Chronique Retour

Album

16/11/16 - Cook

Touché Amoré

Stage Four

LabelEpitaph
stylePostcore
formatAlbum
paysEtats-Unis
sortieseptembre 2016
La note de
Cook
9/10


Cook

Hardcore // Sludge // Doom // Stoner // Crossover // Black Breath.

Après trois ans de silence et un changement de label, la sortie du quatrième effort studio des californiens de Touché Amoré était assurément la sortie que j’ai le plus attendue cette année.

Difficile de succéder au chef d’œuvre qu’est "Is Survived By", album aussi riche en émotion que puissant. Pour ceux qui voudraient prendre les choses dans l’ordre ma chronique de cet album est disponible en cliquant ICI.

Trois ans de silence donc, brisés par Flowers and You, premier morceau de "Stage Four", ouvrant avec puissance et passion ce nouvel opus, prouvant en quelques secondes que la fougue est toujours présente au sein de la formation. Cela fait maintenant plusieurs mois que l’album est sorti, il a donc tourné inlassablement aussi bien sur ma platine vinyle que dans mon smartphone, me permettant d’affirmer qu’on tient bien ici une des meilleures sorties de ce groupe américain, qui n’ont de cesse de remettre leur titre en jeu.

Les hymnes que sont Rapture, Flowers and You ou encore Displacement finiront de convaincre les plus sceptiques d’entre vous, les titres sont ici déroulés avec une cohérence et une fluidité exemplaire. Chaque riff contient une perle à approfondir, chaque refrain est une mélodie entêtante et c’est encore une fois un réel bonheur de se plonger à cœur perdu dans une œuvre de ce groupe.


Là où leur précédent effort était incisif et sans concession, ce "Stage Four" se veut un brin plus mature, tant au niveau de la production que des compositions. Il semblerait même par moment que Jérémy Bolm veuille se rappeler ses racines pop/punk en tirant ses cordes vocales vers une discrétion toujours appréciable et juste, notamment dans le titre Palm Dreams, dans un refrain langoureux.

Tout au long de cet album l’auditeur est baladé de part et d’autre, par des guitares souvent chaotiques, mais semblant s’être assagies depuis bientôt 3 ans, comme si le chemin parcouru par leurs possesseurs avait déteint sur leur chant. La batterie rencontre également un changement pouvant rebuter certains fans de la première heure.

En effet, exit les blasts furieux sur mélodie planante, exit les changements de rythme incessants comme nous pouvions l’entendre sur Harbor par exemple, Elliot Babin affine son jeu, lui donne une intention plus lisse, toujours à grands renforts de roulements de fûts, ceux-là étant néanmoins amenés de façon plus tempérée.

Certes, sur les premières écoutes on regretterait presque l’innocence de sa frappe des débuts, cependant à force de repasser les chansons en boucle, apparait alors que la section rythmique emporte avec précision chaque riff de guitare, chaque envolée de voix et cela devient alors un rituel de calquer la mélodie chantonnée sur une batterie toute aussi forte et salvatrice que sur les précédents efforts du groupe.

Du chemin parcouru donc, et désolé pour ceux que la comparaison excessive avec "Is Survived By" a pu énerver, mais quand on est l’un des groupes ayant signé l’un des meilleurs albums du genre, impossible de faire l’impasse.

En résumé donc, si vous êtes un amoureux conquis du postcore, que vous appréciez les groupes qui savent prendre des risques, foncez oreille baissée sur ce LP, qui figure à coup sur dans mon top 5 pour cette année 2016 !

Tracklist:

01. Flowers And You
02. New Halloween
03. Rapture
04. Displacement
05. Benediction
06. Eight Seconds
07. Palm Dreams
08. Softer Spoken
09. Posing Holy
10. Water Damage
11. Skyscraper
12. Gather (Bonus Track)

Les autres chroniques

Album

mars 2016 Cook

Touché Amoré

Is Survived By

Album

oct. 2020 Raton

Touché Amoré

Lament