Interviews Retour
dimanche 5 novembre 2006 - U-Zine

Yyrkoon

Stéphane

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Précédemment sorti, Occult Medicine avait ouvert les portes de la reconnaissance à Yyrkoon dans la scène Death Metal Européenne. Ce groupe Français à la particularité de faire une musique à la fois brutal, heavy et ambiante. Unhealthy Opera, le nouvel album, marque l’arrivée du retour des influences Black Metal des débuts du groupe, ainsi l’album marque un tournant Black Death très intéressant pour un rendu tout simplement énorme. Cette nouvelle sortie est donc l’occasion pour nous de nous plonger au cœur de la bête et de poser quelques questions a son père fondateur, Stéphane, chanteur, guitariste !

01. Pour commencer, pouvez vous nous présenter Yyrkoon, l’histoire de son line up et de son parcourt musical ?
Stef (Guitare & chant)
Yyrkoon a vu le jour en 1996. Le line-up de départ était une réunion de potes du lycée passionnés de metal et novices en pratique instrumentale (sauf Laurent le batteur qui était déjà derrière son instrument depuis quelques années). Nous avons très vite pris le groupe au sérieux. C'est pourquoi nous nous sommes activés rapidement pour enregistrer une première démo "Oath, Obscure, Occult..." cette même année en 1996. Musicalement, c'était un assemblage assez particulier car on y retrouvait pas mal de choses différentes; influences black, heavy metal ainsi que l'intégration d'instruments comme la flûte et le violon. VMI un jeune label de l'époque s'est montré intéressé par le groupe et nous a proposé un deal pour un premier album. Les problèmes de line-up ont commencé à ce moment là... Paul et Sébastien, guitariste bassiste d'origine ont quittés le groupe laissant place à Jérôme (guitare), Jeff (clavier) et Kristofer (basse) pour la composition et l'enregistrement de ce premier album "Oniric Transition" réalisé en 1998. L'album était plus abouti que la démo mais la production n'était vraiment pas glorifiante malheureusement, mais nous a permis de bien faire circuler notre nom dans l'underground. Après pas mal de concerts donnés pour cet album, Jérôme quitte le groupe car il avait d'autres projets persos en cours et François intègre le line-up au rang de guitariste. Nous enregistrons en 2000 un mini CD 3 titres "Forgotten Past" orienté plus black mélodique exclusivement pour démarcher de nouveaux les labels, VMI étant devenu hors course. Entre temps Kris le bassiste quitte le groupe pour se consacrer à son projet "Burgul Torkain" et Victo vient au sein du groupe pour le remplacer. C'est à la suite d'un concert sur Paris que Anvil Corp, tout jeune label nous propose de signer un contrat pour notre deuxième album officiel. Entre temps notre zik évolue plus vers quelque chose de heavy/thrash... petit changement qui surprend pas mal à l'époque. Cet album intitulé "Dying Sun" est achevé en 2002 et est doué d'une production vraiment meilleure ainsi que d'une promo plus vaste à l'étranger, il y aura même une version import japon édité avec deux bonus tracks.
Un an et demi après cette sortie, un changement de line-up survient; nous séparons de François (guitare) et Jeff qui officiait en tant que clavier attrape le poste de second guitariste et on abandonne définitivement les claviers pour ainsi donner un côté plus sombre et agressif à notre musique, certainement un côté plus death metal qui ne ressortait pas assez à notre goût sur les morceaux jusqu'à présent réalisés. A ce moment précis nous avions vraiment envie de passer à la vitesse supérieure, intégrer un label plus gros et de se booker un studio plus pro. On décide donc de réserver le Hansen studio au Danemark et d'y enregistrer nos nouveaux titres bien plus sombres. Ce troisième album "Occult Medicine" est vraiment comme une révélation pour nous; nous tenons enfin notre sujet!!!! héhé. Une base Thrash/Death musclée agrémentée de mélodies, d'ambiances et de solos super heavy. Grâce à ce disque nous avons pu relancer les labels et obtenir des réponses plus intéressantes qu'auparavant. Plusieurs labels se montrent intéressés et c'est vers Osmose Productions que nous décidons de nous orienter. "Occult Medicine" sort donc chez eux en 2004, et nous venons de sortir notre quatrième album "Unhealthy Opera" ce février 2006 chez eux également. Tout se passe bien sur le plan relationnel entre le label et le groupe. Musicalement tout se tient et les retours sont vraiment encourageants...

02. Entrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien, quel était votre état d’esprit avant de composer ce nouvel album, aviez vous une direction musicale prédéterminée ?
Oui! Comme je te l'ai dit dans la réponse précédente, nous avons enfin trouvé notre balance musicale. Evidemment il faut toujours chercher à faire mieux et à rafraîchir certaines composantes de la musique pour ne pas tourner en rond et proposer un album tout de même un peu différent du précédent. C'est en général la thématique que nous choisissons de développer qui nous guide dans la composition et la couleur que doit avoir l'album. La recette de notre composition reste la même mais c'est dans les sonorités que nous nous efforçons d'amener le gros du travail. Notre thème principal depuis "Occult Medicine" reste orienté Horreur/Fantastique et les concepts abordés diffèrent légèrement même s'ils proviennent de la même source, un univers construit sur les mythes et légendes de HP Lovecraft, revisité malgré tout par nos propres visions. Pour "Unhealthy Opera", l'univers est vraiment très froid et glauque, nous avons essayé du mieux que l'on pouvait de mettre en musique les sentiments et états d'esprit que pouvait nous procurer ce concept.

03. Unhealthy Opera, est une sorte de retour aux sources avec notamment des sonorités Black Metal, tout en gardant le côté Death très Heavy que Yyrkoon véhicule depuis Occult Medicine, pourquoi selon toi ?
Je comprends ce que tu veux dire. Il est sans doutes probable que nous ayons ressenti la nécessité de laisser une place un peu plus importante à une musicalité plus black sur certains passages de cet album pour approfondir au mieux nos morceaux. C'est un usage naturel selon moi puisque nous avons utilisions déjà dans Yyrkoon ce genre de sonorité black. C'est une composante assimilée qui ressort de temps à autre, plus ou moins. Sur "Unhealthy Opera" c'est certainement un peu plus palpable effectivement.


04. Pour cette nouvelle galette, vous avez fait appel à Jacob Hansen, dans un premier temps, pourquoi l’avoir choisi et comment s’est passé cette période lorsque vous étiez en studio avec lui ?
C'était vraiment excellent. Nous avons déjà enregistré "Occult Medicine" avec lui donc nous le connaissions déjà. La manière de travailler chez lui n'était donc pas une surprise. Ce mec est vraiment super pro... il est rapide, cerne directement l'idée que tu tentes de lui expliquer et mix vraiment à la hauteur de nos attentes. Nous aimerions continuer de bosser avec lui dans l'avenir. Le fait de s'exiler de la France et de se retrouver à quatre gugusses isolés dans un logement (grand et confortable au passage) pour l'aboutissement d'un album est vraiment une manière de voir qui nous séduit. En 2003, je me suis vraiment penché sur les studios étrangers pour trouver celui que nous choisirions pour nous. J'ai vraiment flashé sur les prods de Jacob à l'époque. Ce qui est top, c'est qu'il progresse d'année en année, il ne reste pas planté sur ses acquis, il cherche à optimiser ses résultats avec le temps.


05. Il y a de forts liens et hommages à HP Lovecraft dans ce nouvel album. Quelle place accordez vous a cet auteur dans votre vie ? Pourquoi un tel hommage ?
Juste. Et bien c'est tout simple. Pour ce qui me concerne c'est mon auteur préféré. Je suis noyé dans son univers à 100% depuis que j'ai 15 piges, c'est une véritable fascination. Ce n'est pas vraiment le genre de sentiment que tu peux expliquer facilement avec des mots, mais sa manière d'écrire et ce rapport incessant avec la folie humaine est vraiment puissante et a envahie mon esprit, en d'autres termes ma propre philosophie, même si ça reste fantastique. Les concepts que nous avons développés avec Yyrkoon sont (qu'à partir du troisième album) en rapport direct avec ses écrits. Evidemment ces concepts restent une vision personnelle, nous ne nous proclamons pas HP Lovecraft!! Il est une source inépuisable. Son oeuvre m'a tellement touché que je ne peux plus la dissocier de ce que doit être l'atmosphère qui règne dans notre musique. Même si les choses évoluent dans le future du groupe, il y aura toujours un rapport inhérent aux fabulations de Lovecraft.

06. En parlant de Lovecraft, en lisant ses œuvres avec du Yyrkoon dans les oreilles ont ressent une vraie « alchimie » entre l’atmosphère véhiculée par le groupe et les histoires de ces ouvrages ? Est-ce volontaire ? (Ca n’engage que moi :D)
Et bien si c'est le cas, nous avons accompli notre mission! héhé. Inutile de préciser que c'est volontaire avec ce qui a été balancer juste avant. En gros... nous avons essayé de mettre en musique les concepts torturés de sieur Lovecraft.

07. La pochette de ce nouvel opus est centrée sur une sorte de « crop circle » qui symbolise Yyrkoon si je ne m’abuse… Que vouliez vous exprimer à travers cette image et qui en est l’auteur ?
Le signe visible sur la pochette d'Unhealthy Opera se nomme le signe jaune et vient directement de la mythologie Lovecraftienne. C'est un signe d'appartenance au mythe de Cthulhu (ancien dieu "aquatique" du mythe). Il est gravé sur les portes de temples aquatiques, ou sur certains éléments comme des rochers ou des arbres par les créatures appartenant au myth. C'est un signe de reconnaissance entre les adorateurs du myth, un peu comme une secte qui aurait un sigle pour signer et s'identifier. Il ressemble à un triskel un peu modifié, les deux branches circulaires sont censées représenter des formes tentaculaires, il y a toujours ce rapport très stricte avec le monde aquatique. C'est de la mer d'ou est censé venir "l'horreur...". Il est décrit dans plusieurs des écrits de Lovecraft et a été imaginé/dessiné par un américain. Nous voulions quelque chose de sobre pour la cover, comme une porte vers une imagerie plus directe contenue dans le livret.

08. Ca va faire un petit moment que Unhealthy Opera est sorti, quel accueil a-t-il reçu en France et à l’étranger ?
Très bon accueil dans l'ensemble! Bizarrement j'ai l'impression que nous avons moins reçu de chroniques que pour "Occult Medicine" mais pour l'instant tout se passe bien. Vu qu'il n'est sorti qu'en février de cette année il est difficile de dresser un constat sur les ventes mais je sais qu'Osmose Productions a réapprovisionné plusieurs fois des distributeurs allemands et anglais. C'est en général plutôt bon signe.

09. Est-ce que l’étranger est une de vos priorités, vous avez tourné en Europe avec Nile si je ne me trompe pas ?
Nous exportons notre zik' partout ou elle peut être appréciée donc pas vraiment de limites à ce niveau là. On a la chance de bénéficier d'une distro assez large avec Osmose. La tournée avec Nile s'est plutôt bien passée dans l'ensemble, il n'y avait pas salle complète chaque soir vu que Nile en était à leur troisième tour européen pour la promo du même disque... Mais c'était tout de même une première pour nous car il y avait beaucoup de pays que nous foulions du pied pour la première fois; Suède, Norvège, Finlande, Angleterre... et le public fût réceptif. Nous jouions en deuxième position sur l'affiche, après les Psycroptic d'australie qui ouvraient le bal, juste avant Nile.

10. Dans l’album on retrouve en bonus « Signs » titre qui devait à la base sortir sur l’album précédent. Pouvez vous m’en dire plus ?
Oui c'est exact, nous avons enregistrés le morceau "Signs" lors de notre session studio précédente en 2003. "Signs" devait être utilisée en tant que bonus à l'époque sur la version vynil d'"Occult Medicine", mais malheureusement cette version n'a jamais été réalisée et nous en avons profité pour la placer en bonus sur la version digipack ce nouvel album "Unhealthy Opera". Musicalement, ce titre est un mix entre notre époque "Dying Sun" (heavy/thrash-2ième album 2002) et le nouveau virage que l'on a pris pour "Occult Medicine" c'est pour ça que l'on retrouve des chants clairs sur le refrain.

11. Simple question, connaissez vous DAATH (http://daath.swizcorp.com/audio/Ovum.mp3) ? Ils sont signés chez Roadrunner et d’après moi c’est un peu le Yyrkoon Américain, qu’en pensez vous ?
Je ne connaissais pas, mais je viens d'écouter le lien et c'est vraiment chouette!! Je comprends ta comparaison avec Yyrkoon, c'est vrai que les ingrédients/composantes et manière de structurer sont assez proches des nôtres. Tous ces américains ne sont que de vulgaires copieurs!! ahahah !! Je vais me pencher plus en détails sur ce groupe, merci pour l'info.

12. Maintenant, si vous deviez donner des conseils aux jeunes musiciens, que diriez-vous ?
Sais pas... j'ai toujours été un mauvais pédagogue. Un parcours et une activité musicale sont tellement personnels, il n'y a pas une seule manière de faire. Croire à sa zik' évidemment, ne pas se décourager au premier obstacle, et jouer avant tout pour son plaisir, le reste vient après.

13. Pour finir vous désireriez ajouter quelque chose ?
Merci beaucoup à toi pour cette interview!! J'espère que les lecteurs apprécierons ces quelques lignes. Vous pouvez retrouver toutes les infos d'Yyrkoon sur le net ; www.yyrkoon.net et sur www.myspace.com/yyrkoon . Notre nouvel album est dispo alors n'hésitez pas à nous soutenir on en a besoin =)). Bonne continuation à U-zine et à bientôt !!



Un grand grand merci à Steph de Yyrkoon pour avoir répondu avec intérêt à mes questions ainsi qu'à Brünnhilde et Osmose Production!