Live reports Retour
mercredi 8 juin 2011 - U-Zine

The Pretty Reckless + Bunny And Cloud

Trianon - Paris

U-Zine

U-zine.org, webzine musical metal actif entre 2004 et 2015. Fermé en 2015 suite à sa fusion avec 2Guys1TV, ses articles (chroniques, live-report, interview, dossiers, ...) sont désormais disponibles directement sur Horns Up via ce compte !

Ce soir, nous allons assister un groupe « Rock » à fille mais à jeune fille, moyenne d'âge 15 ans, on voit tout de suite la couleur de ce que sera le concert, cris d’hystérie, pleurs, malaises...
Le groupe de la soirée «  The Pretty Reckless » a pour chanteuse une des actrices de Gossip Girl, voici pourquoi le show de ce soir est complet mais pour dire ils ont sortit un album qui est vraiment bien foutu et part la même occasion, j'ai retrouvé mes 14 ans le temps d'une soirée...

Le concert de ce soir aura lieu dans une salle dans laquelle je n'ai jamais mis les pieds « Le Trianon » superbe salle pour tout dire, agréable pour son lieu mais aussi pour le son quelle émane et si vous levez la tête vous pourrez apprécier son immense plafond avec sculptures, peintures et incrustations...

Bonne soirée en perspective !

Bunny And Cloud

Le groupe d'ouverture est un groupe de Rock parisien « Bunny And Cloud », ils débarquent tous les cinq sur la scène du Trianon avec pour 4 d'entre eux un masque assez basique quoi que retouché avec quelques touches de peinture qu'ils enlèveront pour une majeure partie.
Leur musique est assez entraînante avec des passage mélancolique via leurs riffs, leurs compos sont bien écrites avec par moment deux voix celle du chanteur/guitariste et celle de la claviériste, qui se mélangent agréablement bien.

Le public de ce soir semble apprécier leur prestation pleine d'énergie avec de bon jeux de lumière pour englober le tout, les membres du groupe m'ont l'air parfaitement à l'aise sur scène, ce n'est pas leur première scène, c'est pour dire.
Ils ont sû capter les bonnes ondes de chacun des musiciens afin d'en faire une musique enivrante et pleine de charme, on peut dire que c'est une bonne petite découverte.

The Pretty Reckless

Afin que le public se réveille pour le groupe de la soirée, on a eu la superbe idée de nous faire patienter pendant environ une bonne heure avant que le show commence... les fans de la starlette l'on scandé mais rien n'y a fait, il a fallut attendre...

Entre temps le guitariste de The Pretty Reckless et un autre homme (un roadie peut être?) sont venus offrir au public des écharpes au nom du groupe puis peu après l'on a fait apparaître le back drop du groupe ce qui a fait entendre la voix perçante de l'auditoire !

Voilà, l'heure a enfin tournée, les lumières se tamisent et le show peut enfin commencer dans les acclamations et les cris des petites groupies voyant leur idoles s'avancer sur scène, Taylor Momsen !
Cette dernière est comme toujours habillée assez couramment, avec une robe très moulante laissant apercevoir sa petite culotte noire, porte jartelle, talon aiguille... enfin de quoi mettre en émoi l'homme type, rappelons qu'elle n'a que 17 ans...
Et du haut de ses 17 ans, la belle a l'allure d'une vrai Rockstar qui a déjà pas mal d'année dernière elle, avec ses grands yeux bleus peinturlurés de noir et ses longs cheveux d'un blond presque blanc...

Ils commencent le spectacle avec « Since you're gone », tout le long de la soirée le public reprendra les chansons avec Taylor, ce qui donne une autre dimension aux titres interprétés, Taylor elle même ne devait plus s'entendre mais ce fut un grand moment.

La salle découpée en plusieurs étages (et bien oui c'est un théatre) donne plusieurs visibilités sur la scène ce qui n'est pas plus mal, cela change des salles habituelles ou il n'y a qu'une fosse.

Ils nous ont joués presque l'intégralité de leur album avec en prime « Zombie » et une reprise de Muse « Supersonic » histoire de combler la set list, je disais donc presque l'intégralité car ils n'ont pas joués « You » a mon grand regret car elle est vraiment belle, c'est le dernier morceau de l'album, petite ballade pleine de douceur et d'émotion.

L’enchaînement « Miss Nothing » / « Just Tonight » est tout juste jouissif (désolé de l'expression mais c'est vrai) elle donne pour chacune de ses chansons une atmosphère que l'on pourrait décrire de « Sex, Drugs & Rock'n'Roll » qui lui colle plus que bien à la peau, elle va et vient entre ses trois musiciens qui sont légèrement en retrait bien sur c'est elle LA STAR, tout en se déhanchant ce qui ne déplaît a personne, les lights sont en totale adéquation avec le show que l'on nous présente ce qui donne un bon point en plus...


Pour l'occasion, Taylor a fait monter avec elle sur scène deux filles auxquelles elle enleva le t-shirt pour dansées et ce trémousser les unes contre les autres au rythme du morceau « Goin Down ». (Désolé aux parents présents ce soir qui on pû être outrés mais vous avez été jeunes aussi...)

Durant cette soirée, Taylor pour « My Medecine » a sorti sa guitare, a demandé a plusieurs reprises au public de crier (Sreammmm), de reprendre quelques parties de « Make Me Wanna Die », de taper dans les mains pour « Nothing Left Lose »...

Le concert fut bref mais intense, ils ont tout juste joués une petite heure, ce qui est en toute sorte normal quand on a qu'un seul album et un EP.

Je remercie fortement Polydor et Nous prod pour l'accréditation et l'organisation du concert qui s'est merveilleusement déroulé à part si l'on oublie l'entre acte d'une heure...

C'est en espérant revoir au plus vite cette jeune artiste et son groupe dans notre capitale pour un concert encore plus chaud et sexy car la fin du show est annoncé, oui, il va être l'heure de ce mettre au lit les enfants !

Set list :

Since You're Gone
Zombie
Light Me Up
Miss Nothing
Just Tonight
Goin Down
Supersonic
Medecine
Make Me Wanna Die
Factory girl

Rappel :

Nothing Left Lose