Live reports Retour
jeudi 3 mai 2012

Rescue Rangers + Karma To Burn + Jucifer

Le Saint des Seins - Toulouse

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Trop de politique tue la politique. L’overdose de quelque chose pousse au dégout, tout simplement, et c’est pour échapper aux multiples statuts politico-relou du tout Facebook que je me réfugie sur un éditeur de texte pour vous raconter ce moment hors du temps que fut le concert de Karma To Burn et Jucifer. En ce jeudi 3 mai, c’est aussi pour échapper à la politique que j’ai passé ma soirée au Saint des Seins. Effectivement, le meeting de François Hollande se tenait alors sur la Place du Capitole, à une rue seulement de la Place St Pierre qui sonnera ce soir-là au son du stoner.

Dire que cette soirée aurai pu être délicate est un doux euphémisme. A la base, l’orga Unholy Dawn avait prévu de faire jouer Jucifer d’un côté alors que Noiser avait annoncé Karma To Burn de l’autre. Heureusement, les associations toulousaines communiquent toujours beaucoup entre elles et l’on voit depuis quelques temps des affiches en co-production entre différentes organisations. Ce soir, c’est donc une triple alliance Unholy Dawn / Noiser / Toulouse Hardcore Show. Ce genre d’initiative est à saluer, pour permettre au public de chaque asso à aller vers les autres, permettant aussi d’éviter l’éparpillement de ce même public. Continuez avec cette mentalité, c’est essentiel !

RESCUE RANGERS

Venus tout droit de Marseille, Rescue Rangers a donc à charge d’ouvrir les hostilités ce soir et c’est devant une foule assez mince que le groupe entrera sur scène. Fort heureusement pour eux, attirés par le bruit, les amateurs de gros sons quitteront rapidement la terrasse pour l’intérieur du bar ! Les Rescue Rangers nous proposent donc un stoner metal dopé aux hormones avec d’un coté, un guitariste chanteur avec une voix tirant fortement sur le grunge, un bassiste totalement en transe et un batteur légèrement en retrait. Le son est gras, massif, lourd et chaque coup de cymbale apparait comme une droite dans la gueule. Le tout sonne old school avec certaines rythmiques venues des 70’s. Les lumières bleutés et les fumigènes finirons par donner un coté irréel à la scène !!
 

KARMA TO BURN

Je dois reconnaitre avec honte que Karma To Burn, c’est un groupe qui était à l’affiche de pas mal de festival ou je suis allé, mais aussi un groupe que je n’ai jamais réellement pris le temps d’écouter ou d’aller voir. Et je me suis rendu compte ce soir que j’étais passé à côté de quelque chose … Karma To Burn, outre le mur de son qu’ils ont pu avoir, c’était juste l’un des meilleurs concerts que j’ai pu voir au Saint des Seins depuis Red Fang. Le public n’a d’ailleurs pas eu besoin d’être solicité pour headbanger. Le constat était sans appel : Karma To Burn, malgré un set de 45 minutes a marqué des points. Outre un guitariste impliqué, c’est surtout le bassiste que l’on retiendra, avec un sourire accroché aux lèvres, faisant des signes au public, et ne cachant pas sa joie !! GRAND !!

JUCIFER

Après deux groupes de stoner, j’avais pensé (et encore une fois, c’est la conséquence de mon inculture et de la non-écoute préalable de certains groupes avant les concerts) que Jucifer officiait également dans le genre. Nenni mon bon, nous avons ici affaire à un duo guitare/batterie tournant plus autour du drone sludge/doom punkisant. De mon point de vue, et cela n’engage que moi, je me suis royalement fait chier pendant leur set, l’ambiance me semblant retomber comme un soufflet après le set dantesque de Karma To Burn. Leur musique, outre le coté conceptuel ne m’a pas atteint. D’autres m’expliquerons que tout est dans les vibrations, même en faisant un effort, je n’y arrive pas. On regrettera par ailleurs le son très brouillon (avec un chant purement inaudible sur le premier tiers du set) malgré un aspect scénique impressionnant. A ce titre, je garderai en mémoire l’ouverture d’une canette de bière à coup de baguette de batterie !! Mais musicalement … je passe.

Merci donc à Unholy Dawn / Noiser / Toulouse Hardcore Show pour la soirée !!