Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Cavalera Conspiracy

Pandemonium

LabelNapalm Records
styleTentative de thrash tribal
formatAlbum
paysUSA / Bresil
sortienovembre 2014
La note de
U-Zine
4/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Pour cette fin d'année 2014, lorsque Max Cavelera a mis des petits bouts de papier dans son chapeau pour tirer au sort quel projet il allait sortir, c'est sur Cavalera Conspiracy que c'est tombé. Le voilà donc de retour avec le projet qu'il mène avec son frère, pour sortir ce Pandemonium, deuxième sortie du Max pour cette année. Car en ce qui concerne l'adage «la quantité ne prévaut pas sur la qualité », le grand frère Cavalera est un cas d'école tant il accumule les sorties médiocres les unes à la suite des autres ! … Enfin je crois, j'ai lâché Soulfly il y a perpet et les albums de Cavalera Conspiracy me sont rentrés par une oreille avant de sortir par l'autre.

Mais cette fois-ci son projet a réussi à titiller ma curiosité . En effet, quand on questionnait Max sur ce futur album, celui-ci racontait à qui veut l’entendre qu'il lorgnerait vers le grindcore. Haha quel farceur alors celui là ! Faudrait que quelqu'un lui dise que c'est pas juste en mettant une prod un peu naze qu'il va nous entourlouper ! Et aussi que c'est pas parce qu'on a découvert Wormrot l'été dernier qu'on a tout compris au grind ! M'enfin bon, voyons tout de même ce qu'il y a à dire sur cet album.

Au premier abord, on se dit que le Max a tout de même du mal à bien différencier ces propres groupes, tant la pochette est dans un esprit Soulfly, c'est à dire : putain de moche ! En revanche, à l'écoute on reste bien dans la lignée des Cavalera Conspiracy car au bout de quatre écoutes, j'ai toujours rien retenu ! On peut même pas trouver pour excuse que c'est ça, en fait, le côté grind de la chose, car même dans le pire du pornogrind d'Europe de l'est on arrive à avoir un ou deux titres qui sortent du lot, là rien...

Bon allez on va prendre des sèches, jetons un coup d’œil sur la fiche promo pour trouver des idées ! Ha putain même eux sont en galère! On a juste droit à des biographies, des poncifs genre : composer avec son frère c'est magique ou encore des anecdotes à la mords moi le nœud comme quand la police est venue sonner chez eux durant l'enregistrement car la musique était trop forte...Ou trop nulle selon la version des messieurs de la maréchaussée.

Bon ça sert à rien d'épiloguer, ce Pandemonium est vraiment tout mauvais. Bien sûr il n'y a rien qui fait bondir de son siège d'horreur et si on gratte un peu, on peut trouver un riff cool, une intro intéressante ou encore des rythmiques qui font taper du pied mais tout cela reste bien pauvre. Les adorateurs du hobo brésilien trouveront peut être leur compte, avec ses quelques titres plus agressifs et ces 4 coups de djembé placés pour faire le côté tribal qui leur plaît tant, mais les autres vivront son écoute comme un trajet de métro un lundi matin : long, pénible et tout de suite oublié.

Je sais que certains rebondiront sur le fait qu'il est de bon ton ces derniers temps de cracher sur le père Max, mais si au moins il faisait l'effort de ne pas nous donner raison...

 



1.Babylonian Pandemonium
2.Banzai Kamakazi
3.Scum
4.I, Barbarian
5.Cramunhão
6.Apex Predator
7.Insurrection
8.Not Losing the Edge
9.Father of Hate
10.The Crucible
11.Deux Ex Machina
12.Porra

Les autres chroniques