Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Scorpions

Sting In The Tail

LabelUniversal
styleHard Rock
formatAlbum
paysAllemagne
sortiemars 2010
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Toute chose à un commencement, toute chose a une fin, même Scorpions. La bête est née de Rudolf Schenker en 1965, la bête sera tuée par Rudolf Schenker en 2012. Quarante sept ans d'existence dont une grosse trentaine au sommet. Avant sa tournée d'adieu qui a déjà commencé à sillonner le Monde entier, Scorpions devait sortir l'album qui restera comme son épitaphe. Une tâche bien casse-gueule pour un groupe qui a réussi à bien relever la tête depuis Unbreakable. Ne vous inquiétez pas, Scorpions sait y faire et ne nous décevra pas.

Depuis 2007, Scorpions a revu sa copie. Humanity – Hour I faisait clairement penser à un bon gros blockbuster avec une production ultra soignée et avec le recul bien trop propre sur elle pour avoir une longue portée dans le futur. Le Scorpions holywoodien est mort et les sons Nu-Metal n'ont plus lieu d'être. Même si cet album est bon et contient grand nombre de tubes, le Scorpions que l'on aime, celui qui a eu un succès fou partout dans le monde, c'est le Scorpions fier de ces racines Hard Rock avec une production moins audacieuse, plus brut et définitivement plus charmeuse.

On sent que le groupe s'est pris beaucoup moins au sérieux à l'écriture de Sting In The Tail. Il est loin le temps où les Allemands délivraient un album concept sur l'Humanité. Non, le temps est, à l'image de Black Out, bien plus léger. Les textes tournent autour de Rock, d'amour, de Rock, de sexe mais aussi de Rock (quatre titres sur douze avec le mot Rock dedans). Bref, le Rock'n'Roll, c'est la fête. Il n'est plus l'heure de dénoncer (encore que « The Good Die Young » le fait encore un peu), il est grand temps de profiter des derniers instants et pour cela, Scorpions a prévu une grande fête avec de quoi danser, beaucoup danser.

Sting In The Tail ne sent pas l'album de plus comme on pourrait le croire. Cet album possède bien toute l'âme d'un Scorpions à l'instar de Black Out ou Love At First Sting, celui jouant pour lui et non pas pour son public. Sting In The Tail contient des morceaux taillés pour le live comme le titre éponyme et encore plus « Raised On Rock », véritable hymne en puissance. Globalement, à l'exception d'un « Slave Me » poussif, la musique a beau être d'un cliché à toute épreuve, elle passe à chaque fois et on se surprend à jouer de la nuque sur les riffs le plus pêchus mais on se suprend plus à ne pas s'emmerder sur les ballades. Bon ok, « Lorelei », elle, m'embête un peu. Toutefois, un titre comme « The Good Die Young » où l'on retrouve Tarja Turunen (l'ancienne chanteuse de Nightwish) passe comme une lettre à la poste tandis que « Sly » passe plutôt lui comme papa dans maman. En effet, le sujet de ce morceau est le prénom Sly que de nombreux couples ont donné à leurs filles en hommage à la chanson « Still Loving You » (S-L-Y). Si, c'est pas beau tout ça.

Sting In The Tail possède la flamme des années 80, des années fastes de Scorpions, de Black Out et surtout de Love At First Sting, même si le poids de l'age joue sur une folie et une énergie nettement en baisse par rapport à l'époque. On en est même à se demander si le groupe n'a pas sorti cet album pour se remettre ses vieux fans dans la poche. Un coup de marketing fort bien maîtrisé. J'aurais peut être dit cela si je n'avais pas vu le groupe se démener en live. Après les avoir vu au Hellfest, je peux dire que ce groupe ne ment pas (ou alors, il est vraiment un expert en la matière), que près de cinquante ans après sa formation, il a retrouvé sa passion que le succès international lui avait fait perdre fut un temps. Il est là à donner les dernières forces qu'il lui reste et la décision de quitter la scène est clairement une volonté de ne pas léser ses fans. Il ne l'a pas toujours été mais aujourd'hui ce groupe est GRAND.

The Best Is Yet To Come.

1. Raised On Rock
2. Sting In Tail
3. Slave Me
4. The Good Die Young
5. No Limit
6. Rock Zone
7. Lorelei
8. Turn You On
9. Let's Rock
10. Sly
11. Spirit Of Rock
12. The Best Is Yet To Come

Les autres chroniques

Album

mai 1984 U-Zine

Scorpions

Love At First Sting

Album

mai 2007 U-Zine

Scorpions

Humanity - Hour 1