Chronique Retour

Album

23/05/19 - S.A.D.E

The Lumberjack Feedback

Mere Mortals

LabelDeadlight Entertainment
styleDoom / Sludge / Postcore
formatAlbum
paysFrance
sortieavril 2019
La note de
S.A.D.E
9/10


S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

Avec Blackened Visions en 2016, The Lumberjack Feedback s'était immédiatement hissé au rang de projet à suivre de près tant l'impact de leur premier long format avait été fort. Développant un doom/sludge instrumental avec certaines accointances post-core, le quintet lillois brillait tant par son sens du détail que par sa propension à riffer lourd et gras. Trois ans et un changement de label plus tard (le groupe a signé chez Deadlight Entertainment pour ce nouvel opus), c'est au tour de Mere Mortals de voir le jour, et je pense bien ne pas être le seul à l'avoir attendu avec impatience.

Ce qui frappe d'entrée de jeu lorsqu'on lance Therapy, le premier titre de l'album, c'est la puissance incroyable du son. Blackened Visions n'avait pas à pâlir quant à la qualité de production, mais The Lumberjack Feedback passe clairement à la vitesse supérieure. La double batterie est nettement mieux mise en valeur cette fois-ci, chaque frappe sonne plus profonde, plus épaisse, là où sur le précédent album, il fallait attendre les passages avec des parties de percussion différentes pour bien saisir la présence des deux instruments. Côté cordes, personne n'est en reste, les guitares parviennent toujours à alterner entre le son massif du doom/sludge et l'approche plus respirable des éléments "post" disséminés sur l'album. Sauf que, comme une série de plans ultra esthétiques ne fait pas un bon film, un son équilibré et travaillé ne garantit pas nécessairement un bon album.

Et cette fois encore, les Lillois n'ont pas fait les choses à moitié : chaque morceau est presque exemplaire en termes de construction et de composition. On ne s'ennuie pas un seul instant et il se dégage de l'ensemble des titres une étrange tension qui pousse à vouloir sans cesse prolonger l'écoute. TLF parvient à construire quelque chose que je ne saurais qualifier autrement que de suspens dans ses morceaux : sans parole aucune, le groupe construit une histoire dont on veut absolument connaître la suite (et la fin), bâtissant des structures dont on ne saisit pas toujours les contours. Les deux parties de New Order (Of The Ages) sont peut-être les titres les plus représentatifs de ce climat d'attente que met en place le groupe : la première partie est une longue montée en puissance où les toms des deux batteries se répondent, pendant que les guitares restent planantes avant qu'elles n'explosent sur la dernière minute, donnant ainsi quelque chose comme une réponse à l'impatience générée par le début. Mais de nouveau les choses se calment et pourtant, on veut savoir où se termine ce voyage, et pour ça il faut attendre (encore) la deuxième partie qui  se veut plus noire, nous plongeant directement dans un tumulte bagarreur. Puis une séquence dronisante offre des visions spatiales et immenses, toujours avec cette formidable tension sortie d'on ne sait trop où et qui débouche sur une conclusion à la lourdeur totale. Dans leur ensemble, les titres de Mere Mortals donnent tous ce sentiment de raconter quelque chose par-delà les mots et les concepts, The Lumberjack Feedback parle à une entité plus primitive enfouie en nous.

Comme pour le premier album, faire ressortir par écrit la finesse et la minutie avec lesquelles le groupe travaille ses morceaux sans sombrer dans d'interminables et pénibles descriptions techniques est un exercice assez vain. Et pourtant, tout chez les Lillois se joue dans ces petits détails subtils qui permettent précisément de véhiculer des sensations sans autres artifices que des sons sans signification aucune : pur concentré d'émotions, Mere Mortals est en ce sens universel et parlera immédiatement à tous les amateurs de musique "Loud and Low", comme aiment à se présenter nos bûcherons.

Mere Mortals confirme le talent de The Lumberjack Feedback à composer des pistes riches et variées mais toujours pleines d'une cohérence fascinante et prenante. Ses quasi cinquante minutes s'écoulent sans le moindre accroc, on reste happé par les histoires sans mots que nous conte le groupe. Brillant.

Tracklist de Mere Mortals :
01.Therapy
02.Kill Kill Kill Die Die Die
03.New Order (Of The Ages) Part 1
04.New Order (Of The Ages) Part 2
05.Wind Last Blow
06.A white Horse Called Death
07.Kobe (Doors Of Spirit)

Les autres chroniques

Album

janv. 2016 S.A.D.E

The Lumberjack Feedback

Blackened Visions