Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Gorgoroth

True Norwegian Black Metal - Live in Grieghallen

LabelRegain Records
styleBlague metal
formatAlbum
paysNorvège
sortiejuin 2008
La note de
U-Zine
3.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Bergeeeeeeeeennnnn ton univers impitoyaaaaaaaableee.

C’est devenu une habitude depuis deux ans, Gorgoroth fait désormais plus souvent l’actualité pour ses querelles digne d’un bac à sable que pour sa musique. Concert en Pologne qui attire les foules des autorités locales, un bassiste qui part pour revenir en faisant bouger le guitariste, des procès en pagaille pour des histoires justifiées ou non de viol et/ou de menaces. Bref autant dire que Gaahl et ses copains ne se sont pas ménagés ces derniers temps. Mais malgré tout, le groupe semble enfin décidé à nous sortir son live annoncé depuis bien…2005, non ? Avec un nom aussi évocateur que « True Norwegian Black Metal » et au vue des incantations invoquées, on était donc en droit de s’attendre à un véritable blasphème sur pattes. C’était sans compter sur Gorgoroth et sa faculté à nous surprendre pour du bon comme du mauvais.

Avant toute chose, j’aimerais éclaircir un point concernant le line-up (ndlr : prenez une aspirine, on ne sait jamais). A l’heure où la plupart des détracteurs du groupe se frottent les mains devant la débâcle qu’est en train de prendre le groupe vis-à-vis de son line-up, la question est la suivante : qui a enregistré ce live et où ?
Qui ? Et bien figurez vous que le groupe a trouvé le moyen de l’enregistrer durant la période d’un an à peine, où King n’était plus dans le groupe, que Infernus (l’ex-tête pensante du groupe) y était encore, accompagné bien évidemment de Gaahl pour le chant, de Teloch pour la guitare session comme depuis 2002 et de Gandalf… non merde, Garghuf à la batterie. Et pour la basse me diriez-vous ? Bah Infernus. Quoi comment ça, il est déjà à la guitare ? HA MAIS OUI suis-je bête, j’ai omis de vous dire que ce live n’est est en faite pas un. Gorgoroth vient de nous inventer le live studio retouchée après coup. Derrière une démarche qui fleure bien évidemment le foutage de gueule ultime se cache également un gros coup marketing de la part de Regain Records qui au vu de son point de vue juridique (le groupe s’étant rangé du coté d’Infernus) n’a peut être pas fait la meilleure solution.

Venons-en maintenant à où est-ce que ce live a été enregistré ? Comme précisé juste avant : dans un studio, et plus précisément au Grieghallen Studio de Bergen avec Eirik « Prytten » Hundvin d’Entombed aux manettes (faut pas déconner quoi, quitte à faire un live studio autant le faire avec un mec capable de cacher la misère). Alors bien évidemment ce live comprend les plus grands titres du groupe avec pêle-mêle « Possesed By Satan », « Destroyer » ou encore « Unchain My Heart ». Si l’enchaînement quasi parfait de « Destroyer » et de « The Rite Of Infernal Invocation » est l’un des points forts de cet album, c’est bien le seul. Non seulement que l’on était déjà sous le coup de l’arnaque, en plus que cela, Infernus et les siens ne font rien pour arranger les choses. Un son ultra synthétique, une batterie Playskool, une basse difficilement audible, un Gaahl qui devait encore avoir le canard laqué du midi enfourné dans son gosier au chinois du coin. Bref une pléiade de blagues successives qui pour n’importe quel amateur du groupe comme moi passera difficilement. Puis en écoutant de plus près, on voit le coup de génie du groupe, le genre de truc qui fera passer le meilleur comédien pour un ringard, le début de « Forces Of Satans Storms » où l’on entend la fin de « Procreating Satan » qui est…absente du cd. Un comble pour l’une des toutes meilleures compositions du groupe. Mais bon en même temps 8 titres pour 31 minutes c’est déjà énorme non ?

Donc voila, Gorgoroth se veut l’un de mes groupes favoris, le groupe qui pour moi représentait le malin, celui qui vous faisait froid dans le dos. Avec ce live, la seule chose qu’ils auront réussie c’est représenter Guy Montagné et me faire mal au ventre entre rire et déception. Les gars, je sais qu’un avocat pour régler des problèmes conjugaux ça coûte cher, mais là faut arrêter de déconner 5 minutes.

1. Bergtrollets Hevn
2. Destroyer
3. The Rite of Infernal Invocation
4. Forces of Satan Storms
5. Possessed (by Satan)
6. Unchain My Heart!!!
7. Profetens Åpenbaring
8. Revelation of Doom

Les autres chroniques

Album

janv. 1993 U-Zine

Gorgoroth

Pentagram

Album

oct. 1997 U-Zine

Gorgoroth

Under the Sign of Hell

Album

oct. 2009 U-Zine

Gorgoroth

Quantos Possunt Ad Satanitatem Trahunt