Chronique Retour

Album

19/01/15 - U-Zine

Prognathe

Revelation Flesh

LabelPeccata Mundi Recors
styleExtreme
formatAlbum
paysFrance
sortiedécembre 2014
La note de
U-Zine
7.5/10


U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Prognathe, c'est déjà un album éponyme sorti en 2013. C'est aussi un groupe de grind (et plus, puisque affinités) à tendance simiesque. Et c'est maintenant un deuxième album rugueux qui arrache les gencives.

Le premier contact est tout en brutalité, grosse déferlante de saturation aiguisée et bien dense, soutenue par une rythmique assez perturbée. Once Upon A Curse ouvre la danse dans une ambiance crust bien sale, le genre de saloperies qui suinte la colère sourde et absolument pas contrôlée. Les deux français balancent une musique terriblement agressive qui pourrait s'apparenter à une mutation d'Anaal Nathrahk en moins indus, saupoudré d'une dose de crust pour être sûr que rien ne survive. Follow The Trackenchaîne ensuite sur un tempo plus lent, les guitares crachent des accords tout dégeux pendant que Lundi Galilao et Victor Bestiole vomissent des hurlements primitifs du fond de leur caverne. 

Avec ces deux premiers morceaux on a un aperçu de ce qui nous attend : un condensé de hargne. Mais si au premier abord l'album semble assez direct et sans trop de surprise, les écoutes suivantes révèlent tout un tas de choses cachées sous cet entassement de riffs nerveux. D'abord, le groupe prend soin d'aller chercher dans tous les domaines de l'extrême pour produire un patchwork de brutalité : tantôt franchement grind (Twinkle, Twinkle Burning MammothFalling Embers), parfois plus death (The Old Man Said), de temps en temps dans un esprit black (.) (oui, c'est le nom d'un morceau, .), Prognathe brouille les frontières des genres pour aller chercher l'essence de la violence dans chaque passage. 

Le groupe est un duo, ce qui implique, comme souvent dans ce cas là, une boîte à rythme. Cela dérangera certains, mais honnêtement l'engin est bien programmé et le rendu est plutôt convaincant et efficace. Côté cordes, c'est abrasif au possible, on sent bien les silex mal aiguisés qui viennent vous trépaner les tympans avec des gestes maladroits et imprécis pour un résultat encore plus sanglant. Et au milieu de ce merdier paléolithique, s'ajoutent parfois des samples ultra saturées, juste histoire de vous malaxer un peu plus la tronche à coup de gourdins vite dégrossis. 

Voilà, vous savez en gros à quoi vous avez à faire avec Prognathe. Du metal extrême qui réjouira les plus velus d'entre vous, le tout emballé dans un concept plutôt poussé autour de nos ancêtres à mâchoires proéminentes que l'on suit dans leur vie de tous les jours, à la chasse comme à la guerre.

1. Once Upon A Curse
2. Follow The Tracks
3. Twinkle, Twinkle Burning Mammoth
4. Revelation Flesh
5. The Old Man Said
6. Falling Embers
7. .
8. Under The Grey Shrines
9. Get Even In Massacre
10. Grunt To The Hills
11. Seven Men

Les autres chroniques

Album

mai 2017 Pamalach

Prognathe

We're Sane