Chronique Retour

DVD

23/11/15 - Schifeul

BABYMETAL

Live in London

LabelToy's Factory
styleKawaii Metal
formatLive
paysJapon
sortieoctobre 2015
La note de
Schifeul
10/10


Schifeul

Dans l'équipe car il était là avant.

Il paraît que certains ici n’ont pas encore succombé à la puissance de BABYMETAL. Alors de la même manière que j’ai converti un nouvel adepte le temps d’un Stasbourg/Lille (au passage, un grand merci au mec qui nous a prêté son PC et son blu-Ray d'un live réservé au fan club qu'on a pu regarder pépouze! Des bisous si tu lis ça !), je vais continuer de répandre la bonne parole, avec l'aide cette fois-ci de leur DVD/Blu-Ray, Live in London, qui vient de sortir en Europe.

Lors de ma chronique du Live At Budokan, je me plaignais qu’un concert au Japon ne permettait pas de retranscrire la folie du public complètement pété que j'avais rencontré à leur concert à la Cigale. En effet, en plus du fait que là-bas, BABYMETAL attire sûrement un public moins axé metal qu'en Europe, la configuration grandiloquente de la scène ne permettait à la fosse de se mettre à sac comme il se devait... Et comme si on m’avait écouté, nous voici enfin avec un enregistrement en Europe ! Sur le contenu, on a donc les deux concerts donnés par BABYMETAL dans la capitale anglaise en 2014, c'est à dire celui donné au Forum en juillet lors de leur première tournée dans le vieux continent et la date unique européenne de novembre à l'Academy Brixton.

On commence donc avec le concert donné au Forum et ce qui frappe lors du visionnage, c'est un sentiment de proximité avec le groupe, de communion. En effet, la plupart des plans sont serrés, provenant de la fosse à photographe, avec en outre une scène assez petite, ce qui permet une plus grande promiscuité avec BABYMETAL que sur le Live At Budokan. On a le sentiment d'être au plus près d'elles et de voir les chorégraphies se dérouler juste autour de nous. Même si les nombreux zooms sur Su nous montrent allègrement son râtelier éclaté, typique des Japonaises.

Mais surtout, comme je l'ai dit juste avant, contrairement au Budokan, on a un public qui bouge ! Constamment les mains en l’air (mais avec très peu de glow stick, ouf !) celui-ci slam, n’hésite pas à headbanguer, donne du mosh et du circle pit (Catch Me If You Can) sans oublier le traditionnel Wall Of Death de Ijime Dame Zettai ! Bon par contre, c’est en Angleterre, donc forcement, on se tape des gros plans sur des tromblons, mais la puissance Kawaii de BABYMETAL fait qu’on se brûle moins la rétine qu’à l’accoutumée sur les concerts enregistrés las-bas.

Sur le set en lui-même, on est très proche du concert à Paris, donc je ne vais pas vous la refaire, mais on notera tout de même un Gimme Chocolate!! qui pète de puissance ! Car en plus de voir les filles faire reprendre les paroles à toute la salle, le titre est joué bien plus rapidement qu’à l’accoutumée. D'ailleurs, cette façon de faire accélérée se retrouve sur plusieurs autres titres, chose étrange dans un groupe où tout est aussi calculé au poil de cul prêt, mais tellement plaisant à entendre. On peut aussi noter Akatsuki, toujours aussi exaltant, avec Su qui sort sa cape et nous fait passer ses émotions par de grands gestes, ce qui nous montre sa putain d'hyperlaxité des coudes, qui me donne quand même quelques frissons supplémentaire à ceux musicaux.

Première partie du DVD/Blu-Ray bouclée, mais le bouzin en a encore derrière la cravate ! On enchaîne donc avec le concert à l'Academy Brixton. Le premier visionnage de ce concert, je dois bien l'avouer, m'a rudement fait mal au cul. Pas parce qu'il est mauvais hein, nononon ! Mais putain, j'aurais dû y aller à cette date ! À la place, je suis resté chez moi et maintenant, il ne me reste plus qu’à, telle la grosse empilant les pots de Häagen-Dazs en se morfondant dans sa solitude, pleurer devant ce live tellement il est beau.

Car oui, cette captation est très belle. Comme pour le premier live, je ne vais pas rentrer dans les détails de la prestation elle-même, pour ça allez plutôt lire le live report de beau gosse du collègue Prout. Ici que se soit les plans, le montage, l'étalonnage ou tous les autres trucs que je pourrais name-dropper pour faire style que j'ai du vocabulaire audiovisuel, sont parfaits ! Mais procédons dans l'ordre, à commencer par le cadre. Outre le fait que BABYMETAL joue sold-out dans une des plus célèbres salles d’Angleterre (qui a vu les enregistrements live de Machine Head, Gojira, Sepultura, Faith No More ou encore Rammstein) BABYMETAL dispose ici de quelques éléments de scène afin de rajouter une plus-value visuelle. Ainsi, la pyrotechnie, son escalier et ses ascenseurs présentent le mix parfait, donnant un live brut avec ce qu’il faut de mise en scène.

Sur le montage, on a droit à quelque chose de moins immersif que pour The Forum, mais on a droit à pas mal de truc bien cool, comme Yui qui balance d’intéressants regards caméra et ce plan-séquence sur la performance du kami band avant Catch Me If You Can. Cette façon de capter l'action et le fait que la caméra utilisée soit juste au-dessus du public donne un rendu proche du bootleg. Ce qui donne un coté assez sympa, car comme chaque membre du Kami band y donne tour à tour de son petit solo, on a l’impression d'être dans le public, observant les gestes du musicien qui doit être mis en valeur, sans qu'on ne ressente la moindre cassure dans le rythme. Bon, c’est surement dû au fait que tout le reste de l’équipe de cadreurs est partie pisser en même temps, mais j’ai trouvé l’effet cool.

Mais la cerise sur le gâteau tient en la présence du titre Road To Resistance à la fin du set, qui est dévoilé pour la toute première fois alors que tout le monde pensait le concert fini. Et même si on a forcément un peu de mal à se mettre dans la peau de ceux qui ont vécu ce moment, on imagine bien ce qui est passé par leur tête, un mélange entre l'envie de chialer devant la beauté de la chose, et celle de s'écrier « Hahaha ! Une exclu que les bridés n'auront pas » ! Dans tous les cas, on a ici un moment de bravoure avec lever de drapeaux, sing along et chevauchée de dragon.

Pour être honnête, je pensais que BABYMETAL allait balancer ici des captations lowcost, histoire de balancer une énième vidéo live et satisfaire de l'Européen, mais que nenni ! Le tout est de qualité AAA, du genre à se re-mater sans éprouver de lassitude. Sur ma chronique du Live at Budokan, j'avais mis la note de 10 avec, allez, un point de troll. Or ici, on a la même chose, mais avec tous les défauts du précédent DVD gommé (cette fois, on comprend les interludes quoi !), du coup-là, c'est un pur 10/10, sans troll, rien. Un DVD parfait qui entretient encore la légende BABYMETAL.

 

Set List The Forum le 07 juillet 2015

Babymetal Death
Iine!
Uki Uki ★ Midnight
Kami Band Performance
Akumu no Rondo
Onedari Dai Sakusen
Catch Me If You Can
Akatsuki
4no Uta
Megitsune
Doki Doki☆Morning
Gimme Chocolate!!

Headbanger!!
Ijime, Dame, Zettai

Set List 02 Academy Brixton le 8 novembre 2015:

Babymetal Death
Iine!
Uki Uki ★ Midnight
Kami Band Performance
Akumu no Rondo
4no Uta
Catch Me If You Can
Akatsuki
Onedari Dai Sakusen
Megitsune
Doki Doki☆Morning
Gimme Chocolate!!
Ijime, Dame, Zettai
       
Headbanger!!
Road of Resistance

 

 

Les autres chroniques

Album

févr. 2014 U-Zine

Babymetal

Babymetal

DVD

janv. 2015 Schifeul

Babymetal

Live At Budokan

Album

avr. 2016 Team Horns Up

Babymetal

Metal Resistance

DVD

nov. 2016 Schifeul

BABYMETAL

Live At Wembley