Live reports Retour
dimanche 23 novembre 2014 - U-Zine

Infest + Unsu + Trepan Dead

Le Biplan - Lille

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

On est dimanche et quoi de mieux pour conclure un week-end reposant qu'un bon concert de grind, avant de reprendre la routine chiante de la semaine ? Donc direction le Biplan pour aller voir Infest, qui fait étape à Lille lors de leur tournée européenne au lendemain de leur passage au Grind here Right now fest. Pour les accompagner ce soir, on a le droit à rien de moins que le top de la scène grind du Nord avec Trepan Dead et UNSU, ces derniers profitant de cette date pour faire la release party de leur premier album K.I.A.Ï , disponible ce soir un mois avant sa sortie officielle.

A première vue, pas mal de monde a besoin de se défouler un peu avant le retour au taff car on est nombreux pour un dimanche soir, dont beaucoup qui se connaissent déjà. Chose intéressante car c'est toujours mieux de se foutre sur la gueule sur du grind quand c'est entre potes ! Mention spéciale à Vinzzz qui nous fait le plaisir de venir montrer sa sale gueule en tapant l'aller-retour depuis putain de Perpignan, la voilà la rage Grind' !

C'est Trepan'Dead qui ouvre les hostilités et pas besoin d’échauffement, dès les premières notes ça pète tant sur scène que dans le pit ! Même s’ il y a un peu moins de monde que la semaine dernière à Bruxelles, ce soir à Lille il y a plus de fureur ! Ainsi, ça se fout allègrement sur la gueule dans la fureur tout en n'oubliant pas de faire slammer ce bon Chris qui forme toujours un duo vocal ultra efficace avec Boub . Les 30 minutes de pur grind passent comme un flèche, trop vite d'ailleurs puisqu'on réclame encore du rhab. Ce que le groupe exécute par un morceau pas encore connu du bassiste, celui-ci étant encore tout fraîchement arrivé, « c'est pas grave, tu lâches ta basse et tu vas danser ! » Et le dernier coup de rein du concert de Trepan se fait donc avec leur bassiste qui vient faire le cake avec nous.

Le niveau de violence reste haut avec Unsu, qui en plus de jouer ses tueries grind habituelles, dont le culte Cut Throat With My Ass où Chris de Trepan Dead viendra lui aussi pousser la gueulante ; nous balance aussi une salve de nouveaux titres. Et on vu de la gueule de ceux ci, ce K.I.A.Ï va être une tuerie assez épaisse ! Les musiciens sont au taquet, menés par un Dam surexcité et un Micky au faciès agressif, comme si ce soir il avait une dent contre chacun de nous (hohoho) ! Bref, du Unsu comme d'habitude en mode claque dans la gueule et on ne s'en lasse pas !

L'heure avancée en cette soirée dominicale donne malheureusement un pit moins fourni pour Infest, mais qui ne baisse absolument pas en intensité, bien au contraire ! D'ailleurs, on atteint rapidement un point de non retour où certaines personnes du public, voire des groupes précédents, s'amusent à passer à quatre pattes entres les jambes des musiciens pendant que ceux-ci se démènent à nous démonter la gueule à coups de morceaux directs et incisifs. Pour tout dire je découvre le groupe ce soir et c'est une excellente découverte, groupe communicatif qui envoie ses morceaux façon coup d'baïonnette dans l'bide à qui mieux-mieux, que demander de plus ? En revanche, les précédents groupes de la soirée, de par un passif de concerts en commun, les connaissent très bien, ce qui donne un bon coté familial dans la brutalité à la soirée et sera une des clés de sa réussite. On aura même droit à un Kamehameha hurlé par le chanteur d'infest et celui d'Unsu, front contre front ! A se demander si on est pas à un concert de ROTN haha.

Infest conclut parfaitement ce Grind or Die parfaitement réussi !Ceux qui se demandent c'est quoi la « grindcore familly », il fallait venir à ce concert ! Des potes dans le pit, des groupes qui se connaissent tous, pour une osmose parfaite entre les deux entités afin de nous foutre à la gueule un des meilleurs concert de 2014, et ouais bôtèrd !