Live reports Retour
vendredi 28 octobre 2011 - U-Zine

AMON AMARTH + AS I LAY DYING + SEPTIC FLESH

Le Fil - Saint Etienne

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Direction Saint Etienne, et Le Fil pour un concert à l'affiche brutale, alléchante et de grande qualité, Septic Flesh, As I Lay Dying et Amon Amarth! Pour une fois ce type de concert n'est pas réservé au public lyonnais, et c'est avec une grande fierté que la petite association Doh l'Asso qui a pris le risque de s'engager dans ce pari, annonça la date SOLD OUT quelques jours auparavant. 1200 personnes de toute la région (et même de plus loin encore) se sont donc portés acquéreurs de leurs précieux billets!

Pour information, ça fait belle lurette que Saint Etienne n'a pas accueilli un concert de cette envergure. Les plus anciens savent bien que Sainté fut un haut lieu de concerts Metal jusqu'au début des années 2000. Mais depuis certaines salles ont disparu. Dès lors ce sont les petites infrastructures qui font vivre la scène Rock et Metal sur Sainté (on pense au Thunderbird, à la Clé de Voute, l'Assomoir...). Le Zénith de son côté accueille de grosses tournées (Scorpion prochainement par exemple).

La salle du Fil propose de nombreux parkings aux alentours, ce qui facilite le stationnement, et la gare de Chateaucreux est à 10 minutes à pieds. Une petite salle fait office de bar, les consommations sont à des tarifs très abordables et le concert est retransmis sur écran géant au dessus du stand de Merchandisng! L'espace fumeur en extérieur est bien aménagé et dispose même de chaises, de tables et de parasols qui protègent les spectateurs de la pluie. La salle de concert est somme toute classique, seul le pit photographe est vraiment exigüe mais ça vous vous en foutez un peu chers lecteurs.

Septic Flesh

Les grecs de Septic Flesh ont la lourde tache d'ouvrir le bal du soir. Mais des deux groupes en guise de première partie ce sera celui qui aura su le mieux tirer son épingle du jeu, grâce à une atmosphère bien sentie, et sombre à souhait. Leur chanteur Seth derrière son joli micro est le point central du groupe, tout en aura et charisme, tel un maitre de cérémonie. On regrettera la durée bien courte de leur prestation, car c'est au moment où l'ambiance commençait à prendre de l'essor que le set se terminait.

Setlist : The Vampire From Nazareth / We, The Gods / Pyramid God / A Great Mass Of Death / Anubis / Five-Pointed Star . 

As I Lay Dying

Le temps de se désaltérer, de prendre l'air, (et de voir beaucoup de têtes lyonnaises qui n'avaient pas du mettre les pieds à St Etienne depuis bien longtemps), et il est déjà venu le moment de rejoindre la salle pour voir As I Lay Dying, et leur Metalcore énervé. Personnellement la dernière fois en live remonte au Hellfest 2006, et leur prestation reste un vague et lointain souvenir. Les revoir est plus une curiosité, sans réelle excitation ou appréhension.

Ce soir premier constat As I Lay Dying ne ménage pas ses efforts. Le groupe est loin d'être statique, ça bouge, ça transpire, et ça saute dans tous les coins. Second constat au micro Tim Lambesis, au chant clair et rauque, tout muscles tendus est loin d'être le dernier a sautiller de partout! Troisième constat les amateurs de Metalcore ont pu se faire plaisir, et la fosse commence doucement à s'exciter aux sons des riffs et de quelques titres accrocheurs. Dernier constat, même si le choix d'un tel groupe de style, d'attitude et de public différent à celui d'Amon Amarth peut surprendre, As I Lay Dying aura permis de faire monter l'ambiance d'un cran, et de préparer le terrain aux stars Vikings du soir, c'est déjà bien.

Setlist : Within Destruction / The Sound Of Truth / Upside Down Kingdom / Through Struggle / An Ocean Between Us / Anodyne Sea / Condemned / Nothing Left / Confined / 94 Hours

Amon Amarth

Amon Amarth est une formation appréciée, vue et revue par votre serviteur au fil des festivals et des années. Leur dernière venue dans la région remonte à leur passage au Kao à Lyon en novembre 2009 . Les voir en concert, à St Etienne semble presque improbable et force est de constater que le public présent ce soir est venu faire la fête aux Vikings Suédois et leur Death Mélodique. Des étendards artisanaux à la gloire du groupe flottent dans le public, et avant même de monter sur scène la salle scande déjà le nom du groupe à pleins poumons. Ceci sera légion durant tout le concert, quasiment entre chaque titre, à la grande surprise du groupe, et d'un Johan Hegg qui n'aura de cesse de vanter l'ambiance excellente du soir à « Saint Edienne ».

Pour ce qui est de la prestation proprement dite on reste dans du concert classique d'Amon Amarth. Débuter par la triplette War Of The Gods, Runes To My Memory, Destroyer Of The Universe vous fait headbanguer en cadence d'entrée de jeu! On pourrait presque regretter qu'un Pursuit Of The Vikings arrive si tôt dans le set car il reste un moment très fort et attendu par les fans, qui reprennent le refrain en choeurs et à coeur.

Tournée de Surtur Rising oblige, les compositions du nouvel album ne sont pas oubliées, et leur efficacité est aussi redoutable en album que sur les planches. Comme expliqué en préambule, fait rare et appréciable, l'auditoire hurle de plus belle, le nom du groupe entre chaque pause. Ceci provoque chez Amon Amarth de grands sourires et regards satisfaits, preuve que le groupe lui aussi prend autant de plaisir que son public.

Comme à son habitude le charismatique frontman aime boire à même la corne, cette fois ci il nous signale qu'il déguste du « French Wine ». Il nous salue en français d'un classique « santé », à noter qu'il fera d'ailleurs l'effort d'utiliser la langue de Molière à plusieurs reprises. La première partie du set se termine par un combo dévastateur Asator, et Death in Fire (rendez nous nos cervicales, et nos voix). L'interlude permet à la foule de continuer à hurler, puis vient le rappel avec les désormais classiques Twilight Of The Thunder God et Guardians Of Asgard qui concluent cette excellente soirée.

Le public de « Saint Edienne » salue chaleureusement le groupe suédois, qui a défaut de surprendre aura offert un set vraiment efficace, peut être un poil trop rodé qui ne laisse malheureusement pas la place à l'improvisation, face à un public entièrement acquis à leur cause. Ce soir il faut surtout ressortir l'excellente ambiance, la date sold out, et le pari entièrement réussi de Doh L'Asso d'avoir organisé ce concert à Saint Etienne, en partenariat avec Prod Limace. On ne peut souhaiter qu'une chose, que ce concert en annonce beaucoup d'autres dans cette bien sympathique salle du Fil.

Setlist : War Of The Gods / Runes To My Memory / Destroyer Of The Universe / Live Without Regrets / The Pursuit Of Vikings / For Victory Or Death / Varyags Of Miklagaard / Slaves Of Fear / A Beast Am I / Ride For Vengeance / Embrace Of The Endless Ocean / Free Will Sacrifice / Asator / Death In Fire / Rappels : Twilight Of The Thunder God / Guardians Of Asgaard.