pas de pression, nous annoncerons une date de sortie quand le produit nous plaira à tous les 5, ce qui n'est pas une mince affaire vu notre niveau d'exigence. On donnera le meilleur de nous pour cet album quoi qu'il arrive et partirons ensuite pour une bonne série de concerts aussi loin qu'on pourra.

U-zine, Pec : Vous avez récemment ouvert pour Darkane à Lyon, et leur chanteur suite à votre performance, a porté un t-shirt Frontal sur scène durant son set! J'imagine que ça a du vous faire plaisir, et que ceci vous motive, et vous conforte encore plus après votre prestation remarquée au Wacken?
Morgan : Je crois que c'était la première fois qu'on jouait devant un groupe que nous aimons tous les 5, pour le côté technique et musical, et pour le travail fournit pas ses musiciens. Darkane nous a influencé dans notre manière de penser la musique, c'était déjà un honneur d'ouvrir pour eux.
Nous voulions qu'ils regardent une partie de notre set pour entendre leurs critiques et ne les ayant pas vu avant notre prestation, je ne pensais pas les trouver tous les 4 en bord de scène en finissant le show... pourtant ils étaient là, et nous nous sommes pris une pluie d'éloges et d'encouragements. Jens Broman nous a fait l'immense honneur de porter notre t-shirt pendant leur show, c'était juste la cerise sur le gâteau, nous sommes restés en contact avec eux depuis cette date: c'est encore un rêve qui se réalise pour nous 5.

U-zine, Pec : Parlons un peu de toi, tu es batteur dans deux groupes que l'on ne présente plus (Eyeless et Eths). Quelle est ton actualité avec ces deux formations?
Morgan : Les Eths (Candice, Staif, et Greg), sont toujours sur la compo de leur nouvel album. Shob (basse) et moi ne participons pas à la création de cette album, nous ne voulions pas travailler dessus et les laissons gérer leur projet comme ils l'entendent. Pas de concert en vue, du coup Shob et moi tournons en France pour proposer des masterclass, nous repartirons bientôt pour une petite série de démos.
Du côté d'Eyeless, nous venons de nous séparer de notre guitariste (Ole) et on se remet doucement de ce triste événement, nous travaillons déjà sur la compo d'un nouvel album et les concerts reprendront en 2011, petit stand-by pour moi de ce côté là aussi ce qui me permet vraiment de me concentrer sur Frontal en ce moment.

U-zine, Pec : Quels sont les batteurs qui t'ont inspiré, donné goût à cet instrument, et pour quelles raisons?
Morgan : Bon je te balance des noms en vrac, Dave Weckl pour la technique parfaite, Joey Jordisson, quand j'avais 16 ans il a eu un putain d'impact sur moi, Johnny Rabb pour la jungle et ce genre de rythme, Gene Hoglan pour la puissance et la vitesse, Mario Duplantier parce que j'adore le travail qu'il fournit dans Gojira, Vinnie Paul juste pour Pantera... y'en a trop que j'aime et que je vais oublier alors je m'arrête là.
 

U-zine, Pec : : Pour finir j'ai pour habitude en fin d'interview pour u-zine.org de soumettre ce petit Questionnaire de Proust aux artistes ( version remaniée par mes soins). Questionnaire rendu célèbre par Bernard Pivot, et ensuite aux Etats Unis par James Lipton dans l'excellente émission 'Inside The Actors Studio', durant laquelle il finissait son émission en proposant ce questionnaire (déjà remanié) aux plus grands acteurs d'Holywood. Version orienté musique bien entendu nous concernant.

U-zine, Pec : 1, quel est ton idée du bonheur idéal?
Morgan : Bon alors c'est la meilleur et la pire question que tu pouvais me poser... suivant l'humeur du jour je répondrai différemment. Je suis Mr positif aujourd'hui, je vais essayer de faire bref. Voilà ce que je pense quand tout roule dans ma vie et que j'ai l'impression d'avoir attend le bonheur ultime.
J'ai 25 ans et 20 ans de batterie et de rêve derrière moi. J'ai fait des choses que je ne pensais pas pouvoir faire un jour même si j'ai toujours su que ça arriverait (c'est facile à dire maintenant que ça arrive). Ma famille et mes proches me soutiennent énormément même quand je perds la foi, mon travail est ma passion, "mes" musiciens sont mes meilleurs amis, la personne qui vit avec moi est musicienne et sera toujours à 300% avec moi dans tout ce que je ferai.
Les fans me donnent de la forcent chaque jour et ne savent certainement pas à quel point ils comptent pour moi.
Quand j'ai tout ça en tête, je ne peux que me rendre à l'évidence, ma vie est exceptionnelle par rapport à tout ce dont je rêvait était jeune.

U-zine, Pec :
2,quel son, ou bruit préfères tu ?

Morgan : Je crois que c'est le bruit que peut faire 50000 metalleux dans une fosse.
Eyeless a ouvert pour Marilyn Manson au Zenith de Montpellier à peine 2 mois après mon intégration, c'était mon premier gros concert, et je me souviendrait toujours de ces 6000 personnes qui commençaient à s'impatienter et à faire monter la pression. Je pense que le jour où 10000 personnes attendront Frontal sur un fest et commenceront à crier notre nom ou à chanter nos paroles, je serai capable d'en pleurer tellement c'est puissant pour moi.

U-zine, Pec :
3, quel son ou bruit détestes tu ?

Morgan : Une guitare mal accordée, dans les mains d'un mauvais guitariste, dans un mauvais concert, dans une mauvaise salle, dans un mauvais jour...
Ou quand ton meilleur pote passe près de toi pour te lâcher une caisse monstrueuse dans la gueule... chacun son trip hein... mais c'est beaucoup plus sympa que la guitare fausse en réfléchissant bien.

U-zine, Pec :
4, quel est le meilleur moment musical pour l'instant dans ta carrière?

Morgan : Je ne sais pas vraiment, ouvrir pour Manson avec Eyeless ou enregistrer notre album en Floride chez Jason Suecof .... jouer aux 20 ans du Wacken et au Graspop avec Eths et passer des heures au milieu de gens que je ne voyais que sur les murs de ma chambre auparavant... jouer avec Frontal au Wacken un an après avec mes potes...
Je ne sais pas vraiment ce qui était le plus fort, peut être juste le fait de réaliser mes rêves en général.

U-zine, Pec :
5, le pire moment, la pire galère ?

Morgan : Nous venons de nous séparer de Ole (guitare) dans Eyeless pour des raisons que je ne partage pas et que je ne mentionnerai pas pour l'instant mais ça a été quelque chose d'extrêmement dur à gérer pour moi. Nous sommes très proches, j'ai passé 1 ans de ma vie chez lui en moins de trois ans... je ne le digère pas encore.

U-zine, Pec :
6, ton juron, ton gros mot préféré ?

Morgan : J'utilise le "putain" , "merde" ou "fais chier" assez régulièrement, c'est un mot de liaison à ce stade là pour moi. J'adore traiter mes potes de gros gays (et tous les synonymes possibles) mais c'est toujours sur le ton de l'humour et je ramasse ce que je sème en général.

U-zine, Pec :
7, ta drogue favorite? (j'ai une petite idée)

Morgan : La musique pour faire bien... la beuh pour être franc... mais oui je crois que tu le savais déjà.

U-zine, Pec :
8, ta boisson (alcoolisée ou non) préférée ?

Morgan : Haha, je ne bois pas d'alcool ou très peux, je vois un peu les dégâts que ça fait, donc non merci, je me contente d'un Coca, ça reste ce que je bois le plus dans une journée. "Morgan c'est une taffiole, il boit pas d'alcool, Morgan c'est une taffiolle"... tu vois le genre quoi (rires).

U-zine, Pec :
9, Quelle est ta chanson préférée, pour toi 'the greatest song in the world ' ?

Morgan : Putain mais comment je peux répondre à une question comme ça... "Bleed" de Meshuggah si j'ai envie de tuer quelqu'un, après suivant l'humeur ça sera pas ça du tout... Tous les jours je pourrai te donner une réponse différente de celle là.

U-zine, Pec :
10, ton groupe préféré, tout genre musical confondu ?

Morgan : Idem je sais pas quoi dire, je vais te dire Pantera en général, mais la tout de suite je te dirai bien Periphery, j'ai pris une petite claque en découvrant ce groupe récemment.

U-zine, Pec :
11, ton musicien préféré?

Morgan : Alors pour moi un musicien est une belle personne, ça ne peut pas être un connard dans la vie pour moi, donc j'ai souvent besoin de connaitre cette personne avant de l'adorer. Je suis assez fan de mes guitaristes dans Frontal. Donc j'aimerai dire Phil Anselmo de Pantera, Tosin Abasi de Animals As Leaders, Devin Townsend ... mais je ne les connais pas assez ... et pour moi il n'y a pas que le niveau technique d'un musicien ... j'ai besoin de connaitre tout le personnage.

U-zine, Pec :
12, ton compositeur, ou song writer préféré?

Morgan : Devin Townsend est fou, comme sa musique, je ne me suis jamais trop intéressé à qui compose dans un groupe, ou qui a fait telle ou telle musique de film.
Si je dis Danny Elfman je vais me faire défoncer alors je vais rester dans ce que je connais mieux.

U-zine, Pec :
13, le meilleur groupe que tu aies vu sur scène

Morgan : Je ne sais plus trop, mais pour avoir vu Gojira 5 fois en live, c'est toujours impeccable, ce sont des bosseurs, des fonceurs, ils méritent tout ce qui leur arrive de bien en ce moment, je leur dédie cette réponse par respect pour leur travail et ce qu'ils ont fais pour le metal Français et j'en profite pour les remercier encore une fois.

U-zine, Pec :
14, le pire groupe que tu aies vu sur scène ?

Tu veux que je te la laisse cette réponse peut être, parce que tu l'as vu aussi...
Ca commence par un D... il y'a trois Y dans leur nom ce qui est improbable... non ça se fait pas de balancer le nom d'un groupe comme ça, même si je suis le mec qui critique tout et tout le temps, ils font leur max j'imagine pour proposer un truc bien... mais c'est vair que c'est pas bien. (le groupe se nomme Dymytry, et a joué au Metal Battle au Wacken 2010, et ce fut une énigme pour votre serviteur également. ndlr)

U-zine, Pec :
15, Dernière question, si Dieu existe; qu'aimerais tu qu'il te dise au moment d'arriver aux portes du Paradis ?

Morgan : J'aimerai qu'il me dise où sont les loges, combien on a fait d'entrées, à quelle heure on joue et pourquoi il est pas déjà sur scène en train de faire sa putain de balance!!

U-zine, Pec : Voila , la torture est terminée, merci Morgan pour cet entretien pour u-zine.org, je te laisse le dernier mot, et tu feras la bise aux autres membres de Frontal de ma part !
Morgan : Merci à toi dude, merci à U-zine pour ces questions, merci à ceux qui soutiennent Frontal, et ceux qui nous découvrent avec cette interview, merci à ceux qui soutiennent le metal en France et qui recherchent des choses nouvelles dans ce style. A très vite sur la route. Stay Metal.

Merci à toute la bande de Frontal, pour leur simplicité, leur convivialité, et leur talent tout simplement.