Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Poison the Well

You Come Before You

LabelAtlantic
styleEmocore
formatAlbum
paysUSA
sortieseptembre 2003
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Poison The Well est l'un des groupes qui m'a fait évoluer vers le metal... C'est donc avec une émotion toute particulière que j'ai écouté cet album... Surmédiatisés aux Etats-Unis, le groupe est encore peu connu en France malgré son précédent album "Tears From The Red", où le groupe avait amorcé un virage plus mélodique, sortie il y a deux ans chez Trustkill.

Fort d’une signature sur une major, Poison The Well, n’a rien changé à ses habitudes avec ce troisième opus (quatrième si on compte leur excellent premier EP), malgré les nombreux changements de line-up. Seul changement notoire qui frappe dès la première écoute, l’apparition d’un son bien crade tout au long de l’écoute, voulu par le groupe.

L’album attaque d’entrée avec le premier single du groupe Ghostchant, parfaitement représentatif du groupe. Les riffs sont bien lourds par moment agrémentés de la voix coreuse de Jeffrey enchaînés avec des passages aux chants clairs sur des passages lancinants, et enfin avec une batterie, assez en retrait mais qui assure à merveille la transition entre les deux états.
Le groupe a mûri et va droit au but, notamment au niveau des paroles qui sont bien plus directes – exit les métaphores : bienvenue dans la réalité ! -, mais aussi au niveau des compos comme le montre le morceau Loved One qui débute avec une intro des plus hardcores depuis le début du groupe, ou encore au niveau des parties mélodiques ou les passages au chant clair sont devenus très linéaires, contrairement aux précédents albums, ou le chant était constamment en évolution et ne tenait jamais une note plus de deux secondes.
Les mélodies sont aussi de plus en belle comme Meeting Again The First, typique d’un morceau d’emo, montant en puissance petit à petit avant d’exploser sur un partie hxc, mais retombant très vite dans un chant clair trop facile, avant de repartir sur les riffs d’intro…
PTW nous surprend aussi avec son morceau calme, ressemblant presque à une musique relaxante (malgré un sifflement assez désagréable incrusté dans l’intro) : The Opiniated Are So voire même comme sur Sounds Like The End Of The World.

Mais l’album n’a hélas pas que des qualités, on ne sent pas l’unité qu’il y avait dans les précédents albums, le groupe a essayé d’introduire trop d’élément nouveaux, s’essayant à de nouvelles sonorités comme sur le morceau « composé » : A) The View From Here Is… B) A Brick Wall. Cette trop grande diversité, donne un ton torturé et déstructuré que PTW n’avait pas avant et que je n’apprécie guère. Et il faut donc rajouter à ces défauts à cela un son crade ce qui rend l’album vraiment difficile d’écoute.

En clair, Poison The Well, nous pond peut-être ici son album le plus abouti en nous délivrant de superbes chansons comme Loved Ones ou Zombies Are Good For Health en allant beaucoup plus loin… Trop loin même, rendant l’album torturé avec des riffs comme sur le morceau The Realist. Cet album est à acheter pour les amateurs des genres, pour les autres… Rapatriez-vous plutôt sur les premiers albums de Poison The Well.

1. Ghostchant
2. Loved Ones
3. For a Bandaged Iris
4. Meeting Again for the First Time
5. The View from Here Is.../A Brick Wall
6. The Realist
7. Zombies Are Good for Your Health
8. The Opinionated Are So Opinionated
9. Apathy Is a Cold Body
10. Sounds Like the End of the World
11. Pleasant Bullet
12. Crystal Lake

Les autres chroniques