Interviews Retour
jeudi 15 janvier 2009 - U-Zine

Scorn Age

Denis et Alex

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Signé tout récemment sur le label français Another Sphere Record, les ukrainiens de Scorn Age, dont l'album sort le 17 janvier, se prêtent au jeu de l'interview.

Rencontre, donc, avec Denis (guitare) et Alex (chant) pour faire le point sur le groupe en ce début d'année.

Avant toute chose, peux-tu présenter Scorn Age à nos lecteurs, l’histoire du groupe, les influences musicales ?

Denis : En fait, nous avons commencé en 2002, alors que la plupart d’entre nous avaient moins de 18 ans. Nous n’avions aucune expérience musicale, nous n’avions jamais eu de groupes, donc nous avons tout appris sur le tas avec le temps. On a commencé avec des petits concerts à Kiev, et maintenant nous jouons dans pas mal de concert en Ukraine, Russie et Biélorussie. Je pense que le plus gros concert auquel nous avons joué est le "ProRock", festival qui a eu lieu dans un stade. Il y avait une grande rivalité pour avoir la chance de participer. Nous avons réussi à être sélectionnés et nous avons joué sur scène avec Rage, entre autre. De telles choses nous inspirent pour continuer notre travail.

Nous avions fait quelques enregistrements démo par-ci par-là et nous avons finalement commencé à enregistrer de notre premier album “Human Factor” qui sortira le 17 janvier. Comme tu peux le voir, il y a beaucoup de choses à dire mais je suis sûr que le meilleur est à venir.

Concernant nos influences, il y a énormément de style qui ont un impact sur nous : les classiques de death metal, thrash, mais aussi "les nouveaux" groupes et le hardcore particulièrement. Par conséquent, en écoutant notre album, vous pourrez découvrir une symbiose entre d'un côté la musique métal qui est déjà devenue classique et la musique moderne de l’autre.

Actuellement, Scorn Age est compose de :
Aleksandr Olshynskyi au chant
Denis Taranov à la guitare
Yaroslav Lusin à la basse
Anton Bolotin à la batterie

- Votre nouvel album s’intitule "Human Factor". Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?

Alex : Tu sais, certains de nos textes concernent les catastrophes ou les conflits sociaux qui arrivent d'habitude à cause de l'influence humaine donc c'est un aspect de la compréhension de titre d'album. D'autre part, une partie de nos paroles est consacré à l'homme à l'intérieur du monde, la voie qui mène à la folie, etc. L'humanité que produit la société est "le facteur" important qui influence notre manière d’être et de vivre. Le "facteur humain" est partout dans notre monde …

- Comment se sont passé la composition et l’enregistrement de cet album ?

Alex : Rien d’exceptionnel, je pense. Denis apporte la musique, l'arrange ensemble avec Yaroslav et Anton et j'apporte le texte : nous obtenons une chanson. L'enregistrement est une très longue histoire donc mettons ça de coté pour le moment, on aura surement l’occasion d’en reparler !!

- Vous avez travaillé avec un musicien de session durant l'enregistrement, comment ça s’est passé ?

Denis : Nous avons décidé d’essayer de poser une voix clean sur l’une de nos chansons appelée « Provocateur ». C'était une expérience interessante !! Nous avons décidé de nuancer notre musique avec ce genre de vois, sans toutefois l’utiliser à outrance comme c’est le cas dans les groupes de fashion-core ou de métal moderne comme Atreyu ou Bullet For My Valentine. Shesha, le musicien en question, provient du groupe ukrainien assez célèbre Quadragesima. C’est un musicien très doué et un chanteur polyvalent. Il peut chanter de n'importe quelle façon. Il arrive même à ressembler au chant de Mike Patton ou Souillez Erna. D’ailleurs, je vous le recommande si vous avez besoin d’un chanteur de session, mais dans ce cas là, prévoyez une bouteille de cognac (rires) !!

- Pouvez-vous expliquer votre choix de l’artwork (qui donne une bonne idée de votre concept de "Human Factor") ?
 

Alex : L’artwork de l’album est l’une des multiples facettes du concept de « facteur humain ». Dans notre cas, il montre le contraste entre les champs de blé paisibles sur la gauche et un réacteur nucléaire sur la droite. Je pense que vous connaissez l’histoire de Tchernobyl, quoi de plus parlant pour illustrer l’impact de l’homme !!

- Selon votre site internet, l'album aurai été enregistré en 2007, ainsi pourquoi une telle attente avant une sortie finale en 2009 ?

Denis : Le travail a été bouclé en février 2008. Ensuite, nous nous sommes plongés dans la recherche d’un label, afin de pouvoir signer des contrats et bénéficier d’une bonne promotion, etc. S'il n’avait juste dépendu de nous, l'album serai sortit depuis un sacré moment !!

- Pourquoi avez-vous choisi de signer sur un label français, aussi loin de vos origines ukrainiennes ?

Denis : Il m'a semblé que les types d’Another Sphère Record étaient vraiment cool et ils ont été très intéressés par une collaboration avec nous. Tu sais, quand j'étais encore un enfant et que j'ai décidé de jouer dans un groupe de métal c’est que j'y ai été inspiré par un épisode de Hélène Et Les Garçons. Avoue que ça a quelque chose de symbolique (rires)… De plus, nous cherchons à sortir notre album en Ukraine sur Nocturnus Record, mais l’avancement du travail est si lent que je ne serai pas étonné qu'à l’avenir on nous demande pourquoi notre album avait été enregistré en 2007, mais sorti seulement en 2039 ... (rires)

- L'Ukraine est surtout connue grâce à des groupes comme Nokturnal Mortum, Kroda, Drudkh, Lucifugum ou Hate Forest. Le black metal y est donc bien représenté, mais qu'en est-il du death metal et du métal de manière globale ?

Alex : J’adore ces groupes !! Nocturnal Mortum et Kroda sont mes préférés. Quant aux groupes de death métal, actuellement l’Ukraine est un foyer intéressant de jeunes groupes. Il y a un grand nombre de groupes professionnels et douées qui seront bien connus en Europe dans l'avenir le plus proche, je l’espère.

- Doit-on s'attendre à vous voir prochainement en concert en France ?

Denis : Tu n’as même pas besoin d’attendre !! Ne perd pas ton temps, invite nous (rires) !! On viendra dans la « hellmobile », on jouera du métal, boira des bières et tu nous présenteras aux petites metalleuses françaises (rires) !!

- Votre album sort le 17 janvier, quel est ensuite l'avenir du groupe ? Une tournée de promotion ?

Denis : On va surtout continuer à jouer du métal et à composer de nouvelles chansons !! J’espère que nous aurons l’occasion de pouvoir faire une tournée, mais pour le moment je ne peux pas encore te donner d’informations plus précises !!

- Un dernier mot à rajouter pour conclure ?

Denis : Eh bien, merci à toi et à toute l’équipe d’U-zine. Merci également à Another Sphère Record, et à bientôt en France, je l’espère !!

Merci à Denis et Alex pour leur temps consacré à cette interview. Remerciement également à Phil d'Another Sphère Record !!