Live reports Retour
lundi 28 avril 2014

Gorguts + Misery Index + Eryn Non Dae

La Dynamo - Toulouse

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Quoi de plus beau que de voir deux des plus prolifiques associations toulousaines s’associer pour vous proposer une affiche en co-prod ? Alors que moins d’une semaine avant cette date, SPM organisait Trollfest au Connexion le même soir où Noiser organisait Norma Jean à la Dynamo ! Et alors que l’un nous a offert un mois d’avril de folie avec Napalm Death ou avec Amenra, l’autre commence déjà à annoncer d’énormes dates pour la rentrée (Accept, Cannibal Corpse, ou le plateau Kreator / Arch Enemy). Et c’est donc avec une belle affiche death que l’on se retrouve ce soir, les locaux d’Eryn Non Dae ouvrant pour Misery Index et les légendaires Gorguts.

ERYN NON DAE

Comme souvent lorsque Noiser organise, la première partie est locale. Cette fois-ci nous retrouvons un groupe qui fêtera l’an prochain les 10 ans de leur première sortie : Eryn Non Dae. Le groupe nous avait régalé en 2012 avec la sortie de Meliora chez M&O Music, nous les retrouvons donc avec plaisir sur scène. Leur prestation est à la hauteur de leur musique, dans le même état d’esprit : introspective. Parfois lancinant, parfois débridée. Parfois calme, parfois complétement incontrôlable. Parfois aérienne, mais toujours inspirée. Il est dur de mettre une étiquette sur le style tant le groupe sonne comme un ovni.

Sur scène, les 5 membres se tiennent les yeux fermés, dans un monde à part : dans leur monde. Ils savourent chaque instant, et invitent implicitement le public à venir les rejoindre dans leur univers. Pour ceux qui accrochent, le voyage vaut le coup et on retombe dans ses baskets totalement lessivé tant le groupe peut vous porter loin. En ce qui me concerne, toujours autant de mal à accrocher à des genres aussi hybrides, mais le public a majoritairement apprécié, c’est l’important !! Une référence sur Toulouse.

MISERY INDEX

Misery Index, dans un genre bien plus direct nous offre depuis 2011 un death metal ultra rentre-dedans au bon gout de grindcore. Avec un 5ème album The Killing Gods à venir le 23 mai via Season of Mist, le groupe a donc du nouveau matériel qu’il avait visiblement hâte de livrer sur scène. C’est chose faite, avec classe et humilité. On est loin du show tout chiant et mou que le groupe avait offert au Motocultor 2012, puisque la proximité aidant, Jason Netherton et sa bande vont tout simplement brutaliser Toulouse.

Et, à peine le groupe sur scène, on se rend vite compte que le batteur est une véritable machine. Et pour cause, derrière les fûts se cache Adamn Jarvis, qui est notoirement connu pour jouer dans Pig Destroyer et qui assure les lives de Hate Eternal. Loin d’être un débutant donc, et pour preuve, le bougre alternera blast et passage mid-tempo avec une aisance impressionnante. Jason et Mark Kloeppel se partagent le chant, avec une belle complicité, les deux ayant d’ailleurs le même timbre de voix, il est parfois difficile de les différencier mais assurent une belle homogénéité vocale. On retiendra surtout le titre Sleeping The Giants ou Manufacturing Greed, véritable petite pépite de brutalité, offerte au public qui se régale tout en entretenant l’activité dans le pit.

GORGUTS

Troisième groupe, et troisième genre dans le death metal. Gorguts, légendaire groupe québécois fête cette année ses 25 ans d’existence. Et pourtant ces 25 années n’ont pas été toutes roses pour Luc Lemay (Lynda n’est pas sa femme … comprenne qui pourra), seul maître à bord, puisque le groupe a connu un split en 2005 et une reformation en 2008. C’est donc avec toutes ses tripes que Luc et sa bande ont accouché en 2013 de Colored Sands en 2013, après 12 ans de silence. C’était donc un petit événement en soi d’avoir un tel groupe, avec une carrière si insolite, à Toulouse.

Après le death metal ultra speed de Misery Index, Gorguts parait presque un peu fade, mais c’est comme le vin, il faut savoir prendre le temps de l’apprécier et se laisser envahir par les saveurs. Et, un peu à l’image de E.N.D, Gorguts tape dans le metal avant-gardiste, mêlant çà et là quelques touches et nuances à un death métal souvent aérien. C’est tout en humilité que Luc Lemay mène sa bande, le vocaliste étant cependant assez avare en parole pour le public.

Une fois encore on notera la machine derrière la batterie, cette fois ci il s’agit de Patrice Hamelin (Quo Vadis, Beneath the Massacre, …), encore un bon qui sait frapper fort et juste. Gorguts nous offrira donc une belle heure de sa musique si spécifique. Impossible à nouveau pour moi de rentrer dedans, mais au vu du public je semble être l’un des seuls tant tout le monde semble envoûté, savourant chaque note ! On notera par ailleurs que la setlist tourne essentiellement (7 titres sur 10) autour de l’album Colored Sands. Un bon cru !

Le Toit du Monde
An Ocean of Wisdom
Forgotten Arrows
Colored Sands
Enemies of Compassion
Ember's Voice
Reduced to Silence
The Carnal State
Orphans of Sickness
Obscura

Merci à Noiser et SPM. On se retrouve avec le premier le 8 mai à la Dynamo pour Terror (on espère que comme sur Walls Of Jericho il pleuvra de la sueur du plafond), et pour les seconds, on attendra le 16 juin pour The Black Dahlia Murder au Connexion. Enjoy !