Actualités Retour
lundi 14 novembre 2022

Revue d'actu #62 : In Flames, Imperium Dekadenz, Ingested, Nailed To Obscurity, Bodyfarm

Team Horns Up

Compte groupé de la Team Horns Up, pour les écrits en commun.

Le froid arrive enfin ! Alors pour vous accompagner dans vos longues marches sous le froid, vos attentes interminables dans les transports en commun ou bien encore pour vos soirées au chaud, nous vous avons concocté une petite revue d'actualités des deux dernières semaines. Bonne lecture à toutes et à tous !

Groupes évoqués : In Flames | Imperium DekadenzIngested Nailed To ObscurityBodyfarm Kampfar Babymetal | Cremation

 

In Flames

Michaël : Comme vous le savez déjà certainement, In Flames sortira un nouvel album le 10 février prochain chez Nuclear Blast Records intitulé Foregone. Malgré un line up qui est désormais plus américain que suédois, le groupe semble vouloir offrir quelques pépites aux amoureux du "vieux" In Flames (entendu comme le In Flames de la période 2004/2011, hein ; ne vous attendez pas à du Colony). Ce nouvel extrait intitulé "Foregone pt.2" n'échappe pas à cette logique : des vocaux qui font clairement penser à l'époque plus récente du groupe (c'est clairement le point faible de ce nouveau titre) mais des leads, des riffs et une intro qui rendront heureux les amoureux du In Flames de l'époque précitée. Il n'est d'ailleurs pas sans rappeler la mélodique et douce "Gyroscope" de l'excellent (oui oui) Soundtrack to Your Escape. En bref, on a hâte d'écouter l'album dans son intégralité, pour se faire une bonne idée. Le chant d'Anders pose encore un peu problème, avec des lignes un peu mièvres et attendues, mais le retour de vrais riffs et mélodies me rend tellement joyeux. Alors il n'y a plus qu'à croiser les droits. Et, par pitié, chers amis, arrêtez de nous teaser avec trop de singles et de clips. On veut avoir de la découverte lorsque l'on aura la galette dans les mains !

 

Imperium Dekadenz

Varulven : Retour des Allemands d’Imperium Dekadenz pour la mi-janvier 2023 avec Into Sorrow Evermore. Et chose assez rare, c’est le dernier morceau de l’album qui a été choisi pour débuter la promotion de cette septième offrande à venir. Coté musique en revanche, rien de bien inattendu ou déroutant à l’écoute de « Memories… a Raging River ». Le duo nous enveloppe toujours de son black atmosphérique aux relents nostalgiques, entre mélodies majestueuses et voix habitées, donnant plus que jamais l’impression d’entendre une version plus sophistiquée et produite du regretté Lunar Aurora. C’est donc dans un style mûrement peaufiné avec les années que Imperium Dekadenz revient parmi nous, avec malgré tout une crainte que cette identité reconnaissable entre mille ne transforme mon affection du projet en lassitude. Celle d’écouter, album après album, un pur joyaux, mais dont l’éclat peine à subsister pour se faire une place de choix dans mon référentiel BM. Réponse à venir dans deux mois !

 

Ingested

Michaël : Ingested a sorti un nouvel album intitulé Ashes Lie Still le 4 novembre dernier. Pour l'occasion, il nous offre un clip pour le très bon "All I've Lost" ; chanson portant sur la lutte de Jason Evans (chanteur du groupe) contre l'addiction. Un titre qui fera certainement plaisir aux fans du groupe et aux amoureux d'un death metal martial pas forcément novateur mais résolument bien mené. Pour l'occasion, le groupe s'est bien entouré avec un featuring de Matt Heafy (Trivium) qui vient apporter une belle dynamique à ce titre. Un petit bonbon à déguster, si l'on peut s'exprimer ainsi.

 

Nailed To Obscurity

ZSK : Je ne me suis jamais vraiment penché plus en profondeur sur le cas de Nailed To Obscurity, honnête groupe de doom/death mélodique mais qui n’a peut-être rien de particulier pour le placer parmi la mêlée de ses semblables dans le genre. Le groupe allemand est néanmoins signé chez Nuclear Blast depuis Black Frost (2019) et a donc bien commencé à percer. Ici, nouveau single au programme, qui n’annonce pas de nouvel album dans l’immédiat mais fait un peu de pub bienvenue pour le groupe qui est actuellement en tournée avec Amorphis, Eluveitie et Dark Tranquillity. Et il va falloir bien retenir ce que va produire Nailed To Obscurity dans un futur proche car ce « Clouded Frame » est de grande qualité, se nichant bien entre un Katatonia et un Hanging Garden, avec une belle performance vocale de Raimund Ennenga et des compos pour le moins inspirées. Rien de bien original pour le genre mais c’est du solide, alors affaire à suivre !

 

Bodyfarm

ZSK : C’est triste à dire mais depuis le décès de son guitariste/chanteur Thomas Wouters, le groupe batave Bodyfarm a perdu de sa superbe, qui avait crevé l’écran sur l’excellent Battle Breed (2015). La formation en était restée sur un Dreadlord (2019) assez faiblard, où le groupe tentait le virage mélodique à la Evocation pas toujours très heureux. Ultimate Abomination, qui sera son cinquième album, est annoncé pour le 6 février 2023. Il faudra de la patience pour savoir si Bodyfarm va relever la tête, mais voici un premier aperçu avec ce « Torment ». Qui introduit déjà en studio le nouveau vocaliste Ralph De Boer, aux lignes plus variées et plus… énervées ? Ça fait le taf, même si on a connu mieux. Et musicalement, Bodyfarm retrouve un peu de son tranchant, lui qui possédait presque le statut de groupe le plus suédois des groupes néerlandais. Là aussi, on a connu un son plus gras, des compos plus convaincantes. Bref… ce n’est pas exceptionnel, pas déplaisant non plus, du swedeath oranje qui décape, sans plus. Dommage pour un groupe qui aurait mérité d’être en haut de l’écran avec Battle Breed, mais le destin semble en avoir décidé autrement.

 

Kampfar

Prout : Tout juste sorti ce 11 novembre dernier (2022), le neuvième album de Kampfar intitulé Til klovers takt continue sa lancée engendrée sur Ofidians manifest (2019) pour un retour vers son style historique mélangeant des tempos lents et rapides et des mélodies plus subtiles que sur Profan (2015). Plus puissant que son prédécesseur, ce nouvel album s’éloigne par contre encore plus des touches folkloriques / pagans des premières heures du groupe. La pochette signée du défunt peintre bavarois Heinrich Bürkel illustre bien l’atmosphère que procure l’album : on a envie de l’écouter autour d’un bon feu de cheminée pour se réchauffer des douces températures de l’hiver norvégien. Un très bon album de Kampfar, assurément (comme toujours).

 

Babymetal

Prout : On a oublié de vous en parler à sa mise en ligne il y a trois semaines, mais on se rattrape pour annoncer que le nouveau morceau de Babymetal a dépassé le million de vues sur YouTube. Divine Attack - 神撃 (shingeki) est le premier morceau du concept album à venir The Other One, qui marquera le retour officiel de Babymetal le 24 mars 2023. On ne sait pas encore vraiment de quel concept on parle, mais notons que ce nouveau morceau est le tout premier entièrement écrit par SuMetal. On peut spéculer soit sur un retour de YuiMetal ou alors que les membres féminins du groupe ont totalement pris part à la production de cet album (??). Toujours est-il qu’on s’éloigne encore plus du concept WTF des mélanges de styles que proposait Babymetal sur leurs débuts au profit d’un morceau toujours plus « metal » et une voix bien plus mature proposée par SuMetal.

 

Cremation

S.A.D.E : Combo suisse dont les premiers balbutiements remontent à presque trente ans, Cremation s'affirme comme le point rencontre entre le death US et le swedeath. Et le premier single de leur prochain album, Timebomb, prévu pour le 9 décembre chez Czar of Crickets, confirme la tendance : c'est avec une guitare tronçonneuse que le groupe nous plonge dans un death metal massif qui me rappelle la puissance d'un Immolation. Le son penche donc vers la Suède tandis que la composition regarde outre-Atlantique et, sans chercher à faire dans l'originalité, « Where The Blood Flows Down The Mountains » parvient à tirer le meilleur des deux mondes. Reste à découvrir si les Suisses atteignent la même justesse sur la longueur.