Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Drawn and Quartered

Hail Infernal Darkness

LabelMoribund Records
styleDeath Metal
formatAlbum
paysUSA
sortiejanvier 2005
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Les efforts finissent toujours par payer. Combien de fois nous a-t-on rabâché cela, à tout âge et dans des situations aussi diverses que variées. Je veux bien le croire moi, mais allez dire ça aux quatre musiciens de Drawn and Quartered. Je doute qu’ils y accordent autant de crédit que moi. Et je le comprendrais très bien ! En effet comme vous le savez peut être, D&Q est de ces groupes qui, bien qu’ayant énormément de talent, sont toujours peu reconnu pour leur travail et leur contribution au sein de la scène qu’ils affectionnent tant.
Nous sommes début 2006, le 3 janvier plus précisément, jour de sortie du quatrième album du groupe, intitulé Hail Infernal Darkness. Et si la recette n’a que peux changer, les ustensiles eux sont toujours les mêmes. Même line-up, désormais stable depuis 2002, même illustrateur (Gabriel T Byrne), même studio d’enregistrement (l’Autopsy Room) et même label (Moribund Records).

Alors, qu’est-ce que la bande de Seattle a-t-elle a nous proposer sur ce quatrième effort ? Et bien pour faire simple, je dirais que le combo poursuit la route empruntée depuis maintenant deux albums, tout en peaufinant sa musique de façon à ce qu’elle devienne un peu plus brutale et sombre qu’auparavant. Herb Burke, dont le chant fait tellement penser à l’illustre Ross Dolan, blasphème toujours autant à la gloire de Satan et compagnie tandis que Dario J.Derna impressionne avec ses blasts quasiment incessants. Mais comme souvent dans D&Q, c’est Kuciemba, ce guitariste de génie, qui brille avec ses leads si reconnaissables, ses solis à la fois technique et mélodique et ses riffs recherchés et terriblement efficaces.

Hail Infernal Darkness s’ouvre sur les chapeaux de roue avec un Procession of Pain qui démarre à la vitesse de la lumière, mélangeant technicité et brutalité. Nous voilà prévenus. Les principales influences sont toujours les mêmes, à savoir Immolation (c’est certainement l’album le plus influencé par le groupe culte New-Yorkais), Incantation et Morbid Angel. L’album est relativement homogène car aucun titre n’est réellement en dessous des autres. Cependant il faut souligner Genocide Advocacy et son atmosphère inquiétante, Escape to Cremation et son départ de fou furieux, le très obscure Suffer a Traitor’s Fate aux délicieuses harmoniques, le titre éponyme, véritable boucherie jouissive ou encore le magnifique dernier morceau Nightsoul of the Graveyard qui clôt parfaitement l’album en beauté avec une mélodie imparable et un final presque hypnotique.

Comme vous l’aurez compris, le contenu de cet album est à l’image de la pochette, c’est-à-dire noir, inquiétant, tranchant et sadique tout en étant résolument beau. Il faut ajouter à cela le fait que la production soit relativement à la hauteur même si l'on peut regretter le sur-mixage de la batterie qui empiète parfois sur le chant de Burke.

Le nom « Drawn and Quartered » fait écho à la célèbre expression « Hung, Drawn and Quartered », désignant les supplices que devaient endurer le prisonnier avant sa mort pour cause de haute trahison. Ce nom est donc lourd de sens mais je le trouve un peu mal choisi pour une telle formation qui n’a plus à prouver sa dévotion et sa sincérité envers l’art qu’il pratique, à savoir le death metal sous sa forme la plus pure. Personnellement j’aurais tendance à les porter au panthéon plutôt que sur la place d’exécution. Cependant de nombreuses personnes furent condamnés par erreur judiciaire, Drawn and Quartered est quant à lui condamné à sortir d’excellents albums sans la moindre reconnaissance … Mais vous pouvez changer cela, alors procurez vous cet album et bon voyage en enfer !

Hail Infernal Darkness !
Hail Drawn and Quartered !

To be continued ...

1. Procession of Pain
2. Genocide Advocacy
3. Hail Infernal Darkness
4. Blood of a Million Martyrs
5. Throne of Desolation (Befouling the Scriptures)
6. Suffer a Traitor's Fate
7. Escape to Cremation
8. Bind, Torture, Kill
9. Nightghoul of the Graveyards

Les autres chroniques

Album

oct. 2003 U-Zine

Drawn and Quartered

Extermination Revelry

Album

janv. 2004 U-Zine

Drawn and Quartered

Return of the Black Death

Album

juin 2007 U-Zine

Drawn and Quartered

Merciless Hammer of Lucifer

Album

juil. 2018 ZSK

Drawn And Quartered

The One Who Lurks