Live reports Retour
dimanche 19 février 2012 - U-Zine

Krisiun + Malevolent Creation + Vital Remains + Karnak + Erebos

John Lennon - Limoges

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

En ce Dimanche 19 Février, la salle de concert John Lennon de Limoges se transforme en antre du Death. C'est en effet toute une tripotée de joyeux lurons qui vont cracher des riffs bien bourrins de ce genre musical : Krisiun, Malevolent Creation, Vital Remains, Karnak et Erebos. Sur l'affiche on pouvait également lire Truth Corroded, mais ces derniers ont du annuler à la dernière minute.

J'arrive devant la salle, en avance, mais de toute évidence en retard. La soirée a en effet commencé une heure avant l'horaire indiqué sur les flyers de la salle. 18h30 au lieu de 19h30. Malin. Allez hop, on passe les vigiles, et on entre.

EREBOS

Le John Lennon est une très bonne salle de concert. Le genre de salle bien intimiste, où les shows de HardCore ou de Punk prennent toute leur dimension. Malheureusement, à mon arrivée, la salle n'est pas pleine, loin de là. Les mecs qui se produisent, Erebos, ne sont pas loin de se prendre un four. Quoi qu'il en soit, le groupe offre un Death sympa, avec une bonne énergie (sauf le batteur qui tirait la tronche. Mauvais riz cantonnais ?). Les riffs sont lourds et bien rentre-dedans. C'est assez carré, et il n'y a pas de pain. On sent une volonté de bien faire, en dépit du nombre de personnes présentes, et c'est tout à l'honneur de cette formation, qui aura fait de son mieux pour fournir une bonne prestation. On regrettera un son qui n'était pas au top. Une bonne entrée en matière en tout cas.

Bière

KARNAK

Les gars de Karnak, qui sont montés juste après, ont haussé le niveau. Un peu plus de monde dans la fosse. La formation Italienne se donne à fond : ça va vite, ça s'enchaîne bien. Les structures des chansons prennent une excellente tournure en live. On soulignera un jeu de batterie super carré et bourrin, mais également envoûtant, avec des descentes de fûts et des breaks très bien placés. On en vient même, parfois, à n'écouter que cet instrument. Le bémol est remporté par la voix, abusant par moment des échos, rendant le tout très ridicule quand le chanteur parle au public. Les nouvelles compos passent l'épreuve du live avec succès, ce qui donne un set bien maîtrisé. les Italiens ont fait leur taff de chauffeurs de salle. On en veut encore.

Bière

VITAL REMAINS

Place au groupe que j'attends le plus ce soir : Vital Remains. Qu'on aime ou pas le Brutal Death, force est de constater que dans tout les cas, la musique de ces mecs là ne peux pas laisser indifférent. Le public semble de mon avis, car c'est à présent une salle beaucoup plus remplie qui accueille les Américains. Et on sent tout de suite la différence. D'une part, le son est bien meilleur que sur les deux précédentes formations. D'autre part, le set que le groupe s'apprête à nous offrir est parfait. Excellent équilibre des compos, entre riffs aigus et passages bien bourrins, le groupe maîtrise la violence du Death. La communication entre les musiciens et le public est bonne, permettant l'apparition des premiers slams et premiers mosh-pits. Pour l'anecdote, ce seront les seuls de la soirée. Le groupe semble heureux d'être en France et le fait savoir. C'est sans hésitation les compos de leur galette Dechristianize qui passent le mieux. Après nous avoir offert un très bon show de 30-45 minutes, les Amerloques quittent la scène.

Bière

MALEVOLENT CREATION

Quelle ne fut pas ma surprise, quand je retourne dans le Lennon, de voir la fosse moins remplie que pour Vital Remains. A croire que Malevolent Creation n'attire pas les foules. Toujours est-il que le groupe fournira le set le plus brutal depuis le début de la soirée. La qualité du son monte encore d'un cran, rendant les riffs des Américains plus incisifs et brutaux. On déplorera un chanteur pas toujours au top. Pour les autres instruments par contre, c'est carré et ça file vite. Le batteur est une vraie machine, enchaînant sans problème des chansons dans l'ensemble relativement longues et soutenues. Malevolent Creation a fait mal, certes, mais niveau communication et jeu de scène, on repassera. Les Américains ont, au final, bien ouvert pour la tête d'affiche : Krisiun.

Bière

KRISIUN

Krisiun est composé de trois personnes, qui envoient comme 10. Ce groupe a cette aura de puissance qui ne se sent qu'en live. Les Brésiliens vont dérouler pendant une bonne heure et quart. Très grosse présence scénique, riffs super carrés et bourrins, couplés à un bon son, chaque compo est une vraie claque. Le jeu de batterie est hallucinant (mention très bien pour les descentes de futs à répétition). Le groupe remercie plusieurs fois le public d'être venu un dimanche soir, alors que la salle est loin d'être pleine : classe. Au final, le show aura filé à 100 à l'heure, et on s'étonne d'arriver si vite à 00h30. La foule ordonne le rappel, que les Brésiliens exécutent sans trop se faire prier. Un énorme solo de batterie et une dernière piste pour mettre tout le monde d'accord, et il en est fini de ce Sounds Of Extreme Tour 2011 à Limoges.

Petit bilan de la soirée : 5 heures de gros son dans les oreilles, le public fût rassasié. Les groupes ont, dans l'ensemble, bien assuré, en étant toujours motivés, malgré le peu d'affluence au Lennon ce soir là. Vital Remains et Krisiun remportent ex aequo la première place, ne faillant pas à leur réputation. Les autres, Maevolent Creation, Karnak et Erebos, n'ont pas démérité, et ont certainement gagnés des fans ce soir. Merci à l'association Execution Management pour leur accueil et leur organisation au poil, merci aux groupes présents, ce fut une bien bonne soirée.