Live reports Retour
vendredi 9 mai 2014 - U-Zine

Colossus + Bliss Of Flesh + Temnein + Hast

Le Biplan - Lille

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

L’association Nao noise organise ce week end, du 09 et 10 mai, un mini fest au biplan, l’occasion de me pointer sur cette première journée placée sous le signe du metal extrême, alors que le lendemain est plus orienté Stoner, avec Hast, Temnein, Colossus et le retour sur scène de Bliss Of Flesh.

Hast ouvre donc les hostilités avec son mélange de black metal et de passages plus énervés voire rock’n’roll servant de toile de fond à un chant qui lorgne parfois vers le hardcore avec toujours cette débauche d’énergie du chanteur qui arpente la scène en large et en travers, n’hésitant pas à se mêler au public, tandis que les musiciens passent aisément d’un style à l’autre, avec en point culminant du concert, le fameux featuring avec le chanteur de Human Jail ! Holy shit ! Hast montre encore une fois qu’il est une des valeurs montantes de la scène Lilloise qui commence à manquer de groupes phares, s’ ils continuent dans cette voie, ils pourront aisément s’y faire une bonne place.

Temnein, seul groupe de la soirée non originaire de la région, prend la relève avec son Thrash metal fortement inspiré de formation tel que Nevermore ou encore Machine Head sur leur période récente, qui fait la part belle aux solos de guitares avec quelques duels bien inspirés et un chant qui lui lorgne plus du côté du death. Parlons en justement du chanteur, car même si il nous offre un loof bien à l’ancienne (T-shirt camouflage et militaire en cuir à spikes, Udo Dirkschneider style !) niveau charisme ça pète pas la gloire : carrément statique et donnant l’impression de pas trop savoir quoi dire les morceaux. D’autant plus dommageable qu’il n’y a rien à redire sur la prestation vocale, hormis peut-être le passage en chant clair sur le dernier morceau, qui je trouve casse un peu la dynamique du concert… Intéressante découverte à approfondir sur album.

Changement radical d’ambiance, on sort le cuir et les chaînes, les blackdeath metalleux de Bliss Of Flesh débarquent et ils vont livrer un concert sans concession ! Principale raison de ma présence ce soir, les Calaisiens viennent ce soir afin de défendre leur dernier album Beati Pauperes Spiritu qui est sorti en fin d’année dernière. Soutenu par des musiciens au taquet alternant passages ultra brutaux à d’autres plus malsains, Necurat vomit sa haine sur l’assemblé ou la déclame à la manière de Ghaal devant les fans présents. Première date après un an sans concert et avant leur reprise régulière, Bliss Of Flesh prouve ici, en enchainent ses hymnes sales, qu’il n’a rien perdu de sa capacité à retranscrire sur scène une ambiance puant le vice !

On termine enfin sur Colossus, valeur montante qui se sont fait un nom depuis pas mal de temps dans le death technique régional et qui va donner un énorme concert ce soir malgré l’heure tardive, en particulier de par ses deux chanteurs qui n’hésitent pas à mouiller le maillot, l’un d’eux allant jusqu’à taquiner le public en hurlant les paroles front contre front à chaque drôle qui lui tombe sous la main. Derrière, ça envoie aussi bien le steak, tant sur les solos et autres parties techniques que sur les passages bien brutaux, chacune des phases faisant remuer les courageux encore présents. Très bon concert des gars (et de la fille) de Nœuds-Les-Mines qui montre qu’ils n’ont pas usurpé leur statut et qui risquent d’aller remuer quelques boules au metal corner la veille du hellfest !