Live reports Retour
jeudi 21 novembre 2013 - U-Zine

Wednesday 13 + Sister + The Defiled

Ninkasi Kao - Lyon

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Quand j’étais en 4ème et que je commençais à bien découvrir la voie du rock’n’roll, j’ai forcément emprunté le sentier de l’Horror Punk. Murderdolls et Wednesday 13 ont toujours fait partie des mes petits coups de cœur, et si j’avais su qu’un jour je verrais ce personnage haut en couleur (si je puis dire) sur scène, je ne l’aurais pas cru. Et pourtant, en Novembre 2013 l’occasion s’est présentée sur la scène du Ninkasi Kao de Lyon, grâce à Eldorado : Wednesday 13 était de passage en France ! Pour l’occasion, The Defiled (UK) et Sister (Suède) ouvraient le show.

Et quel show. Du début à la fin de la soirée, on était plongé dans une ambiance très sombre, digne des premiers films d’horreur. Pour l’ouverture, je découvrai The Defiled. Leur look aux aspects black-&-white-Glam se distingue de leur style musical, qui lui se rapproche nettement d’un Metal un peu plus extrême, moins ma tasse de thé donc. Ceci dit, j’ai beaucoup apprécié leur performance car le groupe dégageait beaucoup d’énergie, on sentait chez eux l’envie de gagner un public qui ne les connaissait probablement que trop peu et une forte sympathie derrière leurs looks intimidant.

En parlant de look intimidant… Qui voilà quelques minutes plus tard ? Rien de moins que Sister, groupe Suédois de "Heavy and Energetic Punk/Metal" qui commence maintenant à avoir acquis une belle renommée. Je les voyais pour la première fois sur scène, j’étais alors très impatiente de voir ce que ce groupe tant populaire auprès de mes potes pouvait bien donner en live. Inutile de laisser durer un quelconque suspens, les Sister ont été à la hauteur de mes espérances, même plus. En quelques fractions de secondes, le groupe a investi la scène, notamment Jamie (chant) qui a hypnotisé la foule avec sa chevelure et sa gestuelle. On sentait vraiment un grand plaisir émaner du public, à revoir ou à découvrir ce groupe qui a tout donné lors de leur passage. "Malheureusement", à peine au bout de 30mn de set, les voilà déjà repartis pour céder la place au maître de la soirée : Wednesday 13.

L’ambiance « film d’horreur » arrive maintenant à son comble : après une intro aux sons inquiétants (et on ne peut plus éloquente pour un tel concert), Wednesday 13 débarque sur scène et débute le set avec I Want U Dead, un grand classique ! Le public a immédiatement été transporté dans le monde de ce personnage étrangement charismatique. Pour ma part, j’ai ressenti une sacrée pointe de nostalgie et me suis revue dans la chambre de mes 14 ans, entourée de mes posters de Good Charlotte, the Offspring… et Wednesday 13, of course ! Une fois que la claque du temps qui défile a été passée, je me suis moi aussi laissée emporter chez Joseph Poole… (Wednesday pour les intimes). Les titres se sont enchaînés à une vitesse folle, à peine étaient-il terminés qu’on en voulait encore. Quand je parlais de l’hypnose provoquée par les Sister, ce n’était presque rien comparé au jeu de scène de Wednesday et de sa horde de musiciens. Lui aussi faisait chavirer tout le monde avec ses superbes cheveux lisses et sombres, aussi entendait-on une multitude de "Wednesday! Wednesday!" scandée par la foule entre les morceaux, ou avant le rappel. D’ailleurs, tous les 4 ou 5 titres, un petit sample horrifique retentissait, histoire de garder la foule dans cette ambiance Horror Punk, comme une piqûre de rappel. Le second degré fut lui aussi au rendez-vous, lorsque par exemple Wednesday dégaina une magnifique mitrailleuse en plastique pour illustrer le pêchu R.A.M.B.O.. Ce dernier avait vraiment l’air ravi d’être sur scène, devant un public vraiment heureux de voir un show aussi explosif de la part de leur idole.
Avant de dire définitivement au revoir aux fans Lyonnais, les Wednesday 13 sont revenus sur la scène pour un rappel hautement surpuissant : Bloodsucker, I Love to Say Fuck et (last but not least) Bad Things ! Quoi de mieux pour clôturer la soirée ?

C’est donc sur ce final remarquable que le concert s’est terminé. Une fois les lumières rallumées et les roadies prêts à délester la scène des amplis, décors et autres projecteurs, j’ai pu constater avec plaisir que les membres de The Defiled et de Sister n’ont pas hésité à descendre dans la fosse pour saluer leur public et échanger quelques mots avec eux. Photos et autographes en poche, les fans semblaient ravis de cette soirée.
Wednesday 13, Sister et The Defiled semblent avoir conquis les Lyonnais, et les Lyonnais semblent avoir conquis le trio de shock.
En tout cas, moi je dis oui à l’Horror Punk et surtout, je dis oui aux orga telles qu’Eldorado qui se démènent pour nous offrir de tels moments !

Setlist de Wednesday 13 :
I Want U Dead
Till Death Do Us Party
Scream Baby Scream
Home Sweet Homicide
Get Your Grave On
Cremated
The Ghost of Vincent Price
Death Mask
Ghost Stories
Dixie Dead
R.A.M.B.O.
167666
Hail Ming
We All Die
I Walked With a Zombie
Bloodsucker
I Love to Say Fuck
Bad Things