Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Silverstein

When Broken Is Easily Fixed

LabelVictory
styleEmo
formatAlbum
paysCanada
sortieseptembre 2004
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Silverstein est un jeune groupe de la scène émo nord américaine (ils viennent de l’Ontario). When Broken Is Easily Fixed est leur premier réel album. Ils avaient sorti deux EP auparavant en 2000 (Summer Stellar Gaze) et en 2002 (When The Shadows Beam) tous deux auto produits. Ils sont signés tout de suite après leur second EP chez Victory qui leur permet d’enregistrer leur premier album.

Leur album est très orienté émo limite émocore à certain moment mais il présente beaucoup de passage plus calme avec une guitare très rock. La voix de Shane Told, le chanteur, est magnifique passant des cris à un chant clair sans problème. La guitare est très souvent lourde mais Neil Brochard et Josh Bradford peuvent aussi bien joué des compositions plus difficiles ou encore plus mélodieuse. On prendra comme exemple « Red Light Pledge » qui est une chanson plus calme plus mélodieuse avec deux parties de guitares difficiles.

Les textes sont très émo. Je m’explique : les textes sont tristes et il ne faut pas avoir une dépressions pour écouter et comprendre ce genre de textes sinon les émotions pourront vous submerger. Ils sont plutôt négatifs et pessimistes parlant de peine, de rupture ( « Giving Up »). Ce qui se ressent dans l’album que l’on pourrait qualifier de triste. La voix de Shane aidant beaucoup, car elle est aigue. Mais l’album n’en reste pas moins très agréable à écouter. L’ajout de violons dans les ponts de chansons comme « Bleed No More » (le titre est assez significatif des textes du groupe sur la nostalgie d’un amour passé), « Hear Me Out » ou « Wish I Could Forget You » (où le violon est présent pendant toute la chanson) en rajoute encore à la tristesse omniprésente dans les compositions du groupe.

Certaines chansons ressemblent plus à du hardcore (enfin du hardcore gentil) comme « November » ou encore « Bleed No More » (en tout cas sa première partie). Ce genre de chanson me fait beaucoup penser au dernier As I Lay Dying, Frail World Collapse.

Le premier single de l’album est « Giving Up » dont la partie batterie est très agréable à écouter mais très dure et très technique. C’est un titre qui résume bien le genre du groupe. Un titre parlant de rupture, avec un morceau de guitare très beau puis d’un coup très lourd, une voix chantée puis criée. Bref une très bonne chanson.

Un album que j’ai vraiment beaucoup apprécié. A écouter.


1. Smashed Into Pieces
2. Red Light Pledge
3. Giving Up
4. November
5. Last Days Of Summer
6. Bleeds No More
7. Hear Me Out
8. The Weak And The Wounded
9. Wish I Can Forget You
10.When Broken Is Easily Fixed

Les autres chroniques