Chronique Retour

Album

24/03/16 - Cook

Touché Amoré

Is Survived By

LabelDeathwish Records
stylePostcore
formatAlbum
paysEtats-Unis
sortiemars 2016
La note de
Cook
9/10


Cook

Hardcore // Sludge // Doom // Stoner // Crossover // Black Breath.

Après plusieurs mois de cessation d'activités, c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai repris aujourd'hui ce bon vieux fichier Word vierge, afin d'écrire quelques lignes, puisque visiblement, c'est encore une chose autorisée de nos jours.

Quand on se fait aussi discret que moi au sein d'un webzine en pleine effervescence c'est dur de choisir ce sur quoi revenir. Trop d'albums passés à la trappe, de chroniques non écrites à regret et il me tardait réellement d'avoir enfin le temps de m'y remettre.

J'ai longuement hésité à vous décrire les péripéties des américains de Black Breath, mes chouchous de chez Southern Lord Records, ou encore la déception immense que fût le dernier album de Parkway Drive, devenus les Australiens à mèche les moins cools dans la scène, mais l'exercice me tenait moins à cœur.

Aujourd'hui donc, j'avais envie de revenir sur ce qui est considéré comme un classique de la scène postcore, à savoir l'album « Is Survived By » sorti en 2013 par les talentueux Touché Amoré sur le fameux label Deathwish!

Dire que depuis toutes ces années, je suis passé à côté de ce groupe et de leur discographie irréprochable, et plus je les écoute, plus leur musique me transporte et prend sens à mes oreilles.

Bien loin de leur premier EP à la production quelque peu chaotique (que je déconseille d'ailleurs aux profanes du groupe) les Américains nous livrent ici un puissant douze titres des plus aboutis, tout en puissance, oscillant entre une douce mélancolie et une hargne invincible. C'est d'ailleurs ce qui en fait un pilier du genre, tant ce qui est exigé pour ce style musical est ici livré à la perfection.

L'album commence donc par une furieuse tempête avec des titres immédiatement accrocheurs, que l'on fredonne pour le reste d'une journée, la batterie emmenant tous les riffs de guitare avec une maitrise parfaite.

Jeremy Bolm entraîne ainsi tous ces musiciens avec une voix éraillée que l'on sent sincère du début à la fin de ce LP. Cette voix prendra d'ailleurs tout son sens sur des titres à couper le souffle comme Praise / Love morceau quasiment acapella où le chant se fait criard et hypnotique.

Tout est un déroulement parfait au long des 29 minutes que dure cet effort, où l'on alterne entre des moments guitare/batterie reposants, suivis par la hargne de riffs ravageurs qui réveilleront avec force l'auditeur. Mon titre préférant restant Harbor qui propose à mon goût les ambiances les plus travaillées et les plus efficaces.

Pour conclure, la force de cet album est vraiment de tisser tout une histoire dans laquelle les personnages se déchirent, se retrouvent et bien souvent s'abandonnent. La force des compositions est irréprochable, on pourra même apprécier les nombreuses écoutes par la découverte constante de notes de guitare dissimulées, de moments plus tranquille comme cette interlude Non Fiction où l'on entend un discours sur fond de post rock parfaitement amené, tout comme des morceaux remplis de rage (Is Survived By, Harbor...).


Si jamais vous êtes sensibles aux groupes tels que Defeater, La Dispute ou encore Pianos Become The Teeth, foncez découvrir la discographie de Touché Amoré et plus particulièrement ce magistral Is Survived By qui saura forcément trouver écho dans vos petits cœurs fragiles.

 

Tracklist:

Just Exist
To Write Content
Praise/Love
Anyone/Anything
DNA
Harbor
Kerosene
Blue Angel
Social Caterpillar
Non Fiction
Steps
Is Survived By

Les autres chroniques

Album

sept. 2016 Cook

Touché Amoré

Stage Four

Album

oct. 2020 Raton

Touché Amoré

Lament