Interviews Retour
mercredi 12 octobre 2005 - U-Zine

Vesania

Orion

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Vesania, voilà un groupe qui a bien fait parler de lui dernièrement... Ca fait maintenant peu de temps que le deuxième album des polonais de Vesania, soit 'God the Lux' est sorti. Une entrevue était donc nécessaire pour élucider certains points, certains choix que le groupe a fait et par la même occasion, nous découvrirons les opinions d'Orion sur quelques sujets.

U-zine.net : Pourrais-tu présenter le groupe pour les gens qui ne vous connaissent pas ?

Orion : Nous sommes Vesania, un groupe de Black Metal de Pologne. Nous existons maintenant depuis 1997 et nous avons subi quelques changements de line-up durant ces huit dernières années. Le voilà maintenant stable ; c'est Daray (à la batterie), Siegmar (claviers), Heinrich (basse) et moi (Orion - aux guitares et aux chants). On a trois releases. L'un d'eux qui est court, 'Moonastray', est disponible sur le split-CD avec Black Altar en édition limitée (probablement sold out à présent). Ensuite, nous avons notre premier album qui s'appelle 'Firefrost Arcanum' (2003), sorti chez Empire Records en Pologne, vendu également sous licence par Crash Music (pour l'Europe et les USA). Suite à celui-ci, nous nous sommes fait un nom en Pologne. Nous avons fait quelques concerts sérieux et une tournée. Maintenant, notre deuxième album est sorti. C'est 'God the Lux', sorti par Empire pour la Pologne et Napalm Records pour tous les autres pays. Nous avons également signé un contrat de management, donc jusqu'ici tout s'est développé dans la bonne direction.

Brünnhilde : Maintenant que God the Lux est sorti, avez-vous l'intention de donner des concerts en France ?

Orion : Biensûr. Nous comptons partir en tournées d'ici fin Janvier 2006. Ca va être deux mois sans pause, quelque chose d'énorme pour nous.
Voici les dates de concerts en France où nous jouerons normalement :

* 06.02.05 - Tourcoing n/Lille
* 12.02.05 - Paris
* 13.02.05 - Toulouse
* 14.02.05 - Marseille
* 15.02.05 - Strasbourg.


J'ai vraiment hâte de jouer en France. Je connais la France grâce aux tournées avec Behemoth, et vous déchirez les gars !

Brünnhilde: Sur quoi sont basés vos textes ? Qu'est-ce qui vous inspire ?

Orion : Textuellement, Vesania est une sorte de philosophie universelle. Je dirais que c'est ma propre recherche de la vérité. Ce sont les questions que je veux me poser ; ma modeste et très personnelle tentative de comprendre le monde. Cet album en particulier, 'God the Lux', en terme de concept, est l'histoire de dieu et de la lumière. Il analyse cette dépendance, et tente de trouver les parties les plus importantes de la structure humaine à l'intérieur et entre ces forces. J'essaye de trouver la voie pour comprendre en général cette référence. Le dieu dont je parle n'est pas le Dieu chrétien, il est un "dieu" global. Mais vous ne devriez pas oublier l'interprétation luciférienne, à l'origine même du titre de l'album. Il y a des masques et des histoires de déguisements, c'est ce dont je parle toujours dans nos textes. Tout ce que j'écris ne doit pas être pris au premier degré et de la même façon pour ces étranges titres, expressions, et "rapports". C'est comme une tradition chez Vesania. Je joue toujours avec les mots et leurs significations et les références sont ici la clé. Essaie juste de les traverser avec la musique. Elles vous inciteront à réfléchir, c'était ce je voulais lorsque je les ai écrites, et c'est ce qui m'incite à écrire. Je suis inspiré par tout ce qui me pousser à réfléchir.

Brünnhilde: Quelles sont vos influences ?

Orion : La même chose que ce qui m'inspire. Dans nos débuts en 1997, les groupes de Norwegian Black Metal nous ont inspirés et ont sérieusement influencé notre musique. Beaucoup de temps est passé depuis cette époque là et nous avons traversé nombreuses situations dans nos vies. Celles-ci sont toutes vraiment influentes, et nous apprenons avec elles chaque instant. Maintenant je dirais que les influences se trouvent non seulement dans le Black Metal, mais également partout autour de nous. L'art est sans limites.

Brünnhilde : Quels sont vos projets, maintenant ?

Orion : Nous avons eu un mois et demi non-stop de répétitions entre Juin et Juillet. Nous avons dû passer tout ce temps à répéter pour préparer les tournées à venir, qui débuteront en fin Janvier 2006 et nous ferons quelque chose comme 60 concerts à travers toute l'Europe - chose carrément énorme pour nous.

Brünnhilde : Qu'est-ce que le Black Metal, d'après toi ?

Orion : Il a prit une place spéciale dans ma vie. C'est encore le cas aujourd'hui. Ce n'est pas ma religion, mais une fascination et une inspiration énorme pour la plupart des choses que je fais (musicalement parlant). Je veux dire que j'étais un gosse quand tout a commencé. Mais de toute façon, je suppose que c'est un fardeau (ou juste une expérience) que je conserverai jusqu'à la fin de mes jours. Les temps changent, maintenant j'ai rencontré la majeure partie des gens qui sont les créateurs de ce genre. Maintenant je connais leurs points de vue personnels, maintenant je connais les personnes à l'origine de ce que j'avais tant l'habitude d'admirer. Et je peux dire que c'est toujours le cas. Je ne démens rien, je ne le nie pas. Je suis un fan de Black Metal et c'est du Black Metal que je projette de faire avec mon groupe.

Brünnhilde : Que penses-tu de la scène Est-Européenne actuelle ?

Orion : Il y a de nombreux bons groupes. A présent, les gens essayent réellement d'atteindre leurs buts, travaillant de plus en plus dur. La scène se développe et c'est un bon signe. Dans quelques années nous devrions devenir une puissance plus importante dans la musique Metal. Mais aussi longtemps que nous n'aurons pas de Labels sérieux chez qui signer - ça va être dur.

Brünnhilde : Toi qui es polonais, je serais intéressée de connaître votre avis sur Graveland ?

Orion : Je ne connais pas les types. J'ai entendu peu d'albums. Tout ce que je peux dire, c'est que le dernier CD, c'est de la bonne musique. Mais en général, je ne suis simplement pas intéressé. J'aurais préféré donner mon opinion sur Slayer.

Brünnhilde : Que penses-tu du fascisme dans le Black Metal ?

Orion : Je suis un musicien. Si je voulais être un politicien, j'écrirais plutôt un livre ou établirais un Parti. Il est facile d'être quelqu'un d'important et de parler là-dessus quand on a un groupe de Metal à visée nazie puisque les seules personnes avec qui vous devez parler et pour qui vous devez jouer ont la même opinion que vous. Il n'y a qu'une centaine d'auditeurs dans chaque pays. Il n'y a que quelques centaines de personnes dans chaque pays. Ce n'est pas autant que pour un politicien, et de plus, ils sont déjà convaincu que tu as raison. La musique est la musique, et la politique est la politique. C'est ce que je pense. Je ne l'aime pas.

Brünnhilde : Quel est le dernier album que tu as acheté ?

Orion : Le nouvel album d'Exodus. La première impression était encore plus mauvaise qu'après le 'Tempo of the Damned '. C'était très entraînant, mais il faut plus de temps pour s'habituer au nouveau. Maintenant je peux affirmer que c'est un très, très bon album, produit par un très, très bon groupe.

Brünnhilde : Merci pour cette entrevue, as-tu quelque chose à dire pour la fin ?

Orion : Merci, l'amie. J'attends avec impatience les prochaines tournées de Vesania. J'espère vous voir tous aux concerts : La France est l'un de mes pays préférés pour jouer.

Brünnhilde : Pozdrowienia Vesania !

Orion : Dzieki !!!

Merci encore à Orion pour ses réponses et sa sincérité.