Articles Retour

REVUE D'ACTU #51 : Ufomammut, Cave In, Cage Fight

dimanche 20 mars 2022
Team Horns Up

Compte groupé de la Team Horns Up, pour les écrits en commun.

Des vétérans qui reviennent (Dark Funeral, Ufomammut, Cave In) et des petits nouveaux qui en veulent (Cage Fight, Wretched Tongues), voilà une partie du menu de notre Revue d'actu. Bonne écoute et bonne lecture.

Cave In

Pingouin Cave In a retrouvé le sourire, et ça fait plaisir. 3 ans après "Final Transmission", album plutôt mélancolique et tourmenté (RIP à tout jamais Caleb Scofield), les légendes du post-hardcore ont signé chez Relapse et sortent leur 9e album le 20 mai prochain,"Heavy Pendulum".

On a droit cette semaine à un premier single, "New Reality". Clip petit budget, des chapeaux en alu et des caméras qui tremblent, c’est pas la production du siècle mais les mecs s’en foutent : ils ont tous 40 berges ou pas loin, ils ont toujours des riffs, un son à eux, et Kurt Ballou à la production. Quand on a plus rien à prouver c’est jamais une mauvaise idée d’arrêter de se prendre au sérieux. Aucun doute sur le fait que "Heavy Pendulum" ravisse les fans de la première heure, et entraîne les néophytes dans le tourbillon de la discographie de Cave In.

On notera que l’artwork est l’un des plus réussis de la discographie du groupe, c’est signé Richey Beckett. Et que "Heavy Pendulum" sera de loin l’album le plus long jamais écrit par Cave In, puisqu’on irait taper dans les 70 minutes de boucan. Verdict à partir du 20 mai, "Heavy Pendulum" est d’ores et déjà pré-commandable.

 

Ufomammut

S.A.D.E : Après vingt ans d'un line-up soudé, le trio Ufomammut a vu Vita, son batteur, mettre les voiles. Avec son toucher si particulier et son sens de la cassure rythmique, il imprimait à la musique Ufomammut une patte immédiatement reconnaissable. Ayant trouvé un remplaçant, le groupe est retourné en studio et sortira le 6 mai prochain Fenice, son neuvième album, toujours chez Neurot Records. Psychostasia, le premier single dévoilé, donne à entendre un groupe qui se complet toujours dans les ambiances brumeuses et psyché, mais avec une première partie dépourvue de la lourdeur habituelle. Cette approche plus space-rock évolue progressivement vers une tension de plus en plus palpable avant que l'explosion n'arrive finalement. Mais là encore, même si le son se fait plus épais, il y a un côté plus propre, moins touffu dans la basse et la guitare. Néanmoins, on se sent immédiatement porté par cette lourdeur retrouvée et l'envie de découvrir davantage ce Fenice se fait sentir.  

 

 

Cage Fight

S.A.D.E : Avec un premier album annoncé chez Candlelight Records pour le 13 mai prochain, Cage Fight a débarqué avec une paire de single dont le dernier, Respect Ends, est sorti tout récemment. Pratiquant un Crossover à l'efficacité immédiate, le quatuor franco-britannique (on retrouve James Monteith de TesseracT et Rachel Aspe passée par Eths) démontre avec ces deux titres que la musique frontale est son terrain de jeu. Production ultra-dense, riffing situé pile entre le Hardcore et le Thrash moderne, leur style me rappelle mes années lycées où je ponçais Chimaira et autres gourmandises de l'époque. Le groupe ne propose aucun temps mort, c'est la bastonnade tout du long et c'est tout à fait jouissif. On verra si la recette fonctionne sur un album complet mais ce qui a été présenté jusqu'à présent a retenu toute mon attention.

 

Dark Funeral

Prout : Ca fait plus de six ans qu’on attendait le septième et nouvel album des suédois de Dark Funeral et il est enfin dispo. Intitulé sobrement We Are the Apocalypse, cette nouvelle mouture reste toujours accro au style Blast Black Metal bien connu du quintuor de Stockholm. Sortie ce vendredi chez Century Media, en voici un nouvel extrait :

Wretched Tongues 

Prout : Après une palanquée d’EPs, le premier album de Wretched Tongues vient enfin de sortir, chez Vicious Instinct Records. Nos cinq amis de la Nouvelle-Angleterre font dans le Deathcore avec des pointes de Slam / Beatdown, le tout bien bas du front, dans le plus simple des appareils surcompressés que savent nous produire les machines de guerre américaines. L’album s’intitule Ulter Praefinitum et ne vous attendez à aucune révolution, juste à kiffer si ce style vous parle !

 

Hell Militia

Prout : Le quatrième album de Hell Militia vient de paraître chez Season of Mist, dans leur sous-structure Underground Activists. Le groupe signe ici peut-être son meilleur album de Black Metal, toujours dans la violence et l’excès qui leur est propre. La scène hexagonale underground se porte toujours aussi bien ! Vous pouvez découvrir Hollow Void ici-même :

Hellbore 

Prout : Le duo anglo-américain Hellbore vient de sortir son second album officiel et il frappe fort. Il reprend tout ce que l’on peut trouver dans le Death Metal moderne, que soit le côté très Deathcore, Death Technique, voire même Progressif Death Tech. Panopticon de son petit nom, est totalement autoproduit. Un morceau tout droit de l'album et intulé Necrocracy est à découvrir ici :

Decasia

Raton : Ça fait bien longtemps que je me suis éloigné des mes amours stoner/psyché mais quelques sirènes m'y font encore revenir. C'est le cas des parisiano-nantais de Decasia, dont les trois derniers singles m'ont soufflé (et dont Circé vous parlait déjà il y a quelques mois lors de leur tournée en première partie de Slift).

Le premier, "Hrosshveli's Ode" m'a cueilli quasi instantanément, avec un heavy psych vibrant, rappelant les jams fiévreuses de Colour Haze ou Elder. Les deux suivants, "Skeleton Void" et "Sunrise" n'atteignent peut être pas le même niveau stellaire, mais le dernier essaie diablement bien. "Sunrise" porte un ADN plus grunge que ses prédécesseurs, particulièrement dans les lignes de chant. C'est un long crescendo qui conjugue avec brio les mélodies vocales avec une instrumentation luxuriante et psychédélique. Il prouve que Decasia n'est pas de ces énièmes seconds couteaux d'une scène qui a tendance à la répétition. C'est un projet mature, équilibré et avec la science de l'énergie rock.

 

Wormrot

Prout : S'il y a bien un groupe qui sait se renouveler et ne déçoit absolument jamais, c'est bien Wormrot ! Le trio Grindcore singapourien remet le couvert pour un quatrième album prévu cet été chez Earache Records. Pour illustrer cet album intitulé Hiss et à paraître le 8 juillet 2022, le groupe vient de mettre en ligne le clip officiel de Behind Closed Doors, unique extrait disponible en ligne pour le moment. Et ça tabasse. Album de l'année en prévision.