Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Betraying The Martyrs

The Hurt, The Divine, The Light

LabelLa Baleine Promotion
styleDeathcore ecclésiastique
formatEP
paysFrance
sortienovembre 2009
La note de
U-Zine
5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Privé d’un jouet qu’il avait contribué à façonner avec ses anciens camarades de jeu de Darkness Dynamite, Eddie revient sur terre et sur le devant de la scène (puisqu’il n’y en a désormais que pour lui) afin d’en découdre avec tous ses détracteurs et les redresseurs de torts en tous genres. Un nouveau groupe : Betraying The Martyrs aux consonances de petits êtres persécutés, une nouvelle attitude évangélique et surtout un nouveau son pour des Français pour le moins américanisés. Et sur le plan sonore, on s’accordera à dire que ce tout premier EP n’a rien à envier à ses comparses d’outre-manche. Enveloppe massive, ambiance noirâtre et structures travaillées, on sent que la demi-douzaine de membres réunis sous le signe de la rédemption et du gros son a soigné sa première présentation aux yeux des abonnés.

Impeccable et soignée en surface, il n’en reste pas moins qu’à gratter la demi-couche de Ripolin vernissant cet EP, on déchante vite face à un premier court pour le moins rébarbatif et dans la grande mouvance d’un deathcore peu palpitant. Même si l’on se prendra volontiers au jeu du titre d’ouverture d’ « Out of Egypt » rappelant combien les ogres de barbarie animent cette galette des rois, Betraying The Martyrs tournent autour du pot sans jamais parvenir à ses fins. Manque de groove, peu de respiration entre les morceaux, l’intégralité de l’album semble s’articuler entre les chants grégoriens de Santa Klaus sur le morceau éponyme et les sentences divines infligées par Antoine à sa batterie, réussissant à rehausser l’intérêt de l’EP. Cacophonie à deux temps sur « The Righteous with The Wicked », il est dès lors dommage de constater que la bande s’enferme et se complaît dans des structures répétitives et sans réel groove. A s’attarder sur « The Covenant », l’auditeur fait face à un deathcore propre mais manquant cruellement d’humanité et de chaleur pour les apôtres français de la discipline.
Satisfaction dès lors de voir sur le dernier sursaut « Being Your Servant » quelques viles touches de metalcore et des breaks finissant par s’échapper de la chape sonore de guitares pas toujours en accord avec le terme diversité. Un morceau qui en dit long sur le potentiel de BTM, celui d’une musique quelque peu encroûté dans des standards musicaux pompeux (Winds of Plage, The Red Shore …) mais ne demandant qu’à s’échapper à la vue de l’énergie mise en place sur ce titre appuyé par un son clair mieux exploité.

Feu follet dans la sphère médiatique, Betraying The Martyrs bénéficie sur ce premier EP d’un bon enregistrement et d’une bonne image de marque leur permettant d’aguicher le chaland en mal de sensation. Reste que dans la musique, on ne pourra pas être si catégorique et affirmatif face à des compositions soignées mais relativement bas de gamme pour un groupe arrivé sur le tard. A défaut d’asséner et de multiplier les pains, Betraying The Martyrs aura de quoi pétrir sur la planche pour un futur que l’on espère plus personnel et moins volatil.

1. Out of Egypt
2. The Covenant
3. The Righteous with the Wicked
4. The Hurt, the Divine, the Light
5. Being Your Servant

Les autres chroniques

Album

sept. 2011 U-Zine

Betraying The Martyrs

Breathe in Life

Album

janv. 2017 ZSK

Betraying The Martyrs

The Resilient