Chronique Retour

Album

15/09/15 - Michael

Gloryhammer

Space 1992: Rise of the Chaos Wizards

LabelNapalm Records
stylePower metal
formatAlbum
paysEcosse
sortieseptembre 2015
La note de
Michael
6.5/10


Michael

Avocat le jour, rédacteur sur Horns Up la nuit et photographe à mes heures perdues.

Il y a deux ans, le groupe Gloryhammer déferlait sur le Monde avec un album de power metal tout aussi frais qu’un tantinet ridicule, il faut l’admettre. Mené de main de maître par Christopher Bowes (Alestorm), le groupe nous emmenait dans un univers "Heroic Fantasy" propice à des mélodies entêtantes, des paroles décalées et une forte dose de second degré. En somme, Tales from the Kingdom of Fife était un album vraiment plaisant, à grand renfort de licornes, de références à l’Ecosse et à l’alcool.

Après une date assez déjantée à la Boule Noire de Paris, on s’attendait à retrouver le groupe avec un nouvel album toujours plus barré, tant au niveau des paroles que des mélodies. Car le talent du groupe était, dans son précédent opus, de combiner cette légèreté évidente dans leur approche de la musique avec des compositions très catchy plutôt réussies. Ne sombrant ainsi pas (trop) dans la caricature en dépit d’un univers qui se prête à sourire (Unicorn Invasion of Dundee… !).

C’est donc avec délectation que l’on se jette pour la première fois sur ce Space 1992: Rise of the Chaos Wizards. Continuant l’histoire de la lutte entre Angus McFife (13ème du nom) et Zargothrax qui nous tient en haleine depuis des décennies, le groupe revisite ici l’histoire comme le futur en invitant l’auditoire à suivre Angus dans sa quête du Astral Hammer afin de définitivement éradiquer le méchant magicien. Normal. Et le moins que l’on puisse dire est que le groupe n’a pas bougé d'un iota.

Après une intro relativement insipide qui nous fait plus penser à une intro d’un dessin animé cheap qu’à un extrait de BO (Infernus Ad Astra), le groupe lance les hostilités avec un trio de titre excellents : Legend of the Astral Hammer, Rise of the Chaos Wizards et Goblin King of the Darkstorm Galaxy. On y retrouve tout ce que le groupe sait faire : des refrains entêtants portés par Thomas Winkler, des riffs galopants, une combinaison de chœurs, de claviers et de double pédale pour un résultat ultra catchy, franchement kitsch mais tellement efficace !

Malheureusement, à l’exception de The Hollywood Hootsman et ses relents Heavy et son refrain très drôle, le reste de l’album n’est pas du même acabit. Que ce soit des titres moyens (Victorious Eagle Warfare, Heroes of Dundee), des titres contenant des riffs et mélodies excellents noyés dans un flot de passages sans grand intérêt (Apocalypse 1992), Space 1992: Rise of the Chaos Wizards ne brille pas par sa constance. Il contient du reste quelques ovnis comme ce Universe on Fire qui pourrait être tout droit tiré d’un album d’eurodance façon E-Type (époque Made In Sweden pour les connaisseurs de bonne musique) qui se marie à merveille au grand bordel que constitue Gloryhammer mais qui est n’est pas franchement une réussite.

Au final, si ce Space 1992: Rise of the Chaos Wizards contient quelques perles qui vont sûrement être d’une redoutable efficacité en live (Rise of the Chaos Wizards et Goblin King of the Darkstorm Galaxy notamment), il demeure un ton en dessous du précédent opus, probablement en raison de riffs et de mélodies qui font moins mouche. Force est également de constater que le groupe a davantage mis en avant les claviers au détriment des soli de guitare qui apportaient pourtant une touche supplémentaire sur Tales from the Kingdom of Fife. Mais il fallait bien accompagner musicalement l’aspect plus futuriste de cet album comparé aux mélodies « médiévales » du précédent, portées à merveille par les guitares.

Comme pour le précédent opus, ceux qui intellectualisent trop la musique n’y trouveront pas leur compte, avec une musique guère sérieuse voire franchement comique, tant au niveau des paroles que des compositions. Gloryhammer est avant tout une bande de troubadours des temps modernes pour lesquels le Power metal n’est qu’un moyen de s’amuser en live. Pour les autres, cet album réservera son lot de bonnes surprises.

Tracklist :

1. Infernus Ad Astra
2. Rise of the Chaos Wizards
3. Legend of the Astral Hammer
4. Goblin King of the Darkstorm Galaxy
5. The Hollywood Hootsman
6. Victorious Eagle Warfare
7. Questlords of Inverness, Ride to the Galactic Fortress!
8. Universe on Fire
9. Heroes (of Dundee)
10. Apocalypse 1992

Les autres chroniques

Album

mars 2013 Michael

Gloryhammer

Tales from the Kingdom of Fife