Chronique Retour

Album

09/12/14 - U-Zine

Poison the Well

Versions

LabelFerret Music
styleEmocore
formatAlbum
paysUSA
sortieavril 2007
La note de
U-Zine
6.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Ma culture musicale ne doit pas beaucoup à Rock Sound, mais je dois avouer que c’est grâce à ce mensuel que j’ai découvert les américains de Poison The Well à la sortie de leur Tear From The Red (2002). L’intensité du groupe, en partie dûe aux montées en puissance, et ses mélodies hargneuses avaient fait mouche. Et je n'étais pas le seul à avoir été bluffé par cet opus puisqu'il fut extrêmement bien reçu dans le milieu.

Après un court passage chez Atlantic Records, PTW est revenu dans une maison de disques plus intime mais aussi plus centrée sur leur style, Ferret Music. Le groupe devra relever le niveau d'un « You Come Before You » (2003) qui n’avait pas fait l’unanimité parmi les fans. Mais après quatre années d'absence et un line-up remanié, comment comparer l’incomparable ?

En effet, c’est un groupe totalement transformé qui nous revient. Si vous attendiez de cet opus la continuité de leur parcours musical, vous faites fausse route… Les membres ont évolué vers un style bien différent de ce qu’ils faisaient par le passé et qui risque d’en décevoir plus d’un.
L’ancienne formule du groupe était un mélange efficace entre hardcore mélodique et emo-core. Les principales forces du combo résidaient dans l’intensité de la musique, les montées en puissance et le chant Jeffrey Moreira, aussi bon dans les chants hurlés que clairs…

Mais le Poison The Well de « Versions » est résolument différent : l’intensité de la musique n’est plus du tout la même ! Les accélérations se font plus rares, la rage dans la voix de Jeffrey Moreira s’est atténuée, les riffs sont moins percutants et la musique s’est clairement adoucie dans l’ensemble. Vous voyez donc que l’on est loin de la formation qu’on a laissée en 2003. Les mélodies sont désormais bien plus sombres et d’autres influences viennent se greffer aux compositions (stoner, post-core, rock…). Etant auparavant un groupe à cheval entre hardcore mélodique et emo-core, PTW semble s’être rapproché du second que du premier.
Cependant, certains passages énervés le restent encore bien ("Breathing's For The Birds", "The Notches That Create Your Headboard") et ça fait plaisir de réentendre la voix de Jeffrey Moreira, même si les balades rock sont maintenant plus présentes ("Slow Good Morning"). « Versions » comporte encore beaucoup d’éléments typiques du groupe et la patte Poison The Well se fait quand même sentir tout au long de l'album...

Alors d’un point de vue personnel, je suis extrêmement déçu de la tournure qu’a prise Poison The Well. Ce groupe, qui était avant pour moi synonyme d’intensité et de puissance, a désormais un goût d’amertume et les titres n’arrivent pas à atteindre leur superbe d’antan. L’alternance calme/tempête est bien moins présente, les morceaux étant devenus, au même titre que la production, moins massifs. Adieu mes montées en puissance chéries… Même si l’entité PTW reste présente et que le groupe reste rock n’roll, les fans de la première heure risquent de ne pas trouver leur compte dans cet opus. Toutefois le groupe pourra sans problème se refaire une pléiade de fans avec cet album (tout de même) de qualité. Quoiqu’il en soit, on pouvait s’y attendre : quatre ans sans une sortie, les membres ont eu le temps de changer… Pas forcément comme on l'attendait !

1. Letter Thing
2. Breathing's For The Birds
3. Nagaina
4. The Notches That Create Your Headboard
5. Pleading Post
6. Slow Good Morning
7. Prematurito El Baby
8. Composer Meet Corpse
9. You Will Not Be Welcomed
10. Naive Monarch
11. Riverside
12. The First Day Of My Second Life

Les autres chroniques