Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Animals As Leaders

Weightless

LabelProsthetic Records
styleDjent Instrumental
formatAlbum
paysÉtats-Unis
sortienovembre 2011
La note de
U-Zine
7/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Je ne vais pas vous cacher que j'ai découvert Animals As Leaders il y a à peine plus d'un mois lors de la date en première partie de Between The Buried And Me à Paris. Si vous avez lu le report en question, vous vous êtes rendu compte que j'ai été charmé par le groupe... Enfin par les prouesses de son charismatique guitariste soliste Tosin Abasi. Il est, logiquement, le principal intérêt du groupe. Ce guitariste est proprement monstrueux sortant de sa huit cordes des sons et des plans que je n'ai que très peu (jamais ?) entendu auparavant. Donc en live, ça déchire, vous l'aurez compris mais quid des albums studio d'Animals As Leaders ? Ca tombe bien, au mois de novembre, le deuxième album du groupe va sortir et il vous faut un avis sur la bête : Jetons-nous.

Weightless commence avec un mérite : Il m'a permis de remettre en cause une idée que je m'étais faite. Je me rends compte qu'en fait, le Djent, ça peut être bien. Pour ceux qui ne connaissent pas cette notion assez récente dans le Metal, c'est, en gros, le style de tous ces groupes qui ont comme grande influence Meshuggah, groupe que je ne supporte pas, mais alors pas du tout. Une référence qui, en live, ne m'avait pas fait tilt. Sur album, c'est un peu plus évident. Javier Reyes et Navene Koperweis qui accompagnent Tosin, respectivement, à la guitare et à la batterie (vous remarquerez donc qu'il n'y a pas de basse) aiment la polyrythmie des Suédois avec ces riffs saccadés qui, à la longue, me fatiguent mais ne me répugnent pas, ce qui est déjà une belle avancée.

Et si cela ne me répugne pas, c'est que le jeu de Tosin Abasi me rappelle celui de Paul Masvidal (en plus technique) tout du long. Et pour ceux qui ne le savent pas, j'aime beaucoup la musique de Cynic. Ce genre de mélodies sur moi, ça me fait voyager. Tosin Abasi et c'est sa grande force, ne tombe pas dans de la surenchère pour montrer son aisance technique. Au contraire, il fait chanter sa guitare dans une avalanche de notes, certes, mais pas une avalanche de notes vaines. Ainsi, la guitare se suffit d'elle même pour nous raconter son histoire. En cela, l'absence de chant n'est pas un obstacle insurmontable pour l'auditeur.

J'avais peut être oublier de vous dire, qu'Animals As Leaders était un groupe instrumental et il est difficile d'imaginer la formation autrement car les vrais frontmen, ce sont Tosin et sa guitare. Pour autant, je ressens vers le milieu de Weightless, une certaine lassitude. Mon cerveau, sans que je le contrôle, décroche vers « Do Not Go Gently ». Les saccades semblent avoir eu raison de moi, de même que la recette de Tosin ne surprend plus car les structures se ressemblent un peu toutes. Comme par magie, je me reconcentre dès les premières notes de « To Lead You To An Overwhelming Question » pour un triptyque final assez excellent.

Alors Tosin Abasi, meilleur guitariste qu'auteur ? Il semblerait bien avec Weightless. Tosin devrait, si je devais lui donner un conseil, tenter de nouvelles choses comme des morceaux plus longs ainsi que des passages moins techniques et plus communs pour créer des ambiances un peu différentes et pérenniser Animals As Leaders qui est pour le moment, encore vu comme un groupe original mais pourrait très vite se mordre la queue.

1. An Infinite Regression
2. Odessa
3. Somnarium
4. Earth Departure
5. Isolated Incidents
6. Do Not Go Gently
7. New Eden
8. Cylindrical Sea
9. Espera
10. To Lead You To An Overwhelming Question
11. Weightless
12. David

Les autres chroniques