Chronique Retour

Album

07/03/15 - S.A.D.E

Bleeding Eyes

Gammy

LabelGo Down Records
styleDoom psychédélique
formatAlbum
paysItalie
sortiedécembre 2014
La note de
S.A.D.E
8/10


S.A.D.E

Chroniqueur doom, black, postcore, stoner, death, indus, expérimental et avant-garde. Podcast : Apocalypse

De l'autre côté des Alpes, les choses bougent dans le rayon des musiques lourdes et ce depuis maintenant une bonne décennie. Avec comme locomotive Ufomammut, la scène doomisante italienne est en expansion et chaque année de véritables pépites traversent la frontière jusque chez nous. Bleeding Eyes fait partie de cette vague. Officiant depuis 2002 dans un registre plutôt psychédélique, Gammy est leur cinquième album.

Un larsen planant surimprimé d'une ligne de guitare toute en délicatesse débute l'album, La Chiave (La Clé en italien) ouvre une salle enfumée que l'on a envie d'explorer sans attendre. Et quand le son bien gras de la guitare délivre les premiers accords de Amaro Tez (O.O.D.), on sent que les muscles de la nuque vont être réquisitionnés pour un moment. Bleeding Eyes propose un doom à l'arrière-goût de stoner (ce son vaguement sudiste donne un délicieux effet désertique) dont l'efficacité est immédiate. La batterie donne dans le tempo bien pesant, la frappe est lourde pendant que la basse arrondit l'ensemble pour un rendu tout en volume.  

Elément intéressant, les paroles alternent entre l'anglais et l'italien et offrent une diversité surprenante dans le chant. L'approche des phrasés par Simone Tesser s'en retrouve radicalement différente selon la langue du morceau : chant assez classique dans les morceaux en anglais tandis qu'il prend des allures de harangues coléreuses lorsque les paroles sont en italien (la différence est flagrante sur le dyptique Amora Tez (O.O.D.)/Kevin's Space). Et la voix du sieur est impeccable dans les deux cas, rocailleuse à souhait.

Au-delà de l'efficacité incontestable des passages entraînants dont regorge l'album, Bleeding Eyes sait également poser des ambiances aérées ou planantes lorsqu'il le faut et dans une juste mesure. A ce titre le morceau Lacrime Fiume Sangue Dolore avec son intro sous-tendue par un clavier Floydien est parlant. On retrouve d'ailleurs un préposé aux effets dans le groupe qui amène une profondeur et un habillage tantôt très celestes (Full-Fledged) tantôt plus menaçants (l'outro bruitiste de Gammy) mais justes tout au long de l'album. Niveau influence, le spectre est large, du doom originel inspiré par le grand Sabbath (A Fistful Of Dynamite) aux éléments plus modernes (la puissance de Demon Haze ou l'agitation de Keep Calm And Fail).

La production est impeccablement équilibrée. La puissance est là quand il le faut, à grand renfort de basse ronflante et de guitares épaisses, mais les passages plus psychédéliques sont également bien rendus. Et quand, comme sur Ama-Rosa, les deux cohabitent sur la même séquence, le mix permet d'apprécier aussi bien la déferlante d'accords que les nappes discrètes qui enrobent la piste d'une luminosité fugace, jusqu'au très beau passage où les nappes passent sur le devant du mix, tirant le morceau vers de nouvelles sphères.

Gammy est un album de très bonne facture, combinant lourdeur et psychédélisme sans faire de redite des nombreuses choses qui sortent dans la même veine actuellement. Travaillé, varié et bien construit, ce cinquième album de Bleeding Eyes est une des bonnes sorties de 2014. A s'écouter en attendant le prochain Ufomammut !

Tracklist de Gammy :

01.La Chiave
02.Amaro Tez (O.O.D.)
03.Kevin's Space
04.A Fistful Dynamite
05.Lacrime Fiume Sangue Dolore
06.Full Fledged
07.Demon Haze
08.Ama-Rosa
09.Keep Calm And Fail
10.Gammy

Les autres chroniques

Album

juil. 2020 S.A.D.E

Bleeding Eyes

Golgotha