Live reports Retour
samedi 3 octobre 2015 - Schifeul

Regarde Les Hommes Tomber + Oddism à Lille

L'Aeronef - Lille

Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

Alors qu’il vient juste de sortir Exile, Regarde les hommes Tomber commence à enchaîner les dates afin de promouvoir sur scène leur nouvel album. Ainsi, après Nantes, Paris et Orléans, c’est au tour de Lille d'accueillir la valeur montante du metal extrême français et cette fois-ci dans une vraie salle, car c’est à l'Aeronef que les Nantais vont se produire.

Après avoir trouvé ma nouvelle place de parking top secrète du centre de Lille, je prends les escaliers métalliques tout branlants pour rejoindre la salle, ce soir en configuration club, qui est très bien remplie. C’est donc une foule déjà assez compacte qui accueille Oddism, groupe estampillé “mathcore” - vous savez le terme pour les trucs tout dissonant et destructuré un peu à la mode il y a 10 ans - qui profite du concert de ce soir pour effectuer la release party de son nouvel EP, Alone. Devant la scène, on voit déjà des gens foufous devant le groupe, pour ma part, je n’ai accroché en rien à leur musique. Ok sur scène sa bouge et le chanteur se démène, mais le coté tout destructuré qui part dans tous les sens ça me gonfle hyper vite. Alors on se met dans un coin et on attend la suite, de toute manière, on n'était pas venus pour eux.

L’Aeronef se plonge dans la pénombre puis tandis que retentit le sample de L’Exile, les membres de Regarde Les Hommes Tomber investissent petit à petit la scène, capuche sur la tête, tous vêtus entièrement de noir, le blanc des logos de patchs pour seul contraste puis c’est parti pour un des concerts les plus intenses auxquels j’ai pu assister (une constance chez ce groupe d'ailleurs).

Regarde Les Hommes Tomber @ Lille Aeronef

A Sheep Among The Wolves ouvre les hostilités, ses paroles déjà hurlées par certaines personnes dans l’assistance (merci la lyric vidéo) puis le groupe revient sur son album éponyme avec l’enchainement Wanderer of Eternity/Ov Flames, Flesh and Sins. Le son est très bon, les riffs d’Antoine et Jean-Jerôme permettent d’installer cette ambiance si particulière propre au groupe. Atmosphère apocalyptique renforcée par Thomas, le nouveau vocaliste, dont c’est l’occasion de découvrir ce qu’il donne sur scène. Si Ulrich était très bon, je trouve que Thomas, dans son attitude, colle parfaitement à l’esprit du groupe. Caché derrière ses longs cheveux et s’appuyant sur son pied de micro, celui-ci communique énormément avec ses mains, les croisant, levant ses paumes vers le haut en prière ou tendant les bras vers le ciel, ce qui s’intègre parfaitement avec l’aura biblique qui enveloppe Regarde Les Hommes Tomber, lui apportant même de la plus-value. Je ne sais pas si c’est parce que j’étais juste en face de lui, mais sa prestation m’a impressionné et fortement marqué.

Regarde Les Hommes Tomber @ Lille Aeronef

Regarde Les Hommes Tomber @ Lille Aeronef

Les titres des deux albums du groupe s’enchaînent sans pause, les parties plus rapides du dernier album lancent quelques pogos qu’on ne sait d’ailleurs jamais s'ils sont bienvenus tandis que quelques slams font leur apparition. Les lumières sont gérées au pied par Thomas qui alterne donc entre la pénombre des néons et l’agressivité du stroboscope. On notera désormais l’ajout de spots sur les côtés qui lorsqu’ils seront allumés, rajouterons du rouge à l’alternance blanc/Noir, entourant ainsi certains passages d’un aura eschatologique. La fumée est bien sûr de mise, couvrant la scène et enveloppant les premiers rangs occuper à hurler les paroles ou headbanger, complétement en transe.

Comme sur l’album, le concert se termine sur The Incandescent March, un titre long, envoûtant, qui permet de conclure le set en emmenant le public lillois aussi loin que possible. Seulement cette fin de concert, jusque-là parfait de bout en bout, se trouve malheureusement gâchée par un enculé de Jean-Christophe qui ne trouve rien de mieux à faire que venir péter les rouleaux de tout le public en restant sur scène comme un connard, alors que le groupe joue ses ultimes riffs. Le genre de fils de pute à venir s’encanailler en concert de metal après avoir vu les reportages Hellfest du petit journal, pour se changer des soirées musique électronique avec ses fiottes de potes de Lille 2. Il poussera même le vice jusqu’à s’approcher du micro, sûrement dans l’idée d’insulter l’intelligence en nous rotant des inepties de cerveau malade, avant d’être intercepté par Jean-Jerôme. Il tentera alors le slam, mais fut accueilli par une huée et se contentera de partir sous les insultes lors d’une hall of shame bien mérité. Seulement le mal était fait et on ne peut que regretter que Regarde Les Hommes Tomber ne soit pas revenu sur scène effectuer un rappel afin d’éclipser les élucubrations de ce Jean-Foutre. Tant pis, ce sera à eux de revenir au plus vite pour prendre leur revanche.

Regarde Les Hommes Tomber @ Lille Aeronef

 

L'Exil
A Sheep Among The Wolves
Wanderer of Eternity
Ov Flames, Flesh and Sins
Embrace The Flames
The Fall
Thou Shall Lie Down
The Incandescent March

Concert qui aurait beaucoup mieux pu finir donc, mais l’Aeronef passera facilement outre ce point de détail, car Regarde Les Hommes Tomber se fait littéralement violer son stand de merch. Sûrement qu’une bonne partie du public les découvre ce soir, comme le groupe de personnes que j’avais chauffé pour ce concert lors d’un autre évènement et que je retrouve ce soir, complètement conquis, certains avec le vinyle d’Exile sous le bras.

Remerciement pour les photos à David Looses pour LilleLaNuit.com