Interviews Retour
jeudi 20 avril 2017 - ZSK

Metal Oper'Art

Jérémy Tissier

ZSK

"On est tous le boomer de quelqu'un d'autre."

Le samedi 29 avril, se déroulera le Metal Oper'Art, un concert unique dans un cadre unique : l'Opéra National du Rhin à Strasbourg. Empyrium, Psygnosis, Igorrr, Grorr et Laniakea seront à l'affiche de la soirée. Pour en savoir plus sur le concept et sur le concert, Horns Up a posé quelques questions à Jérémy, bassiste de Psygnosis mais aussi et surtout organisateur du Metal Oper'Art.

Horns Up : Bonjour ! Question classique mais ouverte pour commencer : Depuis quand germe le projet ? 

Jérémy : Salut. Eh bien écoute, c'est une histoire plutôt inédite car suite à plusieurs organisations avec Wake Up Dead dont le Fest de Chair et d'Acier à Mâcon, j'ai eu l'idée d'organiser une date Metal dans un théâtre ou un opéra il y a plus d'un an et demi, en se rendant à un concert pour Psygnosis au Rat's, suite à l'annonce de L'In Theatrum Denonium. J'avais contacté un théâtre parisien mais les tarifs de location de salle m'avaient vraiment effrayé. 
Par la suite j'avais decidé d'arrêter l'orga, en quittant proprement l'asso Wake Up Dead. 
Mais voilà, une rencontre l'été dernier sur une plage de l'Atlantique m'a remis dessus. J'ai accroché avec un gars complètement étranger au Metal, qui m'a sorti entre deux délires : "je tiens le café de l'opéra à Strasbourg, du coup je connais bien les gens qui y travaillent, tu penses pas que ce serait génial d'organiser un concert Metal dans un opéra !"

...Puis comment s’est-il mis en place ? 

Eh bien à la rentrée de septembre, nous nous sommes rappelés et ils se trouvait que l'on était tous les deux très sérieux. Lui étant totalement profane à ce milieu et moi n'ayant pas les entrées politiques et relationnelles pour mettre en place ce projet, nous avons joint nos forces pour monter ce Metal Oper'Art. 
Je m'y suis mis immédiatement avec mon idée bien précise en terme de programmation.
Puis une équipe bénévole s'est montée sur Strasbourg. Pour ma part j'habite Mâcon, et je suis le seul actif de la scène Metal de l'équipe, les autres sont beaucoup plus habitués à des organisations plus populaires.

Es-tu toi-même - ainsi que le reste de l’orga - à la base passionné par l’opéra ou c’était juste pour tenter l’expérience culturelle ? 

C'est absolument pour tenter l'experience culturelle ! Je suis un fervent défenseur de l'Art. C'est le meilleur héritage d'une culture, c'est l'expression de sentiments, d'émotions. Je pense que c'est ce qui restera de l'humanité une fois celle-ci decimée.

Le but est-il aussi d’amener les metalleux à s’intéresser à l’opéra, voire au classique de manière générale ?

Il me paraît difficile d'amener des gens à faire ceci ou cela. Mais en l'occurence, j'ai plutôt programmé avec cette vision inverse. Surprendre les profanes avec des perles du Metal.

Y’a-t-il aussi une volonté de faire découvrir une salle, et bien sûr in fine de créer une ouverture culturelle ?

Evidemment ! L'In Theatrum Denonium a ouvert une voie qui m'a inspiré et a rendu le mélange des genres possible. Le Metal Oper'Art est une suite logique et je mettrai beaucoup d'énergie pour que ça se propage

S’agit-il à la base d’une association avec l’Opéra de Strasbourg et la région Grand-Est, ou vous aviez essayé avec d’autres salles, d’autres régions ?

C'est complètement du à une ouverture d'esprit politique de la mairie, et de la direction de l'opéra. Ces personnes étaient en recherche de nouveauté culturelle. Nous sommes arrivés à point nommé.

Si ça marche, pourriez-vous envisager d’investir d’autres opéras, et pourquoi pas monter quelque chose d’itinérant ?

Tu lis dans mes pensées ! 

La date est présentée avec le nom « ALCA Culture ». Il y a eu des liens concrets avec la région pour l’organisation de cette date ?

Au-delà du soutien de la ville de Strasbourg, il semblerait que la Région apporte également un intérêt au projet. Mais je ne participe pas à ce genre de négociation, donc je ne pourrai en dire plus.

Comment avez-vous convaincu les responsables de la salle de laisser un public de metalleux l’investir pour un soir ? 

Eh bien, ce fut le travail de mon cher ami Stéphane et de son équipe sur place. Il aura fallu plusieurs mois de négociations, des validations dans tous les sens... Ne pas vexer untel ou untel et abandonner une petite part du bébé à chaque soutien. De ce fait il y a un engouement non metalleux assez général autour du Metal Oper'Art. Le nom en est d'ailleurs un des fruits (pour le coup je n'etais pas en accord avec cette proposition).

J’ai entendu que vous n’aviez pas pu avoir toutes les places escomptées, on ne vous a notamment pas laissé vendre des places en balcon… comment avez-vous du gérer ce changement d’organisation ? 

Ça c'est terrible ! Ça a eu une grave influence sur le tarif car j'avais calculé un prébudget artistique avec 1100 places... Et cette décision est tombée quelques jours avant l'annonce de la date... Mais heureusement les ventes vont bon train. nous en sommes à plus de 2/3 vendus aujourd'hui, à 3 semaines de l'évènement.

Comment s’est opéré le choix des groupes ? A-t-il été en partie fait pour coller avec le concept de l’opéra ou même de l’« ouverture culturelle » sachant qu’il y a des groupes à l’affiche qui utilisent du classique, d’autres de l’ethnique… Vous aviez déjà les noms en tête ou vous étiez ouverts à tout type de choix (ou de candidature) ? 

J'avais l'idée de faire jouer Empyrium depuis très longtemps. Je savais qu'ils étaient sensibles aux lieux exceptionnels donc ce fut l'occasion idéale ! Mais j'ai du me battre corps et âme pendant plus de 3 mois pour les convaincre. Même depuis notre tournée au Mexique j'étais sur le sujet avec le boss de Prophecy. Pour Igorrr, je les avais également dans le collimateur depuis le 2ème Fest de Chair et d'Acier à Mâcon. J'avais même proposé à Gautier Serre une tournée Igorrr/Psygnosis qu'il avait accepté. Mais le projet Metal Oper'Art est tombé 1 mois après.
Pour Psygnosis, je ne vais pas faire de dessin, c'est le leitmotiv de cet orga en ce qui me concerne, c'est la récompense de 9 mois de travail.
En ce qui concerne Grorr, c'est tout simplement car j'adore humainement et musicalement ce groupe ! Et je pense qu'il mérite plus de visibilité.
Et en remplacement de Dust In Mind dont je ne m'étalerai pas sur le sujet de leur annulation (le groupe a renoncé à la date pour partir en tournée avec Pain, ndlr), Laniakea ; ce jeune groupe a un potentiel énorme, et ils se bougent le cul comme peu de groupes le font ! Je suis certain que ce groupe sera bien présent dans le paysage Metal français dans quelques années.

Y’a-t-il des groupes qui ont refusé, ou qui ont tout simplement du décliner / qui n’ont pas pu venir ? 

Non aucun ! J'avais tâté le terrain avec Apocalyptica, dans l'attente d'Empyrium, et ils semblaient chauds mais paraissaient bloquer sur le cachet. 

Comment va s’organiser la soirée ? 

Places assises en fosse et au premier étage. Plusieurs stands de boissons seront présents. Sandwich à la cuisine locale comme VG.
Les concerts débuteront à 18h00 et finiront à 00h00. Chaque groupe aura le temps de faire une prestation complète. Pas d'usinage avec des prestas de 30-35 min. 

Y’aura-t-il des « à-côté » prévus, d’autres intervenants par rapport à l’Opéra ou toute autre forme de culture ? 

C'était prévu, suite à une idée du maire adjoint, que les entractes soient animées par des chanteurs d'opéra, mais trop compliqué pour une première édition. A suivre.

Quelle sera l’organisation par rapport aux spécificités de la salle et de la mise en place de la scène, du son… ? 

Alors déjà nous allons jouer dans le décor du spectacle "La Calisto" qui sera en place à ce moment.
Ensuite, au niveau son et lumière, on a du bien envoyer la purée niveau location de matos ! Ce qui explique également le tarif d'entrée. Il y a plus de budget matos que de budget artistique, je vous laisse imaginer. Je pense que Strasbourg va trembler ! 
Nous sommes également en train de finaliser un deal pour un streaming avec une grosse chaîne de TV franco-allemande. Je n'en dis pas plus.
 
Après le Metal au Théâtre (In Theatrum Denonium) puis le Metal à l’Opéra (Metal Oper’Art), il y aura quoi selon toi ? Le Metal au musée ? 

Si y a un barge pour faire ça ! Laibach avait bien fait une tournée dans plein de lieux improbables !

Personnellement j’ai déjà assisté en quelque sorte au « Metal à l’Usine » avec un concert des Muckrackers au pied du Haut-Fourneau d’Uckange. Peut-être as-tu toi-même assisté à des concerts dans des lieux « différents » qui t’ont inspiré pour monter le Metal Oper’Art ? 

La première d'Empyrium pour la Wave Gotik Treffen à la Kuppelhalle de Leipzig. c'etait vraiment incroyable.
D'une manière générale, la WGT m'inspire. La fête medievale du Fest de Chair et d'Acier a sûrement puisé une inspiration dans ce fest. Pour y avoir participé en tant que public comme en tant que musicien avec Psygnosis, je trouve que cet évènement à un truc unique avec des concerts dans plus de 40 lieux differents dans Leipzig, avec même un tram spécial WGT. Et j'aime cette recette de rareté, d'underground, et d'optimisation artistique d'une ville entière ! 

Merci pour tes réponses, je te laisse une zone libre pour la fin, pour toute autre précision ou pour tout message supplémentaire

Merci à toi.

 

Merci à Elie pour le relai des questions.