Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Terminal Function

Measuring the Abstract

LabelWillowtip Records
styleDeath technique et progressif
formatAlbum
paysSuède
sortienovembre 2008
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

La Suède a une nouvelle fois frappé ! Son nouveau rejeton s’appelle Terminal Function et présente aujourd’hui son premier album. Malgré le fait que ce soit son premier opus, Terminal Function n’a pas grand chose de nouveau ; la création du groupe remonte effectivement à 1998. Pourtant sa discographie est bien maigre avec seulement deux (vraies) démos. On va dire que certains prennent leur temps... Mais à l’écoute de « Measuring the Abstract », on comprend que Terminal Function a peut-être bien fait de prendre son temps pour parfaire son premier effort.

Et c’est Willowtip Records qui rafle à nouveau la mise pour leur signature. Après celle de Severed Savior, le label semble montrer un certain intérêt pour le métal extrême technique et l’on ne peut que s’en réjouir. Tout porte à croire que Terminal Function a bien choisi sa maison de disques puisque cette dernière a tout de même propulsé Necrophagist et Neuraxis sur les devants de la scène.
« Measuring the Abstract » est loin de faire dans la barbarie, mais d’entrée de jeu, Terminal Function ne joue pas dans la finesse. Dès les premières notes, on se retrouve projeté dans une marmite bouillante regroupant les maîtres du tech métal / math métal (ou autre barbarisme technique). Le jeu de TF est en effet agressif et martial, à l’instar de ces influences que l’on pourrait qualifier de couillues et techniques : Qui a dit que Meshuggah, Textures ou Behold The Arctopus… étaient passés par-là ? Les fans de polyrythmiques ne seront pas déçus et ce n’est pas un titre tel que " The Brain-Shaped Mind" qui va me contredire ! « Measuring the Abstract » comprend également de nombreuses autres influences techniques telles que Death et Atheist pour l’aspect technique et entraînant, Cynic pour les parties calmes ou jazzy et Nocturnus pour l’orientation futuriste de l’album.
Pour rendre l’ensemble digeste et accessible, Terminal Function n’hésite pas à rajouter des touches progressives à ses compositions. La tracklist parle d’elle-même : huit morceaux pour plus de quarante minutes, dont une courte instrumental ("Auroral Display"). Le progressif se fait également sentir sur le chant. C’est ainsi que Victor Larsson nous rappelle notre formation frenchie bien-aimée, Symbyosis, sur les chants clairs. L’apparition de voix remixées rappellent elles Cynic.

« Measuring the Abstract » donne du fil à retordre à tous ceux qui mettront l’oreille dessus malgré de nombreuses similitudes avec les groupes cités. Un titre comme "Cloning Assembly" montre bien l’étendu du talent de Terminal Function et montre que mesurer l’abstrait n’est pas à la portée de chacun. Instrumentalement, le niveau technique des suédois est incontestable : qui donc n'aura pas pris une bonne mandale à l’écoute de cet album ?! On a l'impression que tout est calculé au millième de seconde près. Cependant la voix pose vraiment un souci. Elle est loin d’être inaudible mais parfois, on ferme les yeux et l'on image un autre timbre de voix et on se dit : "Whaouh, ça aurait pu être monumental !". Donc ce n’est pas sans regret que l’on quitte « Measuring the Abstract » dont peu de choses est à jeter (production, artwork, musiciens)... mis à part le chant !

1. Spawn
2. Room 101
3. Dissolving Soul Fragments
4. The Brain-Shaped Mind
5. Tactile
6. Cloning Assembly
7. Auroral Display
8. Remote Views