Live reports Retour
mercredi 29 janvier 2014

Suicidal Angels + Fueled By Fire + Lost Society + Exarsis

Le Ferrailleur - Nantes

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

EXARSIS

Arrivés un peu en retard, je rentre rapidement dans la salle pour découvrir les jeunes grecs d’Exarsis … Je ne tiendrais pas deux morceaux d’un thrash metal basique au possible, joyeux et non-énergique, le tout supplanté par une voix véritablement insupportable. Je suis un immense fan de Heavy Metal, les voix aigues ne me gênent donc absolument pas, mais là non, pas possible …

Setlist :

Annihilation
Surveillance Society
Toxic Terror
Addicting Life Waste
Dying Earth
Suicide Disorder
Under Destruction

LOST SOCIETY

Autant le dire dès maintenant, ce n’est pas du tout mon truc en studio. Pourtant, même si ça ne passera pas musicalement non plus en live, l’attitude et l’énergie de ces minots finlandais vont me forcer à écrire ces quelques lignes, car même si c’est du vu et revu, ils le méritent. Ayant à peine la vingtaine, je peux vous assurer qu’ils ont déjà un sacré niveau, en premier lieu le guitariste-chanteur, impressionnant de technique qui n’arrête pas de sauter partout. Musicalement je l’ai dit, ça ne passe pas, d’autant plus que leur revival thrash est d’autant plus « joyeux », mais le quatuor à l’air tellement heureux d’être là et de jouer ses propres morceaux en live qu’on peut au moins leur accorder ça, et même quand la guitare du chanteur le lâche pour les deux derniers morceaux, les obligeant à terminer le set à une seule guitare. Je sais que ce groupe fait le buzz en ce moment dans le monde du revival thrash, musicalement je ne comprend pas, mais je leur souhaite une bonne continuation en tout cas.

Setlist :

N.W.L.
E.A.G.
KILL (Those Who Oppose Me)
Fast Loud Death
Toxic Avenger
Braindead Metalhead
Diary of a Thrashman
Trash All Over You
Fatal Anoxia
Piss Out My Ass

FUELED BY FIRE

C’était clairement pour eux que j’étais venu ce soir. Ayant déjà vu les plus mexicains des Américains deux fois en live, je savais pertinemment que ça le ferait cette fois encore. N’ayant pas jeté une oreille sur le dernier album (le thrash revival en studio, ce n’est clairement pas pour moi), je découvrais les nouveaux morceaux sur scène. Il est clair qu’ils sont moins marquants que ceux du premier opus, Spread the Fire, une petite tuerie en son genre, il faut l’avouer. La setlist étant donc logiquement basé sur Trapped in Perdition, je découvre la majorité des morceaux qui passent bien l’épreuve du live. Cependant, les temps forts du show sont clairement les titres des deux premiers albums, avec l’inévitable Thrash is Back et l’habituel Eye of the Daemon issu du second opus pour clôturer le show. Statiques au possible, moins bavard qu’à l’accoutumée (ils ne demanderont même pas de weed pour une fois ahah), le quatuor parvient tout de même à faire revivre les grandes heures du Thrash Metal. Les influences sont clairement décelables, Exodus en première ligne mais ce n’est pas grave, ce n’est le but de ce genre de formations d’innover, surtout quand ils le font aussi bien que Fueled By Fire. Et je ne serais visiblement pas le seul à penser que ce fut le moment fort de la soirée. En effet, ce sera pendant ce show que la fosse se transformera en un véritable pit, laissant la grande majorité des gens sur les rotules pour accueillir les grecs de Suicidal Angels, tête d’affiche de la soirée sur le flyer mais pas sur scène, loin de là …

Setlist :

Catastrophe
Unidentified Remains
Forsaken Deity
Striking Death
Pharmaceutical Extermination
Symbolic Slaying
Thrash Is Back
Obliteration
Rising From Beneath
Defaced Mortality
Eye Of The Demon

SUICIDAL ANGELS

Je serais assez bref sur ce concert, m’étant littéralement ennuyé durant la totalité du set. J’avais pourtant apprécié les deux premières fois où j’avais vu le quatuor (Neurotic Deathfest & Extreme Fest) alors qu’encore une fois, la musique des grecs ne passent absolument pas chez moi en studio. La faute peut-être à un dernier opus (là encore je découvre sur scène) véritablement mou et chiant, inutile de peser ses mots ici … Ajoutons à cela le fait que les musiciens semblent totalement blasés. J’ignore si il s’est passé quelque chose dans les loges ou si le fait que le public, moins nombreux et fatigué après la déferlante Fueled By Fire, les déçoivent, mais ça fait peine à voir. La setlist alternera donc entre de nombreux morceaux du dernier album et les quelques classiques des précédents albums (Bleeding Holocaust ou Apokathilosis par exemple). Il aura fallu du temps pour que le public se mette à bouger, (un comble pour un concert de revival thrash) mais ça finira par se remuer ici ou là. Pour ma part je quitterais la salle avant, inutile de rester à somnoler pour rien …

Setlist :
Marching over Blood
Bloodbath
Bleeding Holocaust
Seed of Evil
Divide and Conquer
Reborn In Violence
Control the Twisted Mind
In the Grave
Terror is my Scream
Beggar of Scorn
Pit of Snakes

Rappel :
Chaos (The Curse Is Burning Inside)
Moshing Crew
Apokathilosis

Pour résumer, cette soirée aura été l’occasion de me prouver une chose que je savais déjà, le revival thrash n’est plus du tout pour moi, et ce même si Fueled By Fire m’a botté les fesses encore une fois. Elle aura par contre confirmer l’engouement de la populace pour ce style même si je dois avouer que j’attendais encore plus de monde pour cette date. Merci tout de même à Garmonbozia pour la soirée et pour l’accréditation !