Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Krisiun

Conquerors of Armageddon

LabelCentury Media
styleBrutal Death
formatAlbum
paysBrésil
sortiemars 2000
La note de
U-Zine
9/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Krisiun est le trio gagnant de l'efficacité dans une galette de Brutal Death Metal. Le groupe blast l'assemblée metaleuse depuis près de 15 ans maintenant et a tourné avec les plus grands si bien qu'il n'est aujourd'hui plus vraiment la peine de présenter le groupe plus loin que ça. Pour de nombreux fans, le point culminant de leur carrière s'est affiché avec l'excellent album "Conquerors of Armageddon" sorti en 2000. Aujourd'hui c'est chronique rétro !

Krisiun, c'est un peu le groupe qui pique la vedette à la tête d'affiche peu importe avec qui ils jouent. Krisiun, c'est un groupe que tu voyais tous les 6 mois y'a encore quelques années mais qui te foutait quand même la gaule à chaque fois. Krisiun, c'est le groupe qui n'est jamais rentré dans le moule de la technique pour la technique mais qui force malgré tout le respect. Pourtant reprendre du Krisiun c'est plus une affaire de sport que de tripotage de manche. Krisiun, à l'instar de leur compère brésilien Sepultura, c'est juste de la musique super efficace. Les morceaux de "Conquerors..." ont cette touche Krisiun qu'est une structuration simple de leurs morceaux mais magnifiquement bien maitrisée. T'as le solo, t'as le blast et t'as les refrains. Après trois écoutes tu connais l'album par coeur, il te prend aux tripes et tu passes ta journée à headbanguer. C'est ça la puissance Krisiun, ça te vient tout droit dans la gueule et tu peux rien y faire ! Aucune concession, aucun temps mort, pas d'ambiance au clavecin qui sert à rien, pas d'envolées polyrithmiques pour en mettre plein la vue, only blast ! Parlons maintenant plus en profondeur de mon coup de coeur qu'est "Conquerors of Armageddon".

"Conquerors of Armageddon" c'est neuf pistes de pur bonheur sur l'édition originale du disque (aujourd'hui il y en a 18 !). Neuf pistes qui se ressemblent pas mal, c'est aussi ça la marque Krisiun, mais qui défouraillent toutes bien sévère ! Certains trouveront le disque répétitif justement par ce manque de diversité, mais perso, je crie au génie. Au génie de quoi? Bah au génie du blast bien sûr. Qu'est-ce qui mitraille pendant plus d'une demi-heure, sans temps mort et qui pourrait déplaire à un amateur de Brutal Death sérieux ? Rien à secouer que les riffs se ressemblent, rien à battre qu'il n'y ait pas de tapping à deux doigts sur la basse, rien à branler que le batteur ne prenne pas ses marques en écoutant Gojira. Non, cet album c'est plus AK47, Grosse Bertha et sulfateuse que luxe, calme et volupté. C'est un peu comme tremper un Lindt dans un pot de Nutella, les quelques grammes de finesse tu les ruines au blast.

La galette commence par une intro ultra courte pour partir sur "Ravager" première piste qui enchaine à balle, et fait monter la sauce jusqu'à "Cursed Scrolls", cinquième piste du disque. Il s'agit là d'un titre plus groovy, plus percutant au niveau battouze et d'une belle introduction au monstrueux morceau qui va suivre : "Conquerors of Armageddon" aka le tube de Krisiun. A lui tout seul, je serais à même de résumer l'esprit Krisiun. Ca commence par un riff basique mais super accrocheur, porté par un blast quasi constant. Le phrasé est rapide et acidifié tout en guttu. Le tout dans un cocktail détonnant jusqu'à cet épique passage, écrit pour vanter la gloire du fils et tiers du créateur : "Conquerors of Armageddon, impaling spike on the damned cross, kill, kill, kill lord Jesus Christ". Putain ce que c'est beau. Puis il reste trois morceaux pour continuer la guerre et ratatiner le christianisme et les têtes bien pensantes. Cinglant, sanglant, Satan !

Niveau prod, c'est tout ce qu'on aime. C'est-à-dire un bon gros son du début du XXIème siècle, sans que ce soit trop compressé comme les derniers Dying Fetus ou Behemoth. Un gros truc de bourrin qui s'écoute fort, très fort et surtout les basses réglées à fond. La pochette est très agréable et présente les chevaliers de l'Apocalypse venant sur Terre afin de déverser la colère de Dieu sur les Hommes. De là à faire le rapprochement avec les membres de Krisiun déferlant leur violence musicale sur le monde, il n'y a qu'un pas que je vous invite à faire. Un album magistrale, pour nous, les hommes.


1. Intro / Ravager
2. Abyssal Gates
3. Soul Devourer
4. Messiah's Abomination
5. Cursed Scrolls
6. Conquerors of Armageddon
7. Hatred Inherit
8. Iron Stakes
9. Endless Madness Descends

Les autres chroniques

Album

févr. 2006 U-Zine

Krisiun

AssassiNation

Album

juil. 2008 U-Zine

Krisiun

Southern Storm

Album

août 2015 Rob

Krisiun

Forged In Fury